Gibson Firebird std VS Firebird HP

- Le 29 Juillet 2016
Aujourd'hui une petite review un peu spéciale pour moi. Pas de longue chronique sur une tête axée home studio, un plug'in un peu dingue ou du matos peu commun. Non, cette fois-ci, on va rester dans le standard, du Gibson, de la Firebird ! Je dirais presque du "old school" tant l'une des deux grattes testée embarque autant de "technologie". Je vous propose de vous plonger dans une sorte de "comparatif" des Gibson Firebird, le modèle 2016 T et le modèle un peu plus technique 2016 HP. Je ne vous en dis pas plus maintenant, ne soyez pas impatients, regardons plutôt le sommaire !

Présentation
Alors voila, pour cette review j’ai eu l’honneur d’avoir entre les mains deux Gibson Firebird, le modèle 2016 T et le modèle 2016 HP.
Comme vous devez vous en doutez il s’agit de deux modèles 2016 ! (Bravo pour votre perspicacité !)
Je vais donc tester les deux bestioles sous forme de comparatif pour voir, ou plutôt entendre ce que l’on peut sortir du modèle Firebird en général et surtout mettre le doigt (ou plutôt les doigts) sur les point communs et les différences entre la version T et la HP.

Pour commencez sachez que le modèle dit "HP" (High Performance) est une version plus haut de gamme. La lutherie, les bois et l’ensemble de la guitare se compose d’une base relativement similaire, seuls certains "détails" si j’ose dire (car ce n’est pas non plus du simple détail) donnent au modèle HP son appellation.

Sommaire de la vidéo

1 - Présentation
2 - Un petit tour des deux modèles
3 - Tests de sons (avec timings de la vidéo)
4 - Conclusion
5 - Le prix public

Un petit tour des deux modèles
Commençons par le modèle Firebird 2016 T :    


Et bien là, nous sommes en plein dans du Firebird ! Vlam blang, paf, un look rock’n’roll typique qui à la première prise en main nous donne envie de la brancher et d’envoyer un bon crunch ou un overdrive bien overdrivé, pour balancer du bon riff rock’n’roll !

Pour ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’en avoir une en main, eh bien la bestiole n’est pas très lourde, même plutôt légère (Et même carrément légère par rapport à une LP !). L’ensemble est bien équilibré et le manche est confortable.
Comme je le précise dans le test, disons que c’est un profil assez particulier car à mi-chemin entre un profil  50 et un profil 60. Je m’explique (en essayant d’être clair), disons que le manche est assez fin mais la touche un peu plus large qu’une SG (bon, je ramène toujours tout à la SG vous le verrez à force).

Bref pour ma part le manche est plutôt confortable mais pourra rebuter certains shredders qui ne jurent que par les manches ultra plats ou les frettes jumbo, hey ho ! On est là pour du rock’n’roll oui ou non ?!

Bon, bien sur, cela ne veut pas dire que la gratte n’est taillée que pour ça. Avec une subtilité dans le jeu et de petits réglages de l’ampli et/ou de la gratte en elle-même (tonalité / volumes) vous pourrez explorer différents univers, des cleans assez chauds aux leads plutôt mordants.

Pour le coté plus technique je vous invite à vous reporter au site de Gibson. Mais rien ne nous empêche de faire un petit tour rudimentaire ci-dessous :

Question lutherie nous avons un corps en acajou et un manche traversant en acajou et noyer 9 plis.
Pour ce qui est des mécaniques, Gibson nous propose un modèle Steinberger qui donne à la tête de la Firebird ce look particulier (on aime ou on n’aime pas). Pour le modèle HP, Gibson nous propose des mécaniques Gforce (je reviendrai sur ce point plus tard car là aussi, on aime ou on n’aime pas, et Dieu sait qu’il y a eu de nombreuses polémiques à ce sujet !!).
Pour l’électronique je passe assez rapidement : deux volumes et deux tonalités (1 pour chaque micro) et un sélecteur 3 positions.
Pour les micros nous avons un 495R en manche et un 495T en chevalet.

Passons au modèle Firebird 2016 HP :


Alors alors, je ne vais pas vous refaire le même détail pour le modèle HP car il y a de nombreux points similaires. Voyons plutôt les différences et les "upgrads".
Tout d’abord, et c’est purement subjectif, j’avoue que je préfère le look de la tête avec ces mécaniques !! Bon hop, c’est mon avis, passons a la suite.

Pour ce modèle HP nous sommes au tout Titane ! Des pontets Titane et un sillet réglable (super pratique !) également en Titane. Pour le coup, on sent directement la différence même sans brancher la gratte. C’est net, dynamique et très précis !!


