LE TONERITE : TIME MACHINE MIRACLE ou EFFET PLACEBO ?

Aller à la page: ... 13  
Auteur Message
eriador
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 14 Nov 03
Localisation: Marseille (13, France)

Répétition du dernier message de la page précédente :
Slyonline2 a écrit :
eriador a écrit :
Je vais tester sur ma Modern Eagle, mais je préfères démonter les micros pour la traiter avec mon Tonerite.

Je testerais en déplaçant un capo, nous verrons bien ....


Merci beaucoup eriador, j'attends ton évaluation
Modern eagle je connais pas du tout comme guitare, après une petite recherche c''est Paul Reed Smith qui fait ça, la guitare a l'air super précise, sophistiquée..., elle n'est pas sur un modèle strat, LP... et semble avoir son identité propre.
Tu en est content ?


Ah tu ne connaissais pas, c'est un modèle de PRS qui était entre 2 gammes, la CORE et le Private Stock PRS. Le but étant de se rapprocher de l'idée que se fait Paul Reed Smith d'un des meilleurs mariage d'essence par rapport à son expérience, à savoir l'acajou/érable pour le corps et le palissandre massif pour le manche. Les fréquences et la dynamique de la guitare sont particulières, la guitares à toujours reçu des micros particuliers également. C'est une forme stratoïde avec les essences Gibson en très gros et des humbuckers splitable.

J'apprécie oui.
Haut
Alerter un moderateur
10:15
Vintage Ultra utilisateur

Cet utilisateur est un luthier

Inscrit le: 15 Aug 03
Localisation: Cachan (94)

deltableu a écrit :
nombre de luthiers en parlent et ont adopté le principe pour "murir" leur création. Mais bon, il est vrai que d'avoir les mains dans les copeaux au quotidien ont font des Nicolas Flamel.

La lutherie n'est pas une science et encore moins une science exacte ^^
Je connais personnellement des dizaines de luthiers, la plupart sont des potes.. je vais peut être encore casser un mythe mais j'ai rarement vu deux luthiers d'accord sur un même point (et honnêtement, entre luthiers, on s'en fout royalement de pas penser la même chose) On a tous des méthodes différentes et des ressentis différents, il y a très peu de consensus ! Et comme c'est avant tout du "ressenti" il n'y aura jamais de fait établi et universellement reconnu dans le domaine (sauf les idées toutes faites et souvent fausses qui ont la peau dure sur les forum)

Bref, le Tonerite, pour en avoir pas mal discuté, certains luthiers disent "pourquoi pas" mais beaucoup trouvent ça ridicule.

Personnellement c'est quelque chose qui ne m'intéresse pas du tout pour la simple et bonne raison qu'on est dans le domaine du détail difficilement et objectivement quantifiable... Comme pour les débats sur condo mojo machin y aura autant d'avis que de personnes qui donnent leur avis et moi je veux du "bigger than life", du TRÈS quantifiable, voir du "qui saute à la gueule" pour le péquin lambda... si on rentre dans le domaine du "oui, y a peut etre une différence, mais c'est pas flagrant si on est pas concentré" ça ne me concerne plus

PS : Attention, je ne parle évidement que de lutherie en électrique... pas d'acoustique, je fréquente pas ce milieu là, c'est un tout autre métier où les règles sont un peu plus claires et établies.. pour eux, le Tonerite est certainement plus intéressant.
Haut
Alerter un moderateur
gbongib

