Petite pédale préampli

Aller à la page: 2
  • Publié dans ampli
Auteur Message
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

Répétition du dernier message de la page précédente :
Je vais suivre ce conseil avisé, merci à toi

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

Salut, j'ai trouvé un site assez intéressant, qui est en faveur du MOSFET pour le côté "tube-like". ça me semble être un bon compromis, reste encore à modifier mon schéma de principe pour que ça roule!

Le site:
http://michel.terrier.pagesperso-orange.fr/radiocol/detail2006/headpho[...].htm

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

J'ai à peu près fini le schéma de principe, c'est pas ultra complexe mais c'est déjà pas mal pour moi, et pour une petite pédale qui à l'origine ne devait intégrer qu'un modeste circuit d'amplification pour le casque!
J'ai finalement opté pour un transistor à jonction de type JFET comme me l'avait conseillé Mr.Dickhead. Car en effet ce type de transistor est relativement proche des tubes si on compare leurs courbes caractéristiques Intensité/Tension, et de ce fait ils n'en sont que plus intéressants!
Cependant je n'ai pas encore fait mon choix sur la référence des composants que je dois utiliser, notamment sur les aop, diodes et condensateurs et le fameux JFET. Voici le schéma

Vous remarquerez sans doute qu'il manque pas mal d'infos, et que tout ceci est assez bordélique, pour parler crûment. Etant donné que ce sont mes premiers schémas complexes aboutis, j'ai mal su gérer l'espace d'une simple feuille A4 ^^



Par ailleurs je dois citer mes sources, car soyons d'accord, j'ai pas appris tout ça tout seul (même si le schéma est intégralement de mon crû)
Voici donc les différents sites et sujets sur lesquels je me suis appuyé:
Un des plus utiles en terme de saturation:
http://www.techniguitare.com/Fiches/Histo_Saturation.pdf

Le sujet de Lokrian qui est très bien construit:
https://www.guitariste.com/forums/le-coin-du-bricoleur,tuto-amp-in-a-t[...]html

Le site de GeneralGuitarGadget, aussi cité par Lokrian dans son sujet pour sa polyvalence et sa belle base de données:
http://generalguitargadgets.com/

Et des tas d'autres comme wikipédia, certains autres forums, des sites isolés mais eux aussi bien renseignés... Bref, faut chercher un peu et on trouve sans problèmes

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

Salut à tous! ça y est, ça se précise enfin, j'ai modifié le schéma qui en est à son stade définitif, il ne me reste plus qu'à m'y coller!
Pour le transistor, je pense utiliser le J-FET 2SK 246.
Pour ce qui est des Amp op, je pense utiliser des LM741n, et l'ampli de puissance sera le LM386n.
Voilà, y a plus qu'à! Mais si vous avez des conseils à me donner quant aux composants actifs qui vous semblent inadéquats, n'hésitez surtout pas, je me fie à votre expérience!

Voici le schéma final:


Uploaded with ImageShack.us

Et voici le visage de ma future pédale!


Enfin j'ajouterai que je n'utiliserai que des swtich au pied 3 DPDT (trois canaux).
Sur ce, dans l'attente de vos précieux conseils et de vos commentaires, à la prochaine!

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
MicMicMan
Special Supra utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 09
Localisation: France

Les lm741 c'est vraiment pas terrible, ça souffle pas mal et ça a pas une impédance d'entrée géniale... En plus ce ne sont que des simples, ton circuit ne va pas être super compact.
On serait en 1970 ça serait un choix logique, mais depuis on a quand même au minimum des tl072 (dual opamp) ou tl074 (quadruple opamp) qui te feront gagner en place sur ton circuit en même temps qu'en transparence, et qui sont hyper faciles à trouver et vraiment pas cher.
Y a aussi les NE5532, NE5534 qui sont des opamps "audiophiles" (souffle ultra faible)

Si tu tiens vraiment à utiliser des simples, tu peux prendre des TL071

Sinon vu que tu as du soft clipping, il y a les 4558 qui sont souvent utilisés dans cette tâche... Le 741 je déconseille, c'est pas très stable.


edit : je viens de regarder ton circuit plus en détail, le mosfet pour un côté "tube like", c'est pas mal, mais en buffer ça n'a strictement aucun intérêt.
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