- Le sélecteur est un modèle Noiseless haut de gamme, on s’en rend compte lorsqu’on le manipule, c’est du solide et ça a l’air très précis au premier abord.

- Les boutons des potentiomètres ont un look différent. (Plus modernes à droite pour la 2016HD, perso je préfère les originaux à gauche pour le modèle 2016T).

Les supports de micro sont également différents, le modèle HP est doté de supports micros qui les rendent beaucoup plus parallèles aux cordes, vous pouvez le remarquer sur les photos de profil de manche sur le site Gibson.


Et enfin l’élément majeur et sujet de nombreuses polémiques, le fameux système G force, ces mécaniques robotisées qui vous permettent d’accorder votre guitare sans rien faire, enfin si, juste presser sur un bouton, gratter les cordes et attendre que ça se passe…

Bon, je ne vais pas tergiverser sur les
" mouais c’est un truc de flémard " ou les " tu rigoles, c’est indispensable !! "
" pff après tu ne sais même pas accorder ta guitare, c’est pour ça que tu dis ça ! "
" ouais bah sur scène c’est plus pratique que d’avoir 5 guitares avec des open tunning différents !! " " et patati !!! " " et patata !!! ".

A mon sens chaque guitariste devrait savoir accorder sa guitare et pouvoir aisément se passer de ce genre de choses. C’est vrai c’est pratique, " en théorie " oui je dis " en théorie " car pour avoir un peu torturé l’appareil j’avoue que j’ai été un peu déçu… Il y a encore quelques soucis à régler pour avoir quelque chose de parfaitement fiable et fonctionnel, et pour cela mon coté puriste dirait " il n’y a que l’oreille ! ".

Effectivement, en lisant la notice on voit qu’il y a de nombreux presets et open tuning intégrés, on peut même rajouter ses propres réglages et accordages et encore,  je n’ai pas fait le tour des moult fonctions ! Donc oui, en théorie c’est génial comme concept (Par contre pour les débutants, apprenez à éduquer votre oreille avant de passer à ce système, enfin c’est mon avis, mais bon, le jour d’une panne de batterie ou si vous jouez sur une autre guitare ça serait dommage de rester bloqué ou de jouer faux sans s’en rendre compte).

Enfin voilà, le principe est classe mais il y a des soucis notamment lorsque l’on passe d’un open tuning à un autre avec des écarts d’accordage assez conséquents. J’ai vu le système complètement paumé, voire accorder la corde de Mi grave une octave en dessous ou encore m’indiquer que tout est ok et tomber sur une corde de Si avec un accordage plus que douteux… Enfin bon je dis ça mais c’est quand même assez rare. J’avoue aussi que les manipulations pour ajouter ses propres accordages n’est pas hyper simple, il faut avoir la notice sous les yeux et surtout ne pas zapper une étape.

Et surtout, la tenue de l’accordage ! Je suis adepte des bons bends bien tirés à 2 tons et demi voire presque plus s’ il le faut et là, les mécaniques eh bien ce n’est pas du tout ça… Les Steinberger du modèle 2016 T font carrément mieux le boulot, là pour le modèle 2016HP j’ai dû très souvent réaccorder encore et encore pendant mes soli. Je pense juste que le problème vient du principe d’accordage qui, lorsque qu’il doit descendre l’accordage suggestion : qui, en descente, se contente simplement de descendre la note et non de la reprendre en tension, c’est certainement un détail à ajouter dans la programmation même du système.Bref il manque quelques petits détails pour avoir un système parfaitement fonctionnel.

Enfin voilà, si vous êtes un puriste eh bien vous voudrez certainement changer les mécaniques et si vous êtes un adepte des nouvelles technologies vous aimerez sans doute vous creuser la tête et passer pas mal de temps à tout paramétrer, configurer et étalonner le système pour obtenir satisfaction.Ccela est sans doute possible mais à mon avis, au prix du système, tout devrait être parfaitement fonctionnel, efficace, et pratique dès la sortie d’usine.

Les housses :


Pour les modèle Firebird 2016 T et 2016 HP Gibson ne propose pas de hardcase mais des housses (dommage pour le modèle HP). Les housses sont plutôt jolies, de bonne facture et bien rembourrées. Elles contiennent l’essentiel, clefs de réglages, certificat d’authenticité et pour le modèle HP, le nécessaire pour utiliser et recharger le système Gforce.

Je pense avoir fait le tour pour le modèle HP, passons au plus important, les tests de son !

Voilà en gros, le modèle HP est vraiment classe par contre au niveau des mécaniques, c'est un peu léger. Mais je n’ai peut être pas été assez patient, et rassurez-vous, il n’y a rien de catastrophique non plus tant qu’on ne cherche pas à faire des trucs trop alambiqués !