Inscrit le: 16 Oct 17
Localisation: France

En ce qui me concerne, ce sont les acoustiques qui m’intéressent, le ToneRite pour les guitares électriques sans caisse, je n’y crois pas beaucoup.
J’ai, entre autres, 7 superbes acoustiques : Martin D42, Gibson Advanced Jumbo et Southern Jumbo, Cheval OM et Jumbo, Mc Pherson MG 4.5, Flamenca Blanca Jeronimo Perez.
Ces guitares aux bois de qualité et à la construction très soignée n’ont pas eu vraiment besoin de rodages fastidieux pour émettre des sons (tous différents) flatteurs, j’ai pu comparer avec des guitares vintages, hors de prix (les miennes ne sont pas déjà données de 2 500 € à 11000 €), pourtant dans des états parfois proches de la ruine (c’est encore plus cher), je préfère les miennes.
J’ai cependant appliqué la méthode BOUCHER, en les exposant à une ambiance musicale pendant 3 à 4 fois 12h00 la nuit.
Pour cela, j’ai utilisé une mini enceinte ronde à connexion USB à 30 €, posée sur le fond de la guitare (il y a une protection souple sur cette enceinte) et diffusant de la musique aléatoire assez forte.
Cela a accéléré le vieillissement en arrondissant un peu le son et maintenant que je les laisse hors de leur étui dans une pièce où je joue assez fort, elles sont stabilisées.
Seule la Gibson Southern Jumbo dont la table en épicéa d’Adirondack vieilli thermiquement n’a pas eu besoin de ce traitement, le son était déjà vintage et le reste.
La méthode que j’ai utilisée, doit produire le même effet que le ToneRite, c’est moins cher et pour ceux qui veulent améliorer le son de leur guitare, vaut mieux utiliser la différence de prix en remplaçant les chevilles et sillets souvent en plastique par les mêmes éléments en os l’effet est sensiblement audible, le choix des cordes et leur tirant influent aussi sur la réponse de la guitare.

_________________
MARTIN D42 - Franck CHEVAL OM42 Rio et JUMBO CUSTOM - GIBSON B45 1966 - GIBSON HOWARD ROBERTS 1974 - GIBSON Advanced Jumbo 2013- GIBSON Southern Jumbo Ultimate 12 Frets 2016 - DUESENBERG POMONA 6 - Simon BOUR J200 - McPherson MG 4.5 Ébène de Macassar - Fender Strato Ash et Telecaster plus - Flamenca Jeronimo PEREZ
Haut
Alerter un moderateur
Slyonline2
Special Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Nov 19
Localisation: Meyzieu (69, France)

gbongib a écrit :

J’ai cependant appliqué la méthode BOUCHER, en les exposant à une ambiance musicale pendant 3 à 4 fois 12h00 la nuit.
Pour cela, j’ai utilisé une mini enceinte ronde à connexion USB à 30 €, posée sur le fond de la guitare (il y a une protection souple sur cette enceinte) et diffusant de la musique aléatoire assez forte.
Cela a accéléré le vieillissement en arrondissant un peu le son et maintenant que je les laisse hors de leur étui dans une pièce où je joue assez fort, elles sont stabilisées.



bien vu, intéressant ton post

_________________
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Haut
Alerter un moderateur
gbongib

Inscrit le: 16 Oct 17
Localisation: France

Pour préciser mon analyse, en ce qui concerne les instruments de qualité, je n’invente rien, c’est après avoir discuté sur le sujet avec Simon BOUR, bordelais, meilleur ouvrier de France en 1997 qui s’est spécialisé dans les violons, violoncelles et archets, et avec Franck CHEVAL que je me permets de revenir aux fondamentaux.
Les bois (parfois plus de 100 ans et toujours plus de 10 ans de séchage), séchés naturellement, ventilés et subissant des variations de température et d’hygrométrie dans les limites admises 10°C à 25°C, et 40% à 60%, vont de base être aptes à délivrer le son ample et riche en harmoniques que chaque guitariste acoustique attend.
Ensuite une guitare neuve est en tension de par son assemblage et les contraintes apportées par les cordes, les bons luthiers vont par construction appliquer une précontrainte sur les différentes parties de la guitare de manière, une fois assemblée, éliminer une partie de ces tensions.
C’est, avec le choix des bois et sa qualité de coupe (sur quartier, c’est le mieux), déjà une bonne base qui explique que le rodage que j’ai fait par mon bricolage de diffusion de fréquences variées, a déjà accéléré la libération des tensions de mes instruments, comme si je les avais joués 1h par jour pendant 2/3 mois.
Le bois est un matériau composite : cellulose (fibre résistante), lignine (ciment) et hémicelluloses (catalyseur des autres composants), dans la proportion approximative de 50%, 25%, 25%, en fonction de l'espèce. Au fil du temps, la lignite, sur plusieurs décennies (intérêt des bois anciens ou vieilli par torréfaction par exemple), va finir par disparaître ce qui va favoriser la libération de la fibre et va donner le son vintage recherché, l’exposition aux vibrations n’a pas vraiment d’action sur ce phénomène dû principalement au temps.
Pour être complet, le positionnement des barrages à une incidence sensible sur le son, plus on les avance de la rosace, plus la table va être réactive (Martin D42 par exemple), mais elle sera plus fragile. Sur une D41/D45 les barrages sont plus éloignés, le son est de base plus rond mais avec moins de pêche. Le diapason a aussi une incidence les quelques 2 cm qui différencient Gibson (court) et Martin ou Fender(long) expliquent que certains préfèrent l’une de ces marques à l’autre, la tension des cordes à accordage égal est plus faible sur la majorité des Gibson électriques ou acoustiques. Je ne suis pas un grand spécialiste de la Solid Body mais j’ai pu remarquer que les musiciens de renom, utilisaient plutôt des Gibson pour les sons saturés et Fender pour les sons clairs, le diapason donc la tension des cordes, doit y être pour beaucoup.
Après, en fonction du type de jeu, strumming à fond la caisse ou jouer délicatement aux doigts va faire évoluer de manière différente le vieillissement, en faisant les 2, c’est peut-être le plus satisfaisant. De toutes les façons comme pour les Stradivarius, il faut les jouer pour que leur sonorité conserve leur caractère. Plusieurs années dans un étui, l’instrument risque de se refermer, par contre après quelques heures de jeu, il retrouvera tout son potentiel.
C’et un peu technique et long, mais on pourrait y passer des heures.

_________________
MARTIN D42 - Franck CHEVAL OM42 Rio et JUMBO CUSTOM - GIBSON B45 1966 - GIBSON HOWARD ROBERTS 1974 - GIBSON Advanced Jumbo 2013- GIBSON Southern Jumbo Ultimate 12 Frets 2016 - DUESENBERG POMONA 6 - Simon BOUR J200 - McPherson MG 4.5 Ébène de Macassar - Fender Strato Ash et Telecaster plus - Flamenca Jeronimo PEREZ
Haut
Alerter un moderateur
eriador
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 14 Nov 03
Localisation: Marseille (13, France)

Merci gbongib pour tous ses détails précis et hyper intéressant.

Donc pour toi ce qui impact le plus le bois sur la durée c'est bien la disparition progressive de certaines de ses substances au profit d'autres, qui le fait donc rentrer dans un processus de stabilisation et d'amplification de certaines fréquences et profondeur de son et ce de fait de s'approcher du fameux son "vintage" ou pourrait on dire le "mojo initial"

Et ceci s'associe à l'apport vibratoire quotidien du pratiquant du dit instrument donc ?

Mais l'apport vibratoire du musicien ne serait absolument pas le facteur principal de cette maturité progressive de l'instrument.

C'est à peu prés ça ?
Haut
Alerter un moderateur
gbongib

Inscrit le: 16 Oct 17
Localisation: France

Oui, le musicien contribue à entretenir la maturité du son qui évolue avec le temps. Lorsqu'elle sont neuves l'apport vibratoire réduit les tensions qui brident l'instrument, après, c'est le temps qui fait son oeuvre.
La lignine au fil du temps, n'est pas remplacée, elle disparaît peu à peu et libère les fibres qui ne se délient pas complètement car il y a entre autre le vernis.
A ce sujet, le vernis joue aussi un rôle non négligeable, plus son épaisseur est faible, surtout pour la table, mieux la guitare sonnera.
Préférez les finitions vernis nitro-cellulosique, produit plus difficile à appliquer que le polyuréthane mais supérieur car il est composé de 10% de matière sèche et 90% de solvant qui au fil du temps s’évaporera et permettra de mieux libérer l’expression du bois que le polyuréthane. Il est par contre plus fragile aux variations thermiques mais ne jaunit pas.
C'est toujours le temps le facteur principal d’amélioration du son de nos chères (dans tous les sens du terme) guitares, les jouer y contribue aussi mais de manière plus ténue.
Sur les vernis il y a un post intéressant et plus complet de "parisian" qui date de 2004.

