Forum Gibson

Le club des Les Paul Made in Japan

Aller à la page: 1 ...     
Auteur Message
slash78
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 20 Nov 07
Localisation: Yvelines

Bonjour a tous

suite a l achat de plusieurs les Paul japonaise ces dernières années, et surtout, au vue de leurs qualités, je me suis dit que celles ci méritaient amplement un topic a part entière.

donc, je vous propose ici de partager vos avis, vos expériences et vos photos et vos différents descriptifs des guitares que vous possédez.

essayons aussi de collecter un maximum d informations sur les différentes guitares, marques, modèles exacts, specs, années de commercialisation… bref tout ce que vous pouvez savoir.

nous pouvons aussi recenser toutes nos guitares.


N HESITEZ A ME DONNER DES INFOS AFIN DE COMPLETER UN MAXIMUM LE TOPIC

ORVILLE BY GIBSON

Orville by Gibson, en japonais オービルbyギブソン aussi connu sous le simple nom d'Orville, en japonais オービル, était une marque de guitares gérée par Gibson pour le marché japonais à la fin des années 1980 et pendant la plus grande partie des années 1990.

Historique:

Gibson a commencé à produire des instruments au Japon en 1969 quand la production de sa marque €piphone a été transférée des États-Unis vers l'usine de Matsumoku au Japon. Matsumoku avait déjà solidement établit sa réputation grâce à son partenariat avec la marque ARIA et avait produit diverses marques telles qu'Univox, Westone, etc... Le partenariat entre Aria et Gibson pour la marque €piphone prit fin en 1986 et la gestion du label fut placée entre les mains de la société Yamano gakki qui avait géré la production des fenders japonaise conjointement avec Kanda Shokai. Yamano obtint la distribution des Gibson et des €piphone made in korea sur le territoire japonais ainsi que la production de modèles €piphone fabriqués au Japon pour le marché local. Il fut décidé que le label €piphone ne serait pas utilisé pour les copies Gibson. L'appellation "Orville" et "Orville by Gibson" fut créée en hommage au fondateur de la marque Orville Gibson. La production a commencé en avril 1988 avec la marque « Orville by Gibson ». L'idée était de combattre la course aux répliques engagée par les sociétés japonaises (Greco, Fernandes, Aria, tokai, Ibanez, etc.) comme avait pu le faire Fender à partir de 1985. La demande pour les guitares américaines mythiques était très forte au Japon mais le cours du yen les rendant inabordables pour le consommateur nippon, Gibson se devait de proposer des modèles fabriqués localement pour un budget abordable. Au départ, 3 modèles sont fabriqués : la ES-335, la SG et la Les Paul Custom. Les micros étaient des Gibson USA.

En 1989/1990, la production est étendue à des modèles plus économiques équipés de micros « maison », avec un vernis polyuréthane : c’est le début de la gamme « Orville ». Elle couvre des modèles coûtant entre 70 000 ¥ et 80 000 ¥.

La dénomination « Orville by Gibson » est réservée aux modèles allant de 100 000 ¥ à 200 000 ¥ qui eux sont équipées de l'électronique Gibson et ont un vernis nitrocellulosique.

En 1991, des modèles acoustiques viennent compléter la gamme « Orville by Gibson » avec la J-45, la J-160E, la hummingbird, la dove et la J-200.

La production des « Orville » économiques continuant d’augmenter avec la demande, les modèles « by Gibson » sont arrêtés en 1995. Puis la production des Orville elles-mêmes est arrêtée en 1997 avec l'arrivée des Epiphone Japan en 1998, qui sont elles-mêmes remplacées par deux séries : les Lacquer Series, réservées au marché local, qui ont un vernis lacquer, proche du nitrocellulose et des micros Epiphone proches des anciens micros Orville, et les Elitist, gamme qui est étendue au marché mondial, et dont les modèles comportent une électronique Gibson mais ont un vernis polyuréthane. Si les Epiphone Japan et les Laquer Series conservent bien l’open book Gibson, les Elitist sont ornées de la tête à coins tronqués pour les modèles vendus hors du Japon.

Production et numérotation[modifier | modifier le code]
La production semble avoir été divisée entre 3 usines (Terada, IIDA et Fujigen gakki).

On retrouve 3 systèmes de numérotation différents sur les Orville. Les Epiphone Japan utiliseront le même système par la suite.

Système 1
Exemple : #4 0311 (Numérotation à la Gibson) Année de production 1994/mois de production Mars/ 11e guitare fabriquée depuis le début du mois. ou #907031 année de production 1990 etc.

Système 2
Exemple: #J302345 (J+ANNNNN) Année de production 1993/ février/ 345e guitare.