Sans brancher les grattes, on sent quand même qu’il y a du corps, et on a hâte de voir ce que ça donne dans un ampli !
D’ailleurs mention spéciale pour le modèle HP qui, sans être branché, nous donne un claquant et une jolie projection du son ainsi qu’une précision qui est assez bluffante. Par contre pour ce modèle on perd un petit peu en " corps " pour ce que l’on gagne en précision et en attaque, l’effet Titane peut être ?


Tests de son
Pour que vous puissiez vous faire une idée du son du modèles Firebird et surtout comparer les deux modèles 2016 T et 2016 HP je vous propose plusieurs tests de son sur la vidéo.

Les guitares sont branchées dans Positive Grid Bias FX sur 3 presets différents : CLEAN, CRUNCH, LEAD.
Juste une légère reverb est ajoutée.

Vous étendrez les deux modèles joués de manière alternée. Pour vous y retrouver et pouvoir comparer, le modèle qui est joué est précisé sur la vidéo.

Voici ce que vous pourrez entendre :
Le solo de Tornado of souls de Megadeth
Un extrait de Rain song de Led Zeppelin
Tests clean
Tests crunch
Tests leads


Caractéristiques Techniques
Pour les caractéristiques complètes, je vous recommande de passer sur le site de Gibson.
Voici les deux liens pour le modèle 2016 T et pour le modèle 2016 HP.

Conclusion
Alors pour conclure je vais tacher d’être bref et concis, j’ai déjà précisé pas mal de choses précédemment.
Donc, avant les tests de son je trouvais que le modèle HP était complètement au-dessus, même malgré la petite perte de corps et le gain en précision, tout ceci juste en jugeant l’acoustique pure des deux modèles. Eh bien après coup, je trouve que les deux modèles sont très proches d’un point de vue sonorité. Il est vrai que le modèle HP est plus confortable au jeu et offre plus de sustain et une palette de réglages assez complète, surtout grâce au sillet réglable (d’ailleurs l’action du modèle que j’ai testé était assez basse et offrait une possibilité de shred et un certain confort de jeu, j’avoue que je l’aurais bien monté un poil pour pouvoir attaquer les cordes avec plus de pêche mais avec le sillet réglable c’est possible sans difficulté.)

Je reste toujours sur mon avis initial qui est que le rapport qualit/ prix du modèle 2016 T est vraiment top ! Franchement foncez sur ce modèle si vous n’avez pas le budget pour la HP, vous n’y perdrez pas au change, c’est promis !

Pour le modèle HP le tout Titane est vraiment classe, autant pour le confort que pour la subtilité du son (pour un chipoteur comme moi j’ai quand même vu et entendu la différence)

Sinon j’émets toujours une petite réserve sur le système G force, c’est un concept intéressant qui (après ma session torture) mériterait d’être perfectionné pour que je pense à investir dedans, car pour y mettre ce prix il faut que je sois sûr que ça marche à tous les coups, surtout sur scène ! Par contre pour une utilisation standard (pour ajuster son accordage entre les morceaux sans jongler entre plein d’open tunnings chiadés) ça fait plutôt bien son boulot.

Voilà voilà, donc d’un point de vue perso j’opterais pour un modèle HP mais avec des mécaniques standard, enfin standard, je veux bien des Steinberger hein ! Mais avec le look des G force ! Oui je suis difficile je sais ! Et en plus je me répète …

Un dernier petit mot, si vous aimez le look, vous aimerez le son, il y a une vraie cohérence, image/son et plus de polyvalence que ce à quoi on s’attend, surtout en clean avec le micro manche en baissant un poil le volume sur la gratte, on se retrouve avec une dynamique et de la subtilité, ça vous fera du bien dans vos esgourdes !

Prix Public :
Gibson Firebird 2016T - 1000 euros
Gibson Firebird 2016HD - 1400 euros

Les plus
- La lutherie et le look !
- Le prix (vraiment abordable pour le modèle 2016 T)
- Le son et la polyvalence plutôt pas mal
- Le coté " tout Titane " du modèle HP qui donne vraiment plus d’attaque, de précision et de sustain, c’est vraiment un +.

Les moins
- Les petits déraillements du système G force qui se perd parfois sur les open tunning assez spéciaux. Il faut pas mal de réglages pour obtenir un résultat convenable. De plus pour les rockers adaptes de gros bends de 2 tons et demi bien tirés eh bien l’accordage à tendance à bouger. Le G force accorde la guitare sans reprendre systématiquement la corde en tension, ce qui peut justement poser problème lors de bends assez conséquents, c’est dommage…

Distribution
Produit Gibson distribué par Gibson.