Merci pour cette réponse. Le JFET ne sera utile que pour le canal clean, car sa caractéristique intensité/tension est relativement proche de celle d'une lampe. Le but n'est pas de le faire cruncher mais juste d'obtenir un gain identique à celui de l'ampli op, et vice versa. En fait je me sers de l'ampli op pour avoir une amplification aussi linéaire que possible, et le JFET pour avoir une distorsion d'amplification aussi bien en fréquence qu'en amplitude. A la place des LM741 j'avais trouvé des ampli op dits "audiophiles" chez selectronic, chers mais de très bonne qualité avec une distorsion d'harmonique (THD) inférieur à 0,000007%, ce qui en soit garanti une très bonne linéarité. Ils sont de plus conçus pour avoir un très faible bruit et une bonne stabilité. Après rien ne m'empêche de changer les CI tout en faisant attention à garder le même brochage.

Je m'étais penché sur le LM741 après avoir jeté un oeil sur sa datasheet, l'impédance d'entrée est quasi infinie (edit: en fait elle n'est que de quelques MOhm, ça m'apprendra à lire en diagonale...), ce qui m'arrange énormément et son gain assez élevé. Enfin il est inscrit qu'il a un taux de distorsion assez faible. Faut que je vois, et surtout que je teste!

J'avais pensé à des simples pour pouvoir les interchanger si le besoin s'en fait sentir plus tard...

Au fait, je pense pas l'avoir précisé auparavant, mais le système que j'appelle "overdrive symétrique" consiste simplement à "rajouter" une charge et une décharge combinée de deux condensateurs jumeaux sur le signal pré-écrêté, le but étant de reconstituer sommairement la distorsion active des lampes, et aussi de pouvoir moduler cette adjonction d'effet en jouant sur la proportion de charge ou de décharge de condensateur sur chaque crête de signal.

Après tout est une histoire de tests

EDIT: Je viens de regarder les spécifiations du TL074CN chez Conrad, eh bin ça correspond vraiment à ce qu'il me faut, et ça ajoutera à la compacité du circuit! Je pense que je te dois de grands remerciements car sinon je serai parti sur quelque chose de plus basique et aussi de beaucoup (Beaucoup!) plus cher (de l'ordre de 12 euros le CI, ça fait très mal!)

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
MicMicMan
Special Supra utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 09
Localisation: France

Je me répète, franchement le jfet utilisé en buffer, c'est d'ailleurs comme une lampe utilisée en buffer, surtout comparé à un ampli-op, ça n'apporte rien. Tu auras des caracs de distortion de l'ordre de 0.05% dans les 2 cas si ce n'est moins, l'impédance d'entrée est trop importante pour que ça intéragisse avec celle de ta guitare, bref pour moi ça n'a aucun intérêt.
Sinon, le lm741 est connu pour avoir une distorsion pas mal quand tu mets le gain à fond, mais avec des diodes en contre réaction comme tu les as mises ou un gain important il souffre d'une certaine instabilité (auto-oscillations, fréquences parasites & cie).
Franchement tu peux me faire confiance, les tl071, tl072 ou tl072 feront parfaitement le boulot.

Je n'ai pas compris le coup des condos que tu décharges mais ton schéma est illisible, impossible de l'agrandir.

Encore un truc, d'après ce que je vois de ton schéma, ton buffer à jfet ne fonctionnera pas (ça aurait été un jfet canal P c'était bon, mais ces derniers sont "rares" et la ref que tu donnes est celle d'un canal N).

J'ai aussi un doute :
- quant à la partie du schéma avec les 2 aop en buffer suivis d'un mix (sont-ils biasés ?), en plus leur fonction n'est pas claire, on dirait une sorte de "crossover distortion", en général c'est un truc utilisé dans les distos à très haut gain (metal zone) qui rajoute de la disto et fait en même temps noise gate.
- sur les valeurs de C1 et C2 qui sont particulièrement faibles
- pour le 2ème aop avec les 2 diodes en CR, j'ai l'impression que tu sélectionnes soit un gain, soit cette CR, ce qui me parait étrange.