La lettre J est réservée aux modèles Orville

Certains acoustiques ont une numérotation commençant par A.
Certaines Orville n'ont plus de numéros de série ou celui-ci est inscrit sur un autocollant et commence par un K. Il s'agit de modèles économiques fabriqués entre 1989 et 1993 par Kanda Shokai et qui étaient vendus dans les magasins appartenant à la société.
Système 3
Exemple : G887138 (apparemment, avant 89 G+ ANNNNN ? ) Année de production 1988/ 87138e guitare.

La numérotation commençant par G est réservée aux Orville by Gibson.

Pour les Elitist et les Lacquer Series, la numérotation désigne aussi le lieu de production Exemple : #F402345 Fabriqué à Fujigen/ année 2004/ mois de février/ 345e guitare.

Pour Epiphone Japan, même principe que le système 1 de la numérotation Orville. Exemple : #803111, Année 1998/mois de mars/ 111e guitare du mois.


Un deuxième système existe avec un code pour les guitares fabriquées Exemple : #85234

Année de production 98/code 5/234e guitare.
1:NVJ series
2:EMPEROR series
3:RIVIERA series
4:SHERATON series
5:CASINO series
7:EB-2
8:ES-930J
9:EMPEROR-J

Ma dernière acquisition

Cette guitare a été faite en 1992 au Japon dans les fameuses usines de Terada.
SN : G201082
Corps et Manche Acajou, Touche Rosewood, Table Erable
Chevalet Tune-O-Matic (TOM)
2 humbuckers EMG Actifs Manche EMG-89 IB USA 18.82k ohm et Chevalet EMG-81 IE USA 16.68k ohm
un push pull est installé sur le micro grave permettant de le splitter en simple. Poids : 4.300kg

La pose du kit EMG n'a nécessité aucune défonce de bois ou modification irréversible. La pile vient se loger, parfaitement calée dans la cavité électronique.
Le manche est un Standard Gibson Rounded '59.









EDWARDS

Très bon descriptif fait par Guitar rébellion de la gamme Edwards:

Les Edwards sont une ligne de modèles en grande partie réservés au marché asiatique (Japon, Corée...). Trois séries différentes la composent. La première, les Replica, parmi lesquelles on trouvera les E-LP (Les Paul), les E-SA (ES), E-SE (stratocaster) etc... La seconde, Original vous propose des modèles inspirés des ESP Standard Series et Custom Shop. Et enfin les Signature (Overseas et Japon).

Superbe fabrication extrêmement soignée, pièces et électronique de qualité, les Edwards ont tout pour plaire et s'intercaleront aisément entre les LTD et ESP E-II Standard. Un des meilleurs rapports qualité prix du marché avec le sérieux et l'attention aux détails qui caractérisent la marque.


Mon (ex) Edwards Jimmy Page, vendue a warzone il y a peu

Spécifications :
- réplique de la Les Paul de Jimmy Page
- finition relic
- corps en acajou une pièce, table en érable flammé sublime
- manche entre un '50 et un '60 Gibson
- mécaniques Gotoh
- jonction corps/manche en long tenon (comme sur les CS Historic Gibson)
- vernis nitrocellulose
- micros Seymour Duncan SH-1n The'59 et SH 55













mon Edwards goltop 54'






TOKAI

Historique:

Fondée en 1947 à Hamamatsu, Tōkai Gakki débute en tant que fabricant d'harmonicas, très en vogue à cette époque.

Après une restructuration l’année suivante, l’usine a commencé à exporter vers les États-Unis dès 1950. En 1961, des Mélodicas sont aussi fabriqués et en 1963, la production se diversifie avec l’ajout d’Accordéons au catalogue. En 1965, Tokai commence à fabriquer des guitares acoustiques et en 68, la production de guitares électriques commence le 14 novembre avec l’arrivée de la Hummingbird tandis que la gamme d'acoustiques s’étend.

L'année suivante, un ampli est commercialisé (le TA-6).

L'usine fabrique aussi, au début des années 70, des guitares acoustiques et quelques électriques pour le fabricant américain Martin sous le label Sigma.

En 1975, en même temps que le démarrage de la production de Pianos, la gamme des mythiques cat’s eyes, les célèbres acoustiques Tokai, est lancée. Deux ans plus tard, en 1977, les premières répliques de strat et de SG sont fabriquées. L’année suivante (juin 197, la Les Paul sera elle aussi lancée en production et en 1979, c’est la Telecaster qui vient rejoindre le catalogue. En 1980, à la suite des pressions exercées par Une célèbre marque américaine sur l’ensemble des constructeurs japonais, la Les Paul reborn devient la Love Rock. Depuis, la gamme des Tokai n’a cessé de s’étendre, et le modèle maison (la Talbo, apparue en 1983) a également gagné en réputation grâce, en partie, au guitariste du groupe Australien INXS.