_________________
MARTIN D42 - Franck CHEVAL OM42 Rio et JUMBO CUSTOM - GIBSON B45 1966 - GIBSON HOWARD ROBERTS 1974 - GIBSON Advanced Jumbo 2013- GIBSON Southern Jumbo Ultimate 12 Frets 2016 - DUESENBERG POMONA 6 - Simon BOUR J200 - McPherson MG 4.5 Ébène de Macassar - Fender Strato Ash et Telecaster plus - Flamenca Jeronimo PEREZ
Haut
Alerter un moderateur
jdumsimp
Inscrit le: 24 Jul 20
Localisation: Ottignies (13, Belgique)

Une solution qui a l'air d'être identique au Tonerite, mais pour un prix nettement plus raisonnable :

https://fr.aliexpress.com/item/32995115051.html?spm=a2g0o.productlist.0.0.756b3ee1mSgRSb&algo_pvid=58e7ef36-16b7-4fe7-8293-318a5bbdf6b8&algo_expid=58e7ef36-16b7-4fe7-8293-318a5bbdf6b8-37&btsid=0b0a01f815955988407705141e9ff4&ws_ab_test=searchweb0_0,searchweb201602_,searchweb201603_
Haut
Alerter un moderateur
Slyonline2
Special Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Nov 19
Localisation: Meyzieu (69, France)



eh oui fallait si attendre, vu le prix exorbitant de l'original.
Si ça permet a certains sceptiques de sortir du débat effet placebo/pas scientifique/subjectif... pour 20 boules, ils peuvent tester.

Moi j'ai finalement reçu le Tonerite après un mois et demi bloqué dans le hub de Roissy, pour le coup je ne peux pas incriminer ni USPS ni La Poste.
Bref, je l'ai utilisé sur la Martin D48 d'un pote, c'est une guitare qui souffrait d'avoir été insuffisamment jouée, trop longtemps en flight case et pas assez investie.
J'ai suivi les recommandations d'un tech de Tonerite : une semaine complète avec le réglage au maximum puis une autre semaine a moitié du réglage.
La guitare revit, on est unanimes a lui trouver plus de rondeur, un peu plus de sustain et une meilleure facilité de jeu. le son est plus clair et les basses sont devenues WAOW.

A présent je fais passer ma Les Paul de 2017, pour une solid body, jamais passée au Tonerite, je vais tenter 3 semaines avec 3 réglages de vibrations.

_________________
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Haut
Alerter un moderateur
jdumsimp
Inscrit le: 24 Jul 20
Localisation: Ottignies (13, Belgique)

C'est déjà bien de savoir que ça fonctionne
Après avoir gratté un peu (pas sur ma guitare), j'ai trouvé le même clone sur le même site pour à peu près 13 €.
Pas cher payé pour redonner vie à une bonne guitare qu'on veut réveiller après un long sommeil
Haut
Alerter un moderateur
Slyonline2
Special Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Nov 19
Localisation: Meyzieu (69, France)

Pour info, voici ce que m'a répondu (en anglais, désolé) le directeur exécutif du Tonerite au sujet de l'utilisation sur une solid body, une Les Paul en l'occurence :

"For your Les Paul you will have to do a 3 or 4 week treatment. This is because the added mass of the instrument and also because the added rigidity electric guitars have due to the metal hardware.

Do the same exact thing you did with your Martin but over a 3 week period (a 4-week treatment would be even better) - so for the first 10 days leave on max, and on the 11th day lower the intensity. IF you do decide to do the 4-week treatment then do 2 weeks on Max and 2 weeks on the lower setting.

3 to 4 weeks is pretty standard for all solid body electrics. Semi-hollow guitars can do fine with 3 weeks. And acoustic guitars with really dense tonewood construction ( Bubinga, Indian rosewood, Adirondack, Big leaf Maple, etc) definitely will benefit from the 3-week treatments as well.

But stay in touch and let me know of any other specific instruments you want to treat and I will happily shared our recommendations for said instruments."

_________________
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Haut
Alerter un moderateur
Page 13 sur 14 LE TONERITE : TIME MACHINE MIRACLE ou EFFET PLACEBO ? › début du sujet
Aller à la page: ... 13