Bref, ne prends pas ça comme des critiques, j'essaye d'être constructif.

Poste déjà ton schéma en plus gros
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

Aucun soucis ne t'en fais pas, je prends tout ça comme des aides ^^
Les deux aop sont en suiveurs, ils ne servent qu'à faire une adaptation d'impédance pour ne pas faire varier la vitesse de charge des condensateurs lorsque je fait varier la valeur du potard qui se trouve derrière. Dans l'état, les condensateurs de 10 Micro ont une plage de fréquence allant de quelques hertz à 250 Hz, à peu de choses près. Le principe est de se servir de la fondamentale fortement écrêtée pour charger les condensateurs. La diode qui se trouve devant chaque branche est une diode au germanium (car tension de seuil à 0.2V) qui servent à redresser le signal.

Si on résume, sur la première branche le signal va être soit positif, soit nul, et sur la seconde ça sera négatif ou nul. Du coup, les condensateurs vont se charger/décharger de la même façon que si on appliquait un signal discontinu un coup positif, un coup nul sur la première branche, et vice-versa sur la deuxième.
En fait c'est la "gueule" de la charge du condensateur qui est utilisée, de même que la décharge.

Quand le signal est sur la crête positive, le premier condo se charge tandis que le second se décharge (or je le rappelle une charge + une décharge de 2 condos jumeaux recrée un courant continu). Et on peut ensuite faire varier la proportion de l'un par rapport à l'autre qui se superposera ensuite au signal primaire écrêté. Quand le potard est "à gauche" la proportion de charge est plus importante que la proportion de décharge, on aura alors un signal final qui sera assimilable à une overdrive (crête descendante vers la droite).

Le potard au milieu restitue le signal primaire (car adjonction de courant continu sur le signal final)
Le potard complètement à droite fera l'effet inverse de la position gauche: au aura alors une crête progressivement montante, en fait le symétrique d'une courbe d'overdrive.

Le système est censé fonctionner pour un signal positif comme négatif, il faut que je teste mais j'ai confiance en les résultats théoriques.

J'ai choisi C1 et C2 tels qu'ils soient suffisants pour écrémer toutes les fréquences radio inutiles et parasites qui sont susceptibles de passer par les micros de la guitares, ou le câble lui-même. Ils protègent aussi la guitare du courant continu utilisé sur le JFET.

Le condo C6 quant à lui sert simplement à couper (filtrer est plus juste ^^) toutes les fréquences au dessus de 22 500 Hz, soit trop pour nos petites oreilles :p et à inverser la phase qui sera ré-inversée ensuite (pas trop d'intérêt me diras-tu, et je suis d'accord avec toi )

Enfin pour le Jfet, c'est un schéma type canal N que j'ai trouvé sur une abaque d'électronique, donc après ça peut être aussi une erreur d'interprétation, mais je compte bien faire des modules de test avant de tout monter, ça me permettra de mettre un peu de concret sur toute cette belle théorie

PS: j'ai re posté le schéma, ça devrait être un peu mieux. C'est toujours assez brouillon, m'enfin j'ai un peu de mal à faire mieux avec mes seules mains

PPS: Je me demande si je pourrait obtenir une belle distorsion avec le jfet en augmentant le courant continu (qui est en fait une porteuse) dans la grille ou en préamplifiant le signal avant de l'injecter dans le jFet, parce que la partie non linéaire d'un Fet se trouve assez haut en tension... faudra que je teste tout ça

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
MicMicMan
Special Supra utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 09
Localisation: France

Beaucoup de choses à commenter
On va y aller point par point.

Déjà merci pour le schéma sans le "resize" de imageshack, il est tout à fait lisible pas de souci.

beben lebricolo a écrit :
Dans l'état, les condensateurs de 10 Micro ont une plage de fréquence allant de quelques hertz à 250 Hz, à peu de choses près

???
Un condensateur a théoriquement une bande passante infinie. Pour des condensateurs de quelques dizaines de µF, à partir de 250 Hz tu peux quasiment les considérer comme un fil, donc ils laisseront passer les fréquences. Tu as probablement saisi le principe mais tes termes ne sont pas forcément appropriés.


beben lebricolo a écrit :
Le principe est de se servir de la fondamentale fortement écrêtée pour charger les condensateurs. La diode qui se trouve devant chaque branche est une diode au germanium (car tension de seuil à 0.2V) qui servent à redresser le signal.