En 1995, profitant de son succès grandissant, Tokai a développé une gamme d’instruments fabriqués en Corée.

La gamme des répliques de strat et tele made in japan est progressivement abandonnée pour ne pas faire d’ombre à une marque devenue, en 1997, un partenaire, Tokai produisant désormais une grande partie des Fender MiJ.

Production et numérotation[modifier | modifier le code]
Concernant les répliques de modèles Gibson:
la numérotation est à 7 chiffres, le premier chiffre indiquant l'année entre 1977 et 1989. Exemple : 700XXXX= 1977

À partir de 1989, les deux premiers chiffres indiquent l'année.
Exemple : 890XXXX= 1989.

La désignation des modèles se fait avec un système composé de deux lettres suivies d'un numéro qui indique la gamme de prix du modèle et donc sa qualité.
LS-70, LS-100... = Les Paul. ES-100, ES-120... = Modèles 1/2 caisse type 335. SG-155... = copies de SG.

Pour les copies de Fender
Le numéro de série n'indique pas l'année, simplement le modèle copié. Les modèles les plus luxueux ont un numéro à 4 chiffres, les milieu de gamme, des numéros à 5 et 6 chiffres, les plus économiques ont des numéros à 7 chiffres. St-60... = strat. Te-80... = telecaster. PB-70... = precision bass.

Les numéros commençant par un A sont des séries fabriquées pour le marché américain, avec des modifications (tête modifiées, etc...).
Exemple : ALS (Les Paul), ATE (telecaster) etc. À partir de 1995, les modèles désignés ALS sont fabriqués en Corée, les modèles pour le marché américain sont désignés NLS depuis 2003.

une une Tokai als que je n ai plus



GRECO :

Greco est un fabricant japonais de guitares et d'accessoires pour guitares. La marque Greco est apparue au début des années 1960 mais le démarrage « officiel » se situe autour de 1966/1967 avec l'impression des premiers catalogues.

Historique:

Greco appartient au groupe Kanda Shokai, une société qui importe et distribue des instruments de musique dans tout le Japon. Dans les années 1960, ils décident d'ajouter la fabrication de leur propre marque à leurs activités. Au commencement, Le label Greco est réservé aux modèles électriques, les guitares acoustiques étant appelées Canda.

Le groupe Kanda fait d'abord fabriquer ses instrument à l’usine Matsumoku, une des usines pionnières dans la fabrication de guitares électriques au Japon et qui fabriquera des Epiphone, Aria et Aria Pro II, sa propre marque Westone, etc. Kanda Shokai déplace petit à petit sa production à partir du milieu des années 1970 chez Fujigen Gakki, une autre usine qui fabriquera beaucoup pour Ibanez et Fernandes et Dyna gakki, une usine qui fabrique beaucoup des Fender Japon actuelles.

Fujigen gakki est, à l’époque, le principal fabricant pour le groupe Hoshino, qui possède la marque Ibanez. Greco et Ibanez auront plusieurs modèles en commun, dont la célèbre Mirage/Iceman, guitare réalisée pour Paul Stanley du groupe Kiss. Mais les deux sociétés ne sont pas liées outre mesure, Ibanez fabriquant principalement pour l'export et Greco étant une marque confinée au territoire japonais, les deux marques appartiennent à des groupes bien distincts. Greco est probablement la marque la plus célèbre au Japon car leur catalogue a présenté des guitares pour tous les budgets, de plus c’est la seule marque japonaise à être réellement sortie des jalons Gibson, Rickenbacker et Fender.

Pendant dix ans, toutes les guitares mythiques américaines ont été copiées ; Gretsch, Danelectro, les célèbres basses Ampeg et Dan Armstrong, etc..

La marque commence par produire des modèles à manches vissés ; des « solid body » typées Telecaster, des « demi-caisse » ou des basses en forme de violon. En 1970, profitant du boom du hard rock au Japon, Greco sort des répliques de Gibson, marque beaucoup trop chères pour le consommateur japonais à l’époque. Les premiers modèles de Les Paul ont un manche vissé et des proportions approximatives (tête trop grosse, corps un peu petit), mais à partir de 1975/76, probablement en utilisant quelques Gibson originales comme modèles, la société parvient à fabriquer des instruments respectant les proportions de l'originale et avec un manche collé. C'est également à la même époque que les premiers numéros de série apparaissent. La marque copie à l'époque les modèles contemporains de chez Gibson et Fender. Mais un changement va s'opérer.

