J.Rockett sort l'Uni-Verb

La rédaction - Le 19 Juillet 2022
J.Rockett sort l'Uni-Verb
C'est le fruit de 5 années de développement que nous propose ici J.Rockett avec cette Uni-Verb qui comme vous l'avez surement déjà deviné reprend à la fois le circuit analogique de l'Univibe en y ajoutant une réverbe à ressort avec les connectiques pour séparer ces 2 effets dans la chaine du signal. Seule ombre au tableau, le tarif même s'il est très loin de ceux d'une originale Shin-ei Univibe

Un simple coup d'oeil sur cette J.Rockett Uni-Verb et vous avez compris qu'on est partis pour des sonorités vintages mais il convient aussi de revenir à la source, la fameuse Shin-ei Univibe afin d'éviter de tomber dans le "piège" qu'elle nous tend ! Fabriquée au Japon dans les années 1960, cette Uni-Vibe avait pour ambition de reproduire le son des imposantes cabines Leslie dans un format pédale. On y trouve un sélecteur rouge et blanc pour choisir entre les modes Chorus et Vibrato. Sauf que ça ne sonne ni comme une cabine Leslie, ni comme un chorus, ni (tout à fait) comme un vibrato, non plus comme un phaser… mais un peu un mélange de tout cela qu'on peut entendre à l'oeuvre sur le son de guitare de David Gilmour dans le titre Breathe de Pink Floyd ou encore sur Machine Gun de Jimi Hendrix.

En effet en position Chorus le signal traverse alors une série de filtres de phase et se mélange au signal Dry, non traité. C'est ce circuit qui a fait le succès de la Shin-ei Uni-Vibe. Du côté du Vibrato on est en 100% wet, c'est-à-dire uniquement du signal modulé par la pédale avec des résultats plus intenses et des effets pitch bend qui jouent sur la hauteur-la justesse des notes.

Retour en 2022 et à la J.Rockett Uni-Verb qui a remplacé le sélecteur par un footswitch central pour passer du vibrato au chorus plus facilement. JRAD (surnom donné à J.Rockett) précise que le mode vibrato est plus musical que celui d'origine étant capable notamment d'aller moins vite ou plus vite au choix, le tout avec une réserve de volume plus importante à disposition. Le large bouton Chorus Mix dose le mélange des signaux wet et dry uniquement en mode Chorus. La section Speed et Intensity va s'appliquer à la fois au chorus et au vibrato pour ajuster la vitesse de modulation et bien entendu l'intensité de l'effet. A ne pas confondre avec le volume qui sera lui géré par le bouton Output sur les 3 effets.

Et oui car comme évoqué en introduction, on a ici également une réverbe émulant celles à ressorts typiques elles aussi des années 1950's. On pourra en ajuster l'intensité via le bouton Reverb ainsi que la traine de réverbe via le bouton Dwell, pour déterminer si l'effet de réverbération résonne plus ou moins longtemps après la note jouée. Généralement on utilise l'UniVibe plutôt en début de chaine du signal juste après la guitare et la réverbe vient plutôt en bout de chaine après le préamp. JRAD a donc rajouté une boucle Send/Return sur l'Uni-Verb en plus de l'entrée et de la sortie pour intégrer entre les sections Vibrato/Chorus et Réverbe les effets et/ou amplis comme bon vous semblera. Chaque section peut être utilisée seule ou cumulée pour avoir réverbe + vibrato ou chorus au choix.

Alors que l'Univibe fonctionnait sur une alimentation 24 volts, la J.Rockett Uni-Verb n'a besoin que d'une alimentation standard en 9 volts à centre négatif 160mA. Une alimentation qui n'est à priori pas comprise… ce qui nous amène au gros point noir de cette Uni-Verb : son tarif constaté de 522€ ! Alors oui c'est fabriqué aux USA par une petite entreprise, oui il a fallu 5 ans de développement et oui le prix des composants a augmenté… On peut comprendre les arguments des fabricants. Et aussi comprendre que les utilisateurs n'ont pas tous des moyens financiers illimités… A titre de comparaison, une Shin-ei Univibe original ça se trouve autour de 3000€ d'occasion ! Finalement, elle n'est pas si chère que ça l'Uni-Verb !!!

Plus d'infos sur le site de J.Rockett Pedals