Si on résume, sur la première branche le signal va être soit positif, soit nul, et sur la seconde ça sera négatif ou nul. Du coup, les condensateurs vont se charger/décharger de la même façon que si on appliquait un signal discontinu un coup positif, un coup nul sur la première branche, et vice-versa sur la deuxième.
En fait c'est la "gueule" de la charge du condensateur qui est utilisée, de même que la décharge.

Quand le signal est sur la crête positive, le premier condo se charge tandis que le second se décharge (or je le rappelle une charge + une décharge de 2 condos jumeaux recrée un courant continu). Et on peut ensuite faire varier la proportion de l'un par rapport à l'autre qui se superposera ensuite au signal primaire écrêté. Quand le potard est "à gauche" la proportion de charge est plus importante que la proportion de décharge, on aura alors un signal final qui sera assimilable à une overdrive (crête descendante vers la droite).

Le potard au milieu restitue le signal primaire (car adjonction de courant continu sur le signal final)
Le potard complètement à droite fera l'effet inverse de la position gauche: au aura alors une crête progressivement montante, en fait le symétrique d'une courbe d'overdrive.

Le système est censé fonctionner pour un signal positif comme négatif, il faut que je teste mais j'ai confiance en les résultats théoriques.

Je comprends à peu près ce que tu cherches à faire, mais dans l'état il n'y a selon moi aucune chance pour que ça fonctionne :
1) déjà le fait de redresser le signal et de mixer les 2 alternances fera que tu auras un octave-up, mais tu auras un "gate", une absence de signal due aux seuils de tes diodes.
2) une des branches de tes condensateurs n'est reliée à rien du tout si ce n'est un ampli op en suiveur, d'une impédance de plusieurs M en entrée. A aucun moment tes condensateurs ne vont se décharger "dans l'ampli op". En bref, tu as toutes les chances pour que tes ampli-ops se mettent en saturation et n'en bougent pas.

Pour que ce que tu essayes de faire donne quelque chose, il faudrait que tes condensateurs soient reliés à la masse, et que tu prélèves le signal (ampli op en buffer) au niveau de la jonction diode-C.

Dans tous les cas, tu n'as aucune référence de bias entre C6 et le moment où tu attaques tes AOP, donc ils risquent fort de se mettre en saturation et de ne pas en bouger.

En plus, tu as un feedback positif dans cette partie du schéma, bref je te conseille déjà de simuler ça sous ltspice ou autre avant de se lancer dans de l'expérimentation.


beben lebricolo a écrit :
J'ai choisi C1 et C2 tels qu'ils soient suffisants pour écrémer toutes les fréquences radio inutiles et parasites qui sont susceptibles de passer par les micros de la guitares, ou le câble lui-même. Ils protègent aussi la guitare du courant continu utilisé sur le JFET.

Utilisés de cette manière (condos de liaison) il s'agit de passe-haut (filtre CR), dont la résistance est l'impédance d'entrée de l'étage qui suit. Donc ici tu as l'effet inverse de celui que tu recherches. Typiquement on met entre 1nF et 10nF dans cette position.

beben lebricolo a écrit :
Le condo C6 quant à lui sert simplement à couper (filtrer est plus juste ^^) toutes les fréquences au dessus de 22 500 Hz, soit trop pour nos petites oreilles :p et à inverser la phase qui sera ré-inversée ensuite (pas trop d'intérêt me diras-tu, et je suis d'accord avec toi )

Tu n'inverses pas la phase avec un condensateur de liaison, tu déphases (légèrement) en fonction de l'impédance de l'étage suivant, càd la fréquence de coupure. D'ailleurs tu as mis 2 condos au niveau de C6, mettre un seul de 100 nF reviendra au même.

beben lebricolo a écrit :
Enfin pour le Jfet, c'est un schéma type canal N que j'ai trouvé sur une abaque d'électronique, donc après ça peut être aussi une erreur d'interprétation, mais je compte bien faire des modules de test avant de tout monter, ça me permettra de mettre un peu de concret sur toute cette belle théorie