« Super real collection »
En 1980 (en réalité, fin 1979), plutôt que de copier les modèles contemporains, Greco va lancer la série « super real », une gamme qui réplique absolument parfaitement les modèles mythiques qui ont fait la réputation des deux géants américains jusque dans les moindres détails. Cette série durera jusqu'en 1982. À cette époque, les copies de modèles Fender disparaissent. En effet, Fender, impressionné par les copies fabriquées par Kanda Shokai, décide de faire fabriquer une partie de sa production au Japon. La gestion en est confiée conjointement à Yamano et Kanda Shokai. Lors de l'acquisition de Gretsch, Fender confiera également à son partenaire la réalisation des modèles haut de gamme du catalogue.

« Mint collection »
En 1982, la collection « super real » est remplacée par la gamme des « mint collection », qui perdurera jusqu’en 1989. La « mint collection » reprend également des modèles Gibson mais le cache de la barre de réglage du manche est modifié ainsi que la finition de la bordure des frettes. Les derniers modèles de la série copieront beaucoup de Gretsch, les copies de Gibson sont nettement restreintes et le vernis nitrocellulosique quasiment abandonné. Après la série « mint collection », une nouvelle série de copies est lancé entre 1989 et 1992/93 copiant quelques Les Paul (notamment des custom, reconnaissables au « split diamond ») , la J-160, les tout derniers modèles de cette série, sans numéro au dos de la tête sont fabriqués en Corée, à l'usine Cort. D’une manière générale, le début des années 1990 marque la fin des copies japonaises pour les différentes marques, sous la pression de Gibson qui impose sa marque Orville / Orville by Gibson jusqu’en 1998.

Depuis quelques années, Kanda Shokai a principalement développé des séries sous licence Zeimatis en collaboration avec la marque anglaise qui ont grande réputation. Kanda Shokai possède aussi la marque Ornetts.

Production et numérotation[modifier | modifier le code]
Les Greco sont en général équipées de mécaniques et chevalets fabriqués par Gotoh, les micros peuvent être fabriqués chez Maxon (U-1000, screaming et U-2000) et, à partir des années 1980, chez Gotoh (Dry) également pour les modèles haut de gamme.

Le système de numérotation pour les guitares Greco fonctionne comme suit (avant 1975, les guitares n'ont pas de numéro de série. C'est la typo du logo Greco ou les pièces qui indiqueront l'année) :

Système 1 : 1975 - 1994, numérotation à une lettre et six chiffres. Par exemple K773422 signifie :

K = mois de production ( A = janvier, B = février... K = novembre, L = décembre)
77 (les deux chiffres suivants) = année de production (77 = 1977, 79 = 1979)
3422 (quatre derniers chiffres) = séquence de production.
Les guitares fabriquées chez Matsumoku en portent généralement le tampon, tandis que le tampon Matsumoto designe Fujigen.

Système 2 : Il s'agit d'une numérotation à cinq chiffres inspiré de Gibson S/N. Elle est appliquée sur les super real series et ensuite sur les mint collection series. Par exemple 04236 signifie :

Premier chiffre = année de production (0 = 1980 ou 1990, 2 = 1982 ou 1992)
4236 (quatre derniers chiffres) = séquence de production.
Dyna gakki utilise un système légèrement différent ; mois/année/séquence de production.

Système 3 : Après 1995 = identique au système 1

Les modèles supérieurs à 700 dans la gamme ont un vernis nitro. Comme pour les autres marques, la désignation de se fait par deux lettres accompagnées d'un chiffre. EGF = Les Paul standard flametop, EGC = Les Paul Custom, EG = Les Paul standard, EJr = Les Paul junior, EGS = Les Paul SPecial, MM ou MG = melody maker, FV = flying V, PB = precision bass, JB = jazz bass, TB = thunderbird bass, EB = Eb bass, SS = SG models, JM = jazz master, JG= jaguar, ST = strats, TE = telecasters, SA = semi-acoustic (modèles types-335), FA = full acoustic (modèles type es-150), L = modèles type L-5

Micros
Modèles Super real et micros montés en série :

EGF1800 DRY
EGF1200 DRY
EGF1000 PAF
EG1000C DRY
EG900 PAF
EGF850 PU-2
EG800GS HOT LICK
EG800C PU-2
EG800PB U-2000
EG800PR U-2000
EG800 PU-2
EG700 U-2000
EG600PB U-1000
EG600PR U-1000
EG500 U-1000
EG500C UD
EF500J U-1000
EG500GS UD-DX
EG480 UD
EG450 UD
Modèles Mint collection et micros montés en série :

