Test guitare électrique Schecter Nick Johnston USA Signature

Richard Chuat - Le 05 Avril 2019 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
Schecter propose habituellement à son catalogue des guitares plutôt axées métal. Que ce soit la Hellraiser, la Reaper, les modèles de Jeff Loomis ou encore de Keith Merrow, très peu d'entre elles font dans la douceur en terme de son et dans le vintage en terme de look. On trouve quand même un ou deux modèles qui se démarquent du lot, comme par exemple la signature du guitariste Nick Johnston. C'est justement pour changer un peu du son habituel qu'on a voulu tester cette guitare tout en subtilité.

Démo réalisée par Richard Chuat pour Guitariste.com

Présentation

Nick Johnston est un guitariste canadien qui fait dans la musique instrumentale, mélange de rock, prog, fusion, blues, etc. Difficile à classer, mais très beau à écouter. Je vous recommande son dernier album "Remarkably Human" si vous n'avez jamais entendu parler de lui. Il a un grain bien particulier, provenant des 3 micros à simple bobinage et notamment celui en position manche, un peu crémeux, un peu crunchy, que je trouve à la fois subtil et beau. Alors, verdict ?

Quand j'ai ouvert le flight case j'ai presque été déçu par la simplicité de l'instrument au premier abord,  peut être aussi par la couleur blanc crème à laquelle je ne suis pas vraiment habitué. Peut-être que j'aurais préféré y trouver le modèle dans une autre teinte... Malgré tout, très rapidement, en prenant la guitare en main je me rends compte du bel objet qui se tient là, devant moi. Les finitions sont vraiment impeccables, la guitare est légère, l'accès aux aigus ainsi que les repères de la touche sont très soignés. On est sur une forme strat assez traditionnelle mais avec quelques aménagements plus modernes. Les mécaniques sont autobloquantes, le chevalet permet une utilisation assez extrême et surprenante avec la possibilité de faire des effets à la Steve Vai. On trouve un sélecteur à 5 positions accompagné d'une tonalité et d'un volume seulement, tout ça pour contrôler les 3 micros simple bobinage qui équipent la belle. On trouvera derrière la tête, la signature de l'artiste incrustée dans le bois. 

Le manche vissé est en Wenge avec une forme en C, la touche en ébène intègre 22 frettes et des beaux repères Silver Ring. Le corps est lui en aulne recouvert ici d'une finition Atomic Snow. Les mécaniques et le chevalet sont fabriqués par Schecter, ainsi que les micros signature de l'artiste Nick Johnston Atomic Set. Il ne nous reste plus qu'à nous brancher pour voir ce que ça donne. C'est parti.

Essai de la Schecter Nick Johnston Signature

La guitare est maintenant accordée, y'a plus qu'à la brancher. Revenons un instant sur la sensation initiale. La prise en main est bonne, la sensation est agréable, la main glisse bien sur le manche. L'action est assez basse et la touche est relativement "plate" avec un radius de 14 favorisant les jeux assez rapides. Les frettes sont de taille moyenne. C'est important à mon avis de bien se sentir sur un instrument même avant de jouer avec. En général on sait déjà si on va aimer ou pas, bien qu'on peut toujours avoir des surprises... Ceci étant dit, j'enlève le standby de l'ampli. On va attaquer avec les sons clairs comme souvent. La guitare se révèle tout de suite très précise, le son est bien droit, on sent que les vibrations se font bien sur tout l'instrument. L'équilibre est très bon. On trouve la palette des différents sons, grâce au sélecteur de micros, qu'on est en droit d'attendre avec une guitare à 3 micros simple bobinage. On va bien sûr trouver des sons très Strat, un côté un peu claquant. On pourra aisément jouer des rythmiques funk, des cocottes, des suites d'accords pop, trouver un son un peu country ou encore jazz en position manche. Il ne reste plus qu'à jouer avec la tonalité qui est très efficace elle aussi. On a une grande amplitude avec elle pour sculpter le son. Ce qui m'intéresse plus personnellement, c'est le son crunch, et oui, on ne se refait pas ! C'est ce son si caractéristique qu'arrive à obtenir Nick Johnston sur ses albums, un beau son crémeux, chaleureux, bluesy, légèrement crunchy. Whaou, tout ça ? Et oui ! Première remarque qui a une importance de taille, c'est qu'il n'y a aucun buzz avec les micros en son crunch ou lead. C'est souvent le reproche fait aux simples bobinages, les bruits parasites qu'ils génèrent et qu'on retrouve dans le son de l'ampli. Là, rien, nada, walou. Alors là, je dis oui ! Ça, ça change vraiment tout. On peut donc avoir le grain du simple comme on veut, mais sans la friture.D'autres l'on déjà fait mais c'est toujours agréable, enfin pour moi en tous cas. Du coup, je me mets direct en micro manche et j'avoue que c'est comme ça que je trouve que la guitare sonne le mieux. Peut être parce que c'est ce son que je cherchais. Et bien il est vite trouvé, du coup c'est très agréable à jouer et le moindre plan, même déjà vu sonne bien quand même. Sur les autres positions de micros, je vous rassure ça sonne super aussi, on retrouve en son crunch ou lead les caractéristiques des sons propres à chacun ou au mélange des micros. Bien sûr en fonction de la dose de gain, ça sera plus ou moins subtil. Le micro chevalet est très efficace pour les rythmiques pêchues, bien rentre dedans, avec un bon niveau de sortie, sans être fait non plus pour jouer des rythmiques death metal, mais c'est pas ce qu'on demande à cette guitare, donc tout va bien. Le son est précis également lorsqu'on pousse le gain.

 

À ce propos, les mécaniques sont vraiment redoutables de précision. Elles sont souples et l'accordage tient bien. Même quand on abuse des bends ou encore du vibrato avec lequel on peut s'amuser à monter ou descendre les notes. J'ai même été surpris de pouvoir faire des effets exagérés à la Steve Vai avec. Donc on peut malmener l'instrument et rester accordé, c'est toujours agréable. Dernière chose, l'accès aux aigus est vraiment très bon, grâce à un talon travaillé et affiné pour que la main puisse facilement aller chercher les dernières frettes sans aucun effort.

Conclusion

On a affaire là à une guitare haut-de-gamme sans aucun doute. La finition et le son sont au rendez-vous. J'ai pris énormément de plaisir à jouer sur cette guitare, mon seul regret est de devoir la rendre. Attention, il s'agit du modèle signature USA. Avec le modèle plus abordable indonésien on ne retrouve peut-être pas exactement tout cela. Ça serait assez logique en quelque sorte. Si vous avez l'occasion de croiser cette guitare surtout essayez-là absolument !

Les plus :

 - Finition
 - Son
 - Chevalet/vibrato

Les moins :

 - Le prix, comme souvent...

Prix public conseillé : 3700 euros

Clinic Nick Johnston x Schecter
Après Mattias Ekhlund, c'est au tour de Nick Johnston de passer au magasin Metal Guitar ! Accompagné de sa guitare Schecter Atomic Green, ce véritable Guitar Hero viendra distiller ses conseils et parler de ses techniques de jeu devant vous. Et pour l'occasion, Schecter mettra en jeu durant l'événement une guitare Nick Johnston Traditional Atomic Silver !

Rendez-vous le 10 avril 2019 dès 19h00 chez Metal Guitar 7 rue de Douai à Paris. Attention, les places sont limitées !

Distribution
Produit Schecter distribué par HTD.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire le message sur le sujet Test de la Schecter signature Nick Johnston

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT