Le guide PRS 2017

Judicaël Tribillac - Le 31 Mars 2017
Le guide PRS 2017
Vu le nombre de nouveautés et de guitares disponibles sur le marché, il est parfois difficile de s'y retrouver. Heureusement Guitariste.com vous propose régulièrement des guides qui viennent, en complément des nombreux sujets du forum, vous éclairer. Au menu du jour les différentes gammes et modèles de chez PRS.

Le diapason

Depuis 1985, Paul Reed Smith a réussi à proposer une alternative aux éternelles Fender et Gibson en proposant des guitares au style reconnaissable entre tous avec sa série Custom notamment et les oiseaux incrustés sur la touche ou encore le diapason intermédiaire. Pour rappel le diapason correspond à la longueur vibrante des cordes entre le chevalet et le sillet de tête. Il est ainsi de 648mm sur une Stratocaster, de 629mm sur une Les Paul et de 635mm sur une PRS. Ces écarts ont pour conséquence d'affecter l'espacement entre les frettes et la tension des cordes. Plus le diapason est long, plus la tension appliquée à la corde est importante pour obtenir la même fréquence et par conséquent la même note, ce qui présente l'avantage d'une meilleure justesse au prix d'un jeu légèrement plus difficile notamment pour la réalisation des bends (tirés de corde). Le radius de 10" soit l'arrondi de la touche est également situé entre les 2 concurrents principaux. Ça c'est la théorie, mais comme toujours en guitare, le plus important c'est la pratique et surtout le ressenti du guitariste. À chacun de tester pour évaluer l'équilibre entre le confort de jeu et le son recherché.

 

L'articulation des gammes PRS

Aujourd'hui PRS compte 4 catalogues de guitares majoritairement fabriquées aux USA dans l'usine du Maryland. Pour faire simple on a la série historique Core qui a fait le succès de la marque depuis 1985. À partir de 1996 le Private Stock est ouvert pour servir de laboratoire à idées à travers des instruments produits en séries limitées ou pour répondre aux commandes "sur-mesure". On peut également citer le Paul Reed Smith Tech Center dit PTC qui s'occupe à la fois des réparations et des modifications de guitares existantes: changement de micros ou même de couleur, etc. Mais avec des tarifs démarrant à 3000€ tout le monde ne peut pas "goûter" aux guitares PRS alors en 2001, la gamme SE (Student Edition) est créée avec une fabrication délocalisée en Corée en suivant un cahier des charges strict et des processus de fabrication optimisés pour retrouver certains traits des PRS Core à partir de seulement 450€. Le succès est au rendez-vous si bien qu'une nouvelle gamme intermédiaire S2 voit le jour en 2013. Les guitares sont fabriquées aux Etats-Unis et proposées pour la moitié du prix d'une série Core grâce à nouveau à une optimisation des techniques de fabrication et un savant mélange des pièces détachées et des bois des séries Core et SE. 

 

Au cœur de la série Core

Les 3 gammes principales produites industriellement sont donc Core et S2 aux USA et SE en Corée. Explorons ici les raisons pour lesquelles ces guitares qui se ressemblent sont proposées à des tarifs aussi différents. Une fois passée l'évidence liée aux coûts de main d'œuvre et à la qualité des matériaux utilisés pour chacune des séries, il convient de partir de les guitares Core puis de suivre les évolutions à travers les gammes SE et S2.

Le corps est réalisé à partir d'une seule pièce d'acajou surmontée d'une table en érable flammé dont les plus belles sont proposées en option 10 Top. L'ensemble est associé à un manche collé lui aussi façonné pendant 30 jours à partir d'un seul morceau d'acajou coupé sur quartier pour une plus grande rigidité et proposé au choix entre 2 largeurs différentes: Wide Fat (épais large) favorisant les sonorités chaudes et le sustain quand le Wide Thin (épais fin) sera privilégié par les petits gabarits et les adeptes de la vitesse sur manche pour sa meilleure dynamique. Les micros 57/08 inspirés des micros PAF de 1957 ont été remplacés en 2015 par les nouveaux 85/15 qui reprennent le son des premiers micros PRS avec les techniques de fabrication moderne et l'élimination des bruits parasites. Paul Reed Smith a également développé son propre système vibrato en laiton et aluminium, renforcé la prise jack d'une plaque en aluminium, conçu ses propres boutons dits en forme de cloche, ou encore les mécaniques à blocage avec mécanisme apparent.