EG58-120 DRY
EG-59-70 DOUBLE TRICK
EG-56-60 HOT LICK
EG-59-50 SCREAMIN
EG59-45 SCREAMIN
EJR54-50 HOT LICK
SS63-70 DOUBLE TRICK
SS63-50 HOT LICK
EG59-65 SCREAMIN
JP-55 SCREAMIN
EGC95K DRY
EGC68-50 SCREAMIN
JS-98K DRY
JS-65 DRY
JS-55 SCREAMIN
RR95K DRY
RR65 DRY
RR55 SCREAMIN
EGC58-100 GROOVE
EGC68-80 DOUBLE TRICK
EGC57-60 SCREAMIN
PC-98K DRY

BURNY

Fernandes / Burny est un fabricant japonais de guitares et d'accessoires pour guitares.


Historique:

Fernandes est né avec l’établissement de Saito Musical Instrument Corporation dans le quartier Bunkyo Ku de Tokyo en 1969. Se concentrant dans un premier temps sur la vente et la distribution de guitares de flamenco, la société est devenue l'un des plus gros distributeurs de guitares de tout le pays.

En 1972, la société change de nom, devenant Fernandes Corporation et commence à commercialiser des guitares sous son propre label. L’année suivante, ils déménagent pour Toshima-Ku. La société commence à produire des clones de Fender, tandis que les répliques de Gibson sont fabriquées sous le label Burny. La particularité de Fernandes, c’est qu’ils commencent directement à produire des modèles haut de gamme sans fabriquer de guitares « économiques » pour les petits budgets. Ceci contribue grandement à leur réputation.

En 1974, des amplificateurs sont également ajoutés au catalogue et en 1976, la marque installe ses quartiers à Shinjuku, où elle se trouve encore aujourd’hui.

L’année suivante, une branche est également créée à Osaka. Fernandes ne peut pas rester hors de la compétition pour les meilleures répliques et en 1981, leur réponse est la gamme des « revival series ». La plupart des instruments sont fabriqués à l’usine Fujigen Gakki, mais également brièvement chez Tokai entre fin 1970 et le début des années 1980.

En 1982, Fernandes produit son propre système de trémolo sous licence Floyd Rose qui contribue beaucoup au développement du Heavy Metal et en 1984, une succursale est créée aux États-Unis « FGI inc. », suivie en 1994 de « Fernandes guitars USA ».

Puis 1985 voit la création d’une école de guitare.

En 1987, Fernandes reprend la distribution de la marque HIWATT, célèbre pour ses amplis à lampes.

Aujourd’hui, la marque est dans les mains des plus grands ; Steve Hackett, Robert Fripp, Steve Jones des Sex Pistols joue également sur Burny, hide, Robert Trujillo, Ken Kitamura etc. et du très grand Billie Joe Armstrong de Green Day

Modèles
Les premières Les Paul Burny portent la mention Les Paul sur la tête. Elles apparaissent en 1973, avec la firebird dans le premier catalogue. Elles sont numérotées FLG- suivi d'un numéro qui indique à la fois le prix en yens et la qualité du modèle. La gamme va des FLG-60 à la FLG-240.

Les premiers modèles ont des micros GOTOH type PAF pour les modèles « économiques » tandis que les modèles prestigieux ont des Seymour Duncan 59. Beaucoup de ces modèles ont un fret binding.

En 1982/1983, l'appellation change et les Les Paul deviennent les RLG- : RLG 150, RLG 120, RLG 90, RLG 50, RLG 60, les micros sont des L8001 ou L8002 pour le haut du panier et des L8000 pour les modèles moins chers.

À partir de 1985, les modèles haut de gamme sont équipés de micros VH-1 fabriqués par GOTOH, ces micros ont un petit autocollant sur le contour plastique qui les identifie. Les modèles plus économiques ont des micros VH-2 ou VH-4

Production et numéros de série[modifier | modifier le code]
La grande frayeur des fabricants de répliques japonais dans les années 1980 est le procès intenté par Gibson. La marque a déjà menacé Ibanez et multiplie les pressions, au contraire du groupe Fender qui a fait sien l’adage « If you can’t beat them, join them » (« Si tu ne peux pas les battre, rejoins-les »).

Afin que l’« adversaire » ait le moins d’informations possible à sa disposition en cas de mise à l’amende ou de demande de dédommagement par un tribunal, Fernandes n’a quasiment jamais recours à la numérotation de ses guitares. Seuls les premiers modèles et ceux fabriqués à l’usine Tokai fin 1970 comporteront un numéro de série.