Ben en l'état ce schéma fonctionne avec un jfet canal P, mais ça me semble être une erreur. La résistance variable que tu utilises n'est pas une résistance de C/R mais de bias, c'est mieux de la fixer à 1M ou 2.2M, inutile d'y toucher.

beben lebricolo a écrit :
PPS: Je me demande si je pourrait obtenir une belle distorsion avec le jfet en augmentant le courant continu (qui est en fait une porteuse) dans la grille ou en préamplifiant le signal avant de l'injecter dans le jFet, parce que la partie non linéaire d'un Fet se trouve assez haut en tension... faudra que je teste tout ça

Oui tu peux jouer là dessus, mais en utilisant le jfet en ampli (inverseur), en buffer une fois de plus ça ne donnera pas grand chose.


Bon, et puis sur la totalité de ton schéma, le bias des ampli-ops n'est pas le bon. Tu as besoin d'une référence à Vcc/2 pour faire tourner tout ça.
Haut
Alerter un moderateur
beben lebricolo
Special Total utilisateur


Inscrit le: 30 Jun 10
Localisation: Angoulême (16, France)

hmm beaucoup de choses en effet... va falloir que je relise plusieurs fois histoire de tout intégrer

Bin en fait pour les condos de 47pF j'ai trouvé ça sur le site de quelqu'un qui conçoit ses propres distos... Et il stipule que les 47 pF servent à filtrer les Très hautes fréquences. Après j'ai pas testé mais j'imagine qu'il doit dire la vérité^^.

En fait ce que je voulais dire ce n'est pas qu'il a une bande passante comprise entre 0 et 250 hertz en effet ( eh oui, jme suis planté de terme ) mais plutôt que les fréquences supérieures à 250 Hz seront en quelques sortes "limée" donc filtrées quoi ^^.
Bref, en tout cas pour C6 c'est nickel, il n'y a que peu de modifications à faire et ça c'est cool pour la suite ( En fait je m'étais posé la question, étant donné que l'impédance est quasi infinie, théoriquement ils ne pourront jamais se décharger, et donc pas se charger non plus donc en effet, plus rien en sortie qui soit utilisable).

Je m'étais dit que les diodes au germanium ne généreraient que peut de distorsion de croisement dus à leur tension de seuil, et pis, d'un autre côté ça n'est pas très gênant pour ce que je veux en faire en fait.

Pour le courant de polarisation (bias?) j'avais prévu ça pour du +9V et -9V à l'origine, du symétrique avec une masse. Et pour les résistances variables je m'en sers pour régler le bias sur le JFET (en fait pour l'instant elle se ballade entre 0 et 100K tout simplement parce que je ne sais pas encore quelle valeur choisir et que j'ai des petits trimmers sous la main, mais une fois que j'aurai fait les tests je pourrais y mettre des valeurs fixes). Et enfin celle qui se situe à la source du JFET me sert de réglage de gain (en fait j'amplifie avec le gain maximum sans saturer et ensuite j'écrème le signal en trop avec cette résistance (pour l'instant variable) reliée à la masse.

Le but de la manip' est d'avoir une amplification résultante équivalente en terme de dB entre le Jfet et l'aop, histoire de pouvoir passer de l'un à l'autre sans qu'il y ait de différence d'amplitude.

J'arrive pas à retrouver le schéma qui m'a permis de monter le JFET comme ça... c'est rageant
Je crois que j'avais trouvé ça sur un site comme celui-là, mais contrairement à ce dont je me souvenais ça n'est pas une abaque:
http://gilmore2.chem.northwestern.edu/projects/showfile.php?file=murde[...].htm

Le montage du JFET au milieu du schéma est assez proche de ce que j'avais trouvé. Après je me suis peut être planté dans l'interprétation, mais ce schéma est fonctionnel, en tout cas d'après son concepteur.

_________________
Mon topic sur la construction de ma guitare:
https://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,fabrication-[...]2565
Haut
Alerter un moderateur
MicMicMan
Special Supra utilisateur

Inscrit le: 24 Jan 09
Localisation: France

beben lebricolo a écrit :
Bin en fait pour les condos de 47pF j'ai trouvé ça sur le site de quelqu'un qui conçoit ses propres distos... Et il stipule que les 47 pF servent à filtrer les Très hautes fréquences. Après j'ai pas testé mais j'imagine qu'il doit dire la vérité^^.

