Test de la pédale Walrus Audio Kangra Fuzz Filter

- Le 15 Juillet 2019 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
La nouvelle venue au catalogue déjà bien fourni de la marque Walrus Audio est une fuzz filter, la Kangra. Elle a été conçue avec et pour Jared Scharff qui officie, entre autres, en tant que guitariste dans le groupe de l'émission de télé américaine Saturday Night Live depuis 2007. Walrus Audio a basé la Kangra sur la méconnue Kay Fuzz Tone, la fuzz vintage préférée de Jared Scharff. Voyons ce que ces fous furieux de fuzz nous ont réservé.

Découvrons la bête...

La Kangra est livrée dans une sobre boîte noire arborant un gros logo Walrus Audio. À l'intérieur de la boîte, la pédale est enfermée dans une pochette souple blanche immaculée. La boîte contient également un mini-livret d'utilisation de la pédale, un sticker et un médiator siglé Walrus Audio. Ça peut paraître mineur mais on apprécie l'attention.

En sortant la Kangra de son écrin blanc, on découvre une pédale dont le coloris est quelque part entre le rose pâle et le rose saumon. L'artwork qui recouvre la façade de la pédale est magnifique. Il représente une silhouette sur un pont suspendu contemplant des montagnes. On devine qu'il s'agit d'une représentation de Jared Scharff cherchant l'inspiration lors de son séjour dans la Vallée de Kangra au pied de la chaîne de l'Himalaya qui donna naissance au titre Himalaya du double EP Pearl Lion (2019). Je dois avouer que le choix de l'artwork me surprend un peu pour une fuzz filter mais nos perceptions sont toutes relatives, n'est-ce pas ?

La Kangra regorge de contrôles et réglages. On compte 4 potentiomètres, 3 mini-switches et 2 footswitches. Sur le côté droit de la pédale, il y a un jack qui permet de brancher une pédale d'expression. Les jack d'entrée et de sortie ainsi que la fiche d'alimentation se situent sur le sommet de la pédale. Entrons un peu dans le détail de ces contrôles :

 - Le premier footswitch permet d'enclencher le circuit de fuzz de la Kangra. Le second footswitch permet d'enclencher le circuit de filtre. Quand les deux footswitches sont enclenchés, le circuit fuzz alimente le circuit filtre.
 - Le potentiomètre VOL contrôle le volume général de la pédale.
 - Le potentiomètre FREQ permet de définir la fréquence de coupure du filtre passe-bas (circuit filtre). Lorsqu'il est à zéro, on obtient un signal composé uniquement de basses fréquences. Plus on pousse le potentiomètre dans le sens des aiguilles d'une montre plus on a de fréquences aiguës dans le signal.
 - Le contrôle de résonance RES agit sur le circuit filtre et permet de passer d'un signal doux à un signal plus agressif.
 - Le contrôle de sensibilité SENS agit sur la sensibilité de l'enveloppe appliquée au filtre.
 - Le switch ENV permet d'activer et désactiver l'enveloppe appliquée au filtre.
 - Le switch MID permet de jouer sur les fréquences medium, réponse creusée ou plate, du circuit fuzz.
 - Le switch M/V permet de passer d'une fuzz plutôt moderne assez ronde à une fuzz plutôt vintage plus agressive et "chaotique".

En plus de tout cela, il est possible de brancher une pédale d'expression qui désactive le contrôle FREQ et qui permet ainsi de contrôler ce paramètre au pied.
Autant vous dire qu'avec tous ces réglages, vous allez passer du temps à tourner des boutons et basculer des switches pour explorer les possibilités de la Kangra.

Et on branche...

Les circuits fuzz et filtre peuvent être activés séparément via deux footswitches soft click. Une LED blanche indique le circuit qui est activé. Lorsqu'on enclenche le circuit fuzz, seuls les mini-switches M/V et MID sont actifs pour agir sur le son de la pédale. On peut ainsi passer d'une fuzz d'inspiration vintage à une fuzz plus moderne avec une plage de fréquences creusée dans les médiums ou non. Le switch MID est efficace mais on aurait peut-être à gagner à avoir un potard pour mieux doser ce paramètre.

La fuzz Kangra est d'un genre plutôt chaotique et baveuse. Avant même d'enclencher le circuit filtre on entend parfois des petites choses qui se passent au niveau des harmoniques qui lui donnent un côté "synthé". En fait, on s'approche - ou peut-être qu'on est en plein dedans - d'une octave fuzz. Le mode M (moderne) plus rond que le mode V (vintage) est plus flatteur et pardonne plus les approximations des doigts sur le manche. Il y a une nette différence de niveau de volume entre le mode M et le mode V qu'on peut corriger facilement avec le contrôle de volume de la pédale.  

Quand on enclenche le circuit filtre en plus du circuit fuzz en gardant le mini-switch ENV vers la gauche (enveloppe désactivée), on peut agir sur le signal avec les mini-switches M/V et MID ainsi qu'avec les potentiomètres FREQ et RES. Le potard FREQ à gauche procure un son uniquement dans le bas du spectre très sourd et pour tout dire difficilement exploitable même avec le volume de la pédale à fond. Plus on pousse le potard vers la droite, plus on laisse passer de fréquences. Le son part alors dans une fuzz chargée en aiguës bien agressive. En jouant sur le potard RES par-dessus, on obtient une infinité de possibilités de sonorités filtrées. Poussé à l'extrême, le rendu du contrôle de RES n'est pas sans rappeler les "petits bruits" que peut générer une Subdecay Noise Box par exemple.

Enfin, quand on active l'enveloppe (switch ENV), on peut accéder au contrôle SENS qui rend le filtre sensible à l'attaque main droite à la manière d'une auto-wah même si on n'obtient pas un effet wah-wah. Plus on attaque fort plus on ouvre le filtre. Réglé au minimum, le son bouge très peu même quand on attaque fort. Réglé au maximum, on obtient un son qui fait "qwack qwack". Personnellement, ce n'est pas la fonctionnalité que j'ai préférée sur la Kangra... mais j’imagine qu’il en faut pour tous les goûts. 

J'ai essayé le circuit filtre de la Kangra avec une fuzz Big Muff en amont de la pédale pour alimenter le circuit filtre. J'ai trouvé le résultat moins intéressant qu'avec le circuit fuzz de la Kangra. Il faut bien avouer que la Big Muff est une fuzz bien sage à côté de la Kangra. Je parierai qu'en branchant une autre fuzz bien destroy, on pourrait obtenir des choses bien intéressantes mais je n'avais pas ça sous la main.

 

Conclusion...

Je n'ai eu que quelques jours pour essayer la Kangra de Walrus Audio et je dois bien vous avouer que j'aurai aimé disposer de plus de temps pour en faire le tour. Une chose est certaine, c'est une fuzz filter qui est loin d'être sage. Walrus Audio nous prévient... "This is no rhythm player's fuzz" ! Ce n'est peut-être pas complètement vrai mais il est certain que si vous aimez les leads déglingués et autres bruits bizarres, la Kangra est une candidate solide au poste de Fuzz Filter de votre pedalboard.

Prix non communiqué

Site web de la marque : https://www.walrusaudio.com

Les Plus 

 - Beaucoup de possibilités de travailler les sonorités
 - La possibilité d’ajouter une pédale d’expression
 - L’artwork très réussi

Les Moins 

 - Peut-être qu’un potentiomètre MID serait bien vu en lieu et place du switch à deux positions 

Distribution
Produit Walrus Audio distribué par Face BVA.