 SE et S2 des PRS plus accessibles

On retrouve sur les guitares SE la silhouette des modèles PRS américains. Elles sont équipées de micros et d'un chevalet fabriqués par un sous-traitant tout comme les mécaniques pour faire baisser les coûts de revient. Et les économies sont également appliquées aux bois puisque le corps est composé de 2 voire même 3 morceaux d'acajou collés pour optimiser les ressources, et que la table en érable flammé est plus fine, usinée à la machine de façon simplifiée soit légèrement bombée soit carrément plate. La série Standard en est même complètement dépourvue d'où son prix d'appel très abordable.

L'optimisation des ressources est à nouveau appliquée aux manches disponibles ici en un seul format Wide Fat inspiré par les manches des premières guitares PRS dites Regular ou Standard. Le talon est réalisé à partir des chutes d'autres coupes et la partie haute du manche est coupée en diagonale puis renversée pour créer l'angle de la tête nécessaire pour une bonne tenue d'accord comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous, cette technique étant commune aux SE et S2.

 Si la touche des guitares SE est en palissandre comme sur la majeure partie des modèles Core, les SE ont connus différentes incrustations en plus des oiseaux tels que les points classiques ou encore des barres diagonales. Les frettes ne sont pas aussi dures que pour les Core. Enfin les guitares SE et S2 sont livrées dans une housse plutôt qu'en étui réservés aux séries Core. A noter que les têtes des séries 2017 ont été mises à jour et que ces modèles sont équipés de nouveaux micros 85/15 "S"  inspirés de ceux des grandes sœurs américaines.

Du côté des modèles S2 qui pour rappel sont intégralement fabriquées aux Etats-Unis et proposées à partir de 1250€, PRS utilise les mêmes bois que pour sa série historique même si parfois les dessins de l'érable flammé paraissent un peu effacés, les plus beaux spécimen étant fort logiquement réservées aux séries Core qui coûtent plus du double. La table propose un chanfrein droit réalisé à la machine numérique contrairement à celui plus arrondi des modèles historiques façonnés à la main ce qui permet de facilement reconnaître une S2. Elles empruntent aux Core le sillet ou la plaque en aluminium du jack et chez les SE la technique de fabrication du manche, les micros et l'électronique ainsi que le chevalet ou bloc vibrato. Les mécaniques S2 sont des clones de celles utilisées avant 2008 sur les américaines. 

 

Pour résumer on constate que les 3 gammes proposent des guitares de qualité qui partagent un confort de jeu réputé et des sonorités proches pour des tarifs très variés. D'une manière générale la différence viendra de la durabilité de l'instrument et le choix s'effectuera en fonction du budget dont on dispose et de l'utilisation plus ou moins intensive de la guitare en question.

Modèles PRS emblématiques

 

Je vous propose un rapide tour d'horizon des modèles iconiques de chez PRS avec tout d'abord celle avec laquelle Paul Reed Smith a commencé son aventure la Custom 24. Cette guitare à double pans coupés asymétriques est produite depuis 1985 avec une paire de micros humbuckers pilotés par un volume et une tonalité avec un sélecteur à 5 positions qui fût même rotatif pendant plusieurs années, déroutant pour certains et préféré par d'autres. Une version à manche en érable vissé sur un corps en aulne est rajoutée en 1988 appelée Classic Electric ou PRS CE pour répondre aux demandes et séduire les utilisateurs de guitares Fender. Elle est toujours disponible en 2017 pour un tarif de 1700€.

La Custom 22 arrive à partir de 1993 avec 22 cases contre 24 sur la Custom 24 pour une longueur de diapason identique. La position du micro manche par rapport à la touche offrant un son légèrement plus grave que son aînée. Pour accentuer cela, PRS proposait jusqu'alors des configurations de micros différentes. Les modèles 2017 reçoivent les mêmes micros 85/15 ce qui permet une meilleure comparaison comme sur la vidéo ci-dessous. En passant une petite astuce pour les différencier sans avoir à compter les cases: tous les oiseaux incrustés sur la touche sont différents et la dernière case de la Custom 24 abrite une chouette alors que la Custom 22 se termine par une case non décorée.

