Jackson : le retour en force des JS !

- Le 04 Mai 2010
Il faut l'admettre : par rapport à la concurrence, les entrées de gamme de Jackson n'étaient pas très convaincantes et surtout peu nombreuses. Puis on a senti un sursaut de la marque quand elle a annoncé l'année dernière offrir la quasi-totalité de sa production en housse. Ça paraît bête, mais c'est une attention que n'ont pas toutes les firmes, particulièrement quand elles ont autant de notoriété que Jackson. Bref, cette année sonne l'arrivée chez Jackson d'une toute nouvelle et très complète série : les JS !

Traditionnellement, Jackson est une marque qui joue le haut de gamme. Même avant le lancement des Jackson, à l'époque où Grover Jackson et Wayne Charvel travaillaient sur les prémices de la future marque, les guitares qui sortaient des ateliers Charvel n'étaient pas de vulgaires manches de pioche. C'est grâce à un certain Eddy Van Halen et à son « Eruption » que Wayne Charvel se fait connaître avec ses « Super-Strat ». Plus tard, Randy Rhoads, guitariste prodige de Ozzy Osborne à la carrière fulgurante, popularise la marque et un modèle de guitare que malheureusement il n'aura pas l'occasion de jouer très souvent. La Signature Randy Rhoads (RR) se distingue par son design très particulier. Une sorte de Flying V, mais avec une corne plus courte de l'autre. C'est d'ailleurs pour éviter de choquer les utilisateurs habituels de Charvel et de sa Super-Strat que la Randy Rhoads sortira sous la marque Jackson.

Ensuite, ces formes très audacieuses deviennent peu à peu la marque de fabrique de Jackson qui enchaîne avec un nouveau modèle : la Kelly, signature du guitariste solo du groupe de metal des années 1980 Heaven. Alors, le metal oui, mais pas avec des guitares basiques ! C'est ainsi que la production Jackson va s'articuler autour de ces modèles aux formes mythiques et maintenant largement copiées par la concurrence.

Les formes principales Jackson :

La Dinky, la Super-Strat par excellence.



La Soloist, Super-Strat aussi, mais avec un manche conducteur.



La King V,



La Randy Rhoads, sorte de V asymétrique, à la base signature du guitariste Randy Rhoads, maintenant modèle à part entière chez Jackson.



La Kelly, modèle signature du guitariste Kelly Bradford du groupe Heaven, maintenant modèle à part entière chez Jackson.



La Warrior, la plus agressive des Jackson.



Anecdotique, mais amusant, Jackson a revisité vers la fin des années 90 la RR, en l'accordant à la sauce Roswell. Résultat : une forme hyper futuriste, des matériaux inédits et des visuels complètement X-Files ! Une version « bois » de ce modèle a été également produite.

Si vous êtes fan de la marque, je ne peux que vous conseiller d'aller faire un tour sur l'excellent Jackson User Club de Guitariste.com : https://www.guitariste.com/forums/guitare,topic-officiel-jackson-charvel-nouveau-site-web,179304.html .
Revenons à nos moutons, les nouvelles JS...

Cette nouvelle série de guitares propose des spécificités assez particulières pour des instruments d'entrée de gamme. Tout d'abord, le manche avec radius compensé, commun à toutes les gammes, y compris pour la JS1 qui existait déjà au catalogue dans une ancienne version. En clair, la courbure de la touche est de plus en plus plane au fur et à mesure qu'on accède aux aiguës. Cela permet une bonne prise en main en haut du manche et une optimisation technique lors de vos solos dans la seconde partie du manche (le diapason passe de 12'' en haut du manche à 16'' en case 12).

Côté JS2, on retrouve toujours les modèles Dinky avec deux configurations micros différentes, radius compensé et marquage aileron de requin.

Pour terminer, les JS3, que nous testons ici, proposent cinq modèles différents : le modèle Dinky, comme sur les JS1 et JS2, mais également les modèles mythiques de Jackson (Rhoads, Kelly, Warrior et King V).
C'est ce dernier modèle que nous vous proposons de découvrir dans ce banc d'essai. Place aux JS3 !

Get Flash to see this player.



En conclusion, la série JS3 est un excellent investissement. Elle permet, pour un prix très très attractif, d'avoir accès à un son et à une jouabilité sans concession. Ce n'est pas parce que ces modèles sont abordables qu'ils ne sont pas de bons instruments !

On se retrouve le mois prochain avec le test des autres guitares de la gamme.


Les plus
- le look
- le confort du radius compensé
- le son résolument metal
- le rapport qualité-prix

Les moins
- Pour le prix... vous pouvez chercher un moment !


Prix des modèles présentés dans la vidéo :
JS32RT Dinky : de 333,68 à 345,64 euros (selon coloris)
JS32T Kelly : 357.60 euros
JS32T Rhoads : 357,60 euros


Fiche technique :
Corps : cèdre
Manche : érable
Touche : palissandre 24 cases jumbo à radius compensé
Tête : regular ou reverse (sur modèle JS32RT)
Micros : 2 humbuckers Jackson
Électronique : sélecteur trois positions, volume, tonalité
Chevalet : fixe
Livrées en housse 

www.jacksonguitars.com

Distribution
Produit Jackson distribué par Fender.