Les mécaniques et le chevalet des Burny et Fernandes sont toujours de chez Gotoh, les micros sont des L8000, L8001 et L8002 (humbuckers) ou L9000 (p-90) jusqu'en 1985, puis ils sont remplacés par les VH1, VH2 et VH4, fabriqués spécialement pour Fernandes par Gotoh.
La désignation des modèles se fait en général avec deux lettres suivies d'un chiffre indiquant le prix du modèle et donc sa qualité : RLG-XX = Les paul, RLC-XX = Les Paul custom, RSG-XX = SG, FTS-XX = strat, TE-XX = tele, etc..

NAVIGATOR


Très bon descriptif fait par Guitar rébellion de la gamme Navigator:

Navigator est historiquement, la première ligne de produits fabriquée par ESP. En effet, dès 1975, Navigator représente l'intégralité de la gamme guitares / basses offerte par la marque. On y trouve des modèles aux noms évocateurs, tels que l'ESParto, la TelESPo, l'ESPionage, la LESPa Standard, etc... Au fil des années et du développement de la gamme ESP, Electric Sound Products destine les Navigator aux guitares d'inspiration "classique" en se focalisant exclusivement sur les formes Les Paul, SG, Stratocaster et Telecaster. Les Navigator deviennent alors la gamme Vintage offerte par la marque. C'est seulement à la fin des années 90 qu'ESP bascule la production des Navigator vers son Custom Shop. Celles-ci se positionnent alors en guitares extrêmement haut de gamme, fabriquées de manière totalement artisanale, avec les meilleures essences de bois disponibles sur le marché.



Les Navigator sont toutes des Masterbuilt(s) fabriquées exclusivement à la commande. En effet, la conception de chaque guitare est confiée à un unique "craftman", depuis la sélection des pièces de bois à utiliser, jusqu'à la pose des cordes. Pour les modèles de la gamme, aucun compromis n'est accepté.


- Utilisation d'essences séchées de manière naturelle pendant 3 à 5 ans avant d'être stabilisées
- Utilisation des meilleures variétés d'acajous (honduras, south america), palissandres (honduras, brazilian, madagascar), aulnes (north america, canada) frênes (mississippi delta, north america) et érables (north america, canada) disponibles
- Fabrication entièrement artisanale
- Finitions nitro-cellulosiques
- Binding et frettes ajustées manuellement (le binding des modèles LP et SG ne recouvre pas les frettes, chacune d'elles étant ajustée de manière spécifique)
- Micros Seymour Duncan Antiquity, Seth Lover et Custom Shop en standard
- Accastillage Gotoh Vintage (SD90-SL, Tune-o-Matic Vintage en aluminium etc...)
- Modèles basés sur la collection personnelle de la marque (modèles originaux comme des Les Paul 56, 57, 58, 59, SG 61, 64, Stratocaster 54, 57, 61, 63 etc...)


Pour la fabrication des guitares et basses Navigator, pas de machines numériques, mais un savoir faire manuel, dans la plus grande tradition japonaise. Les tables et manches sont façonnés à la main, les finitions cellulosiques sont d'une grande finesse, et l'attention portée aux détails caractéristique du plus grand Custom Shop au monde.

Face aux productions américaines, les Navigator se placent en alternatives haut de gamme, originales et exclusives, en s'adressant aux musiciens recherchant le meilleur des productions actuelles.[/u]



DEVISER

I - Historique

La société Deviser a été créée en 1977 à Nagano.
Il s’agissait au départ, d’une petite manufacture de guitares créée par quelques luthiers de très haut niveau.
La production est principalement centrée sur les guitares acoustiques « Headway « qui restent très prisées des collectionneurs au japon bien que quelques guitares électriques soient déjà fabriquées à l'époque.

La marque copie beaucoup les modèles de chez Martin ou Taylor ou quelques Gibson mais en essayant d’apporter sa touche et d’améliorer certaines spécifications techniques.
En 1983, un incendie détruit l’usine entièrement. Une nouvelle usine est construite et la production est en grande partie recentrée sur les guitares électriques Bacchus, qui deviennent le fer de lance du groupe.

Les guitares électrique produite par le groupe commencent a gagner en réputation et en 1999, Deviser relance les Headway.
Le groupe est un des rares à avoir un atelier fabriquant des guitares à la main. L’électronique et les micros sont aussi souvent « home made ».
La marque a aussi développé les série Bacchus Universe et Bryan respectivement fabriquées en Chine et en Corée.