 Au milieu des années 80, Paul Reed Smith recevra les conseils précieux de Ted McCarty l'ancien directeur de chez Gibson. Un modèle McCarty sera ajouté entre 1994 et 2007 reprenant une épaisseur plus proche de la Gibson Les Paul, chevalet fixe et sélecteur à 3 positions sur la corne supérieure. Elle est à nouveau disponible en 2017 dans 3 versions standard ou 594 (en référence au diapason long de 24.594") ou en Singlecut 594, le format à simple pan coupé que PRS introduit à partir de l'an 2000 et qui lui vaudra d'ailleurs un procès intenté par Gibson qui se verra débouté en 2005.

 

Plus anecdotique, Paul Reed Smith réalisera à partir de 1991 des guitares Dragon richement décorées dans le cadre d'éditions limitées très prisées, une idée qui lui serait venu pendant un rêve…

 

Adoubé par les artistes

 Pour que PRS devienne l'un des fleurons de l'industrie de la guitare électrique, il a fallut à Paul Reed Smith en plus de ce projet et de cette ambition l'audace d'aller chaque soir proposer à des roadies d'essayer ses guitares pour ensuite les artistes puissent les jouer et lui passer des commandes. C'est ainsi que dès 1975 il approche Ted Nugent et le convainc avec une version solid body de la Gibson Byrdland dont Peter Frampton voudra commandera une copie également.

Mais c'est bien évidemment Carlos Santana qu'on associe le plus facilement à PRS. Il aura fallu plusieurs tentatives au jeune luthier pour convaincre l'un de ses guitaristes préférés. Santana lui commandera ensuite 2 exemplaires en 1980 mais il faudra ensuite attendre 1995 pour voir la première guitare Santana Signature de série. 

On peut également citer Mark Tremonti des groupes Alter Bridge et Creed qui dispose de plusieurs modèles Signature dont un modèle baryton, Al Di Meola ou plus récemmnet John Mayer qui a rejoint PRS pour concevoir à la fois une guitare signature Super Eagle ainsi qu'une série d'amplis qui viennent d'être dévoilés au NAMM 2017.

 

Pour plus d'informations sur les guitares PRS rendez-vous sur leur site et leur page YouTube qui regorge de vidéos pour écouter les différents modèles et découvrir l'envers du décor. A noter également que la division PRS Europe réserve régulièrement des modèles au marché européen.

Vous retrouvez également sur Guitariste.com toutes les nouveautés PRS 2017.

http://www.guitariste.com/articles/prs-se-2017,4483,1.html

http://www.guitariste.com/articles/prs-us-2017,4525,1.html

Source utilisée pour l'article: www.prsguitars.com/csc/models.html 

POUR ALLER PLUS LOIN

Pleins Feux Sur :
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - SP Custom
  • [Actualité] Fender Supreme Stratocaster
  • [Actualité] Satriani rajoute un chapitre à son livre Strange Beautiful Music
  • [Actualité] L'histoire des oiseaux de PRS
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] - Zorg Effects
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Dasviken Guitars
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Guitar Sound Systems
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] CG Lutherie - Cyril Grandgirard
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur] Sébastien Gavet - SG Lutherie
  • [Chroniques] Gibson SJ-200: 80 ans de règne pour the King of Flat Tops
  • [Interviews] [Pleins Feux sur...] Doc Music Station : un fabricant qui fait de l'effet
  • [Interviews] Interview [Pleins Feux Sur] Le luthier 10:15 - Ten Fifteen 
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur...] FredAmp Custom Amplification
  • [Interviews] [Pleins Feux Sur...] Sebaston Lutherie
  • DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

    COMMENTAIRES (1)


    patrick31
    # Publié par patrick31 le 20/04/2017 à 11:51   Répondre
    Bonjour à tous
    Tres belle guitare, je serai très intéressé par votre catalogue.
    Je suis surtout les Paul.
    Mais si vous faites des modes strato, je suis aussi intéressé.
    Musicalement, Patrick
    Laisser un commentaire à propos de cet article :
    Nom d'utilisateur :
    Mot de passe :
    Créer un compte gratuitement