Utilisées en passe-bas, oui (entre le signal et la masse), mais utilisé en condensateurs de liaison, comme sur ton schéma, il s'agit de passe-haut. Donc dans le cas présent tu fais exactement l'inverse de ce que tu cherches à faire.


beben lebricolo a écrit :
En fait ce que je voulais dire ce n'est pas qu'il a une bande passante comprise entre 0 et 250 hertz en effet ( eh oui, jme suis planté de terme ) mais plutôt que les fréquences supérieures à 250 Hz seront en quelques sortes "limée" donc filtrées quoi ^^.

Même remarque que précédemment, tu les utilises en liaison, donc c'est l'effet inverse.


beben lebricolo a écrit :
Je m'étais dit que les diodes au germanium ne généreraient que peut de distorsion de croisement dus à leur tension de seuil, et pis, d'un autre côté ça n'est pas très gênant pour ce que je veux en faire en fait.

Leur tension de seuil est de 0.2v, un signal guitare est de 40mV (0.04v) en moyenne, avec des crêtes à 1v. Donc leur seuil est énorme si tu n'amplifies pas en amont, mais sauf à utiliser une alimentation conséquente du genre +-15v, amplifier en amont veut dire écrêter ton signal sur les attaques... Bref ce n'est à peu près utilisable qu'après un étage de gain important (générant de la distorsion)..

beben lebricolo a écrit :
Pour le courant de polarisation (bias?) j'avais prévu ça pour du +9V et -9V à l'origine, du symétrique avec une masse.

ok pour l'alim, mais vu que ça ne figure pas sur le schéma

beben lebricolo a écrit :
Et pour les résistances variables je m'en sers pour régler le bias sur le JFET (en fait pour l'instant elle se ballade entre 0 et 100K tout simplement parce que je ne sais pas encore quelle valeur choisir et que j'ai des petits trimmers sous la main, mais une fois que j'aurai fait les tests je pourrais y mettre des valeurs fixes)

Ta résistance ne va que entre ton signal et un des rails d'alimentation, donc tu ne vas pouvoir référencer ton signal qu'à un des rails d'alim, en l'occurrence +9v. Elle ne règle pas le bias, elle n'est pas en CR. Sachant que les jfet doivent être polarisés négativement, quelle que soit cette résistance tu n'auras pas de signal en sortie de ce buffer, ou alors juste les crêtes dépassant la caractéristiques Vgs de ton jfet (typiquement c'est entre -0.6v et -2v, donc en gros 95% de ton signal de gratte passe à la trappe).
De plus, entre 0 et 100k cette résistance est tellement faible que c'est elle qui définit l'impédance d'entrée de à la fois ton ampli-op et ton jfet, et 100k c'est trop faible pour de la guitare.

beben lebricolo a écrit :
Et enfin celle qui se situe à la source du JFET me sert de réglage de gain (en fait j'amplifie avec le gain maximum sans saturer et ensuite j'écrème le signal en trop avec cette résistance (pour l'instant variable) reliée à la masse.

Tu ne règles le gain de rien du tout ici puisque ton jfet, s'agissant d'un canal N, est câblé en buffer.

Inverse masse et alim sur cette partie de schéma, et remplace ton trimpot "de contre réaction" par une résistance fixe de minimum 1M, et ça sera bon.

beben lebricolo a écrit :
http://gilmore2.chem.northwestern.edu/projects/showfile.php?file=murdey_prj.htm

Sur ce schéma le biasing du jfet est le bon, regarde bien la résistance pour fixer le bias après le condo de liaison (500k) et les 2 résistances pour le définir (100k et 100k+trimmer de 20k câblés en diviseur de tension) ainsi que le condo pour la stabiliser (10µF).
Note aussi que sur ce schéma, le jfet n'est utilisé qu'en buffer, pas en amplifieur comme tu cherches à le faire dans ton cas.
Haut
Alerter un moderateur
Page 2 sur 7 Petite pédale préampli › début du sujet
Aller à la page: 2