Deviser commercialise aussi la marque de son luthier star : les Momose


Les vendeurs internet :

•Ishibashi (mail : web-shop@ishibashi.co.jp)
•Ikebe (mail : tsuji@ikebe.co.jp)
•Gakkido (mail : support@gakkido.jp
•Universe(mail : Universe)
•Guitargai (mail : guitargai@guitargai.com)
•Mr Jack guitars (mail : mrjack@mrjackguitars.com)
•MiJ Guitars (mail : info@mijguitar.com)
•Coda Music (mail : info@coda-music.com)
•Don Makrills (mail : don@donmack.com)
•Rich Tone Music (mail : sales@richtonemusic.co.uk)
•Hartnoll Guitars (mail : mail@hartnollguitars.co.uk )
•Japan Guitars (mail : mark@japanguitars.co.uk)
•Marks Music (mail : shop@marksmusic.co.uk)
-guitar rebellion

Les vendeurs eBay:

Avant tout : attention aux canadiens qui proposent souvent des copies (de copies donc... ) fabriquées en Indonésie, sauf un qui a l'air sérieux (je ne me rappele plus du nom mais recherche)
•Katana
•Golfredo
•Guitarspazz
•Japan Old Guitar
•Bluzey Guitars

- Généralités sur les commandes au Japon

Il y a plusieurs choses à savoir avant de se lancer dans un achat au Japon :

Transport : Pour faire venir une guitare du Japon, en étui ou non, comptez environ 130 € de frais de port et une petite semaine de patience une fois le colis entre les mains du transporteur. Quel que soit le mode de transport retenu (Poste ou transporteur privé), inspectez soigneusement le colis à réception car c'est à ce moment là qu'une réclamation est possible.

Douanes : N'oubliez pas, lors de votre calcul, de prendre en compte les frais de douanes, soit environ + 23 %. Le calcul s'effectue non seulement sur la valeur déclarée du colis, mais également sur le montant des frais de port. Ne demandez pas aux vendeurs japonais de sous évaluer le montant du colis, ils ne le feront pas, par ailleurs, les douaniers reperent asez facilement les colis dont la valeur déclarée ne semble pas en adéquation avec le contenu ... auquel cas, vous paierez la TVA + une éventuelle amende ...

Taux de change : Il est coutume de dire qu'un €uro vaut 145 ¥ens, le plus sage reste tout de même d'utiliser un convertisseur. Certains magasins japonais ont pour habitude, lors d'un paiement par CB, d'effectuer une vérification immédiate de vos disponibilités financières mais de n'effectuer le prélevement à proprement parler qu'une fois le taux de change à leur avantage. Dans le cas d'un paiement par transfert de fonds, des frais additionnels, prélevés par votre banque, vous seront comptés.

Acheter neuf aujourd hui:

On peut aujourd'hui acquerir des instruments de grande qualitée auprès des marques récentes tout en échappant à l'effet collectionneur qui peut faire grimper le prix d'instruments qui n'en valent pas la peine.

Tokai a une gamme étendue de Les Paul sous l'appellation Love Rock. Elles sont comparables aux €piphones Elitist pour les entrée de gamme aux meilleures Custom Shop Gibson pour le haut de gamme.

Edwards propose des LP avec un "long tenon" avec un vernis lacquer nettement superieur au polyurethane et équipées de Seymour Duncan.

D'autres marques comme Ornetts ou Bacchus fabriquent de véritables petits bijoux et ont un "long tenon" en plus du vernis type "lacquer". Il me semble que les Bacchus sont souvent équipées de Fralin
Haut
Evaluer ce post : 0
Forum Gibson

Gibson Les Paul › Sujets les plus populaires :

Tout savoir sur la Gibson Les Paul :

Recherche achat Gibson Les Paul :

Recherche Gibson Les Paul sur Thomann Recherche Gibson Les Paul sur Euroguitar Recherche Gibson Les Paul sur Music Store Recherche Gibson Les Paul sur Star's Music Recherche Gibson Les Paul sur Pourlesmusiciens
xutos77
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 23 May 09
Localisation: Ecuelles (77, France)

sympa le topic! bien renseigné.

_________________
L'heure est décisive, Attaque massive de Résistance Festive!
https://www.youtube.com/watch?v=k1DhO0AHdxo
Haut
Evaluer ce post : 0
Frenchrock
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 02 Jan 09
Localisation: Les Vans

Effectivement, très sympa le topic, super renseigné, bravo.
Du coup, j'ai envie de compléter l'arsenal, je vais réfléchir pour une Edwards, j'ai vu ce qu'ils étaient capable de faire pour une superstrat (badgé LTD Elite) en fait du Edwards, rien à dire, top qualité super rapport qualité prix.
Je vais suivre ce topic,
Haut
Evaluer ce post : 0
geogeo68
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 16 Nov 07
Localisation: luxembourg

Beau boulot

Bon il y a déjà les users club mais là tu as fourni plus d'infos sur les marques citées que tous les users clubs réunis

Je posterai des photos de ma Tokai LS80 de 1980 et de ma Edwards E-LP Pure Material
Ce week-end

Sinon il y a beaucoup de marques replica MIJ mais tu as oublié la plus énorme
NAVIGATOR!!!

_________________
Le mieux est l'ennemi du bien.

Elsasser per immer!

--------------------------
Mon topic de clones en vente :
http://www.guitariste.com/forums/achat-vente-echange,rien,476091.html

--------------------------
Ma partcaster Telemaster blackguard :
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,tele-hot-rod-[...]html

Mon Stack Blues Junior : Tuto billm mods/conversion tête :
http://www.guitariste.com/forums/amplification,modif-chassis-blues-jun[...]html

Ma partcaster "Woodcaster" Tru Oil finish
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,partscaster-l[...].htm

Telemaster users'club, c'est ici :
http://www.guitariste.com/forums/guitare,telemaster-replica-users-club[...]html
Haut
Evaluer ce post : 0
atune
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 25 Aug 09
Localisation: France

Moi qui commence mes recherche pour une les paul lawsuit....ce topic tombe a point
Ah les japonaises. ?...

_________________
diezel einstein 50 watt....putain ça déchire

mes ventes : http://www.guitariste.com/forums/achat-vente-echange,vds-diezel-einste[...]html
Haut
Evaluer ce post : 0
geogeo68
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 16 Nov 07
Localisation: luxembourg

atune a écrit :
Moi qui commence mes recherche pour une les paul lawsuit....ce topic tombe a point
Ah les japonaises. ?...


Et bien c'est d'la bombe rien a envier aux US

_________________
Le mieux est l'ennemi du bien.

Elsasser per immer!

--------------------------
Mon topic de clones en vente :
http://www.guitariste.com/forums/achat-vente-echange,rien,476091.html

--------------------------
Ma partcaster Telemaster blackguard :
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,tele-hot-rod-[...]html

Mon Stack Blues Junior : Tuto billm mods/conversion tête :
http://www.guitariste.com/forums/amplification,modif-chassis-blues-jun[...]html

Ma partcaster "Woodcaster" Tru Oil finish
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,partscaster-l[...].htm

Telemaster users'club, c'est ici :
http://www.guitariste.com/forums/guitare,telemaster-replica-users-club[...]html
Haut
Evaluer ce post : 0
slash78
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 20 Nov 07
Localisation: Yvelines

Sincèrement, après avoir achete quelques custom shop us ( wylde, Jones , r... ) ces guitares n ont rien a leur envier , la qualité des matériaux utilises et le soin qui leur est apportée lors de la fabriquation est égal à leur consœur made in USA . De très bonnes guitares pour sur.

Billy gibbons en est le parfait exemple!

_________________
SDMF
Haut
Evaluer ce post : 0
geogeo68
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 16 Nov 07
Localisation: luxembourg


_________________
Le mieux est l'ennemi du bien.

Elsasser per immer!

--------------------------
Mon topic de clones en vente :
http://www.guitariste.com/forums/achat-vente-echange,rien,476091.html

--------------------------
Ma partcaster Telemaster blackguard :
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,tele-hot-rod-[...]html

Mon Stack Blues Junior : Tuto billm mods/conversion tête :
http://www.guitariste.com/forums/amplification,modif-chassis-blues-jun[...]html

Ma partcaster "Woodcaster" Tru Oil finish
http://www.guitariste.com/forums/accessoires-et-lutherie,partscaster-l[...].htm

Telemaster users'club, c'est ici :
http://www.guitariste.com/forums/guitare,telemaster-replica-users-club[...]html
Haut
Evaluer ce post : 0
Courtial
Special Total utilisateur

Inscrit le: 21 Mar 09
Localisation: France

Les ESP Eclipses sont-elles volontairement oubliées? Je n'ai pour ma part que du bien à dire de ces guitares, qu'on trouve en plus à des prix ridicules en occasion.
Haut
Evaluer ce post : 0
slash78
Custom Top utilisateur


Inscrit le: 20 Nov 07
Localisation: Yvelines

Oui c est volontaire. les Esp éclipses ne sont pas à proprement parler de "vraies" copies de les Paul, elles en sont très fortement inspirées, mais c est tout, la table est moins épaisse, elles possèdent presque toute un chanfrein stomacale, la tête n est pas la même, de même pour les inlays et le short cut. C est une version plus moderne et plus "metal" que les marques citées plus haut. mais c est une très bonne guitare.

_________________
SDMF
Haut
Evaluer ce post : 0
Page 1 sur 115 Le club des Les Paul Made in Japan
Aller à la page: 1 ...