Blues : sortir de la pentatonique et enrichir mon jeu

Bien le bonjour

Vous avez sans doute deviné ma question rien qu'avec le titre du sujet : je joue du blues depuis quelque temps maintenant, j'improvise pas mal, mais durant les impros je reste cantoné à la gamme pentatonique (plus les blue notes bien sûr), et j'aimerais savoir ce que je pourrais utiliser d'autre afin d'enrichir mon jeu.

Sur un blues en Mi, y-a-t-il, par exemple, certains accords sur lesquels il est possible de jouer autre chose?

Merci d'avance
skynet
  • skynet
  • Vintage Ultra utilisateur
    ModérateurModérateur
  • #2
  • Publié par
    skynet
    le 30 Juil 2010, 13:46
Sais tu qu'on pourrait résumer le phrasé du blues à l'addition de 2 penta : 1 majeure et 1 mineure + blues notes: 9# & 4#?

Puisque tu parles de Mi (tonalité de guitariste, ça)

Mi majeur penta: mi fa# sol# si do#

Mi mineur penta: mi sol la si ré

la 9# : Sol la 4#: La#

ça fait déjà un paquet de notes! 10 si j'ai bien compté! sur 12 demi-tons dans un octave. Les notes donc à éviter sont la sixte mineure (do) et la 9b (fa) et encore, en notes de passage elles restent utilisables.

Bien sur, phraser dans le style Blues reste tout un art et une connaissance du style. Je t'ajoute quand même les 2 shémas de penta + blues notes:

Mi maj:

--------------------------------------------------9--12----
-----------------------------------------9--12-------------
-----------------------------9-11-12----------------------
--------------------9--11----------------------------------
---------9-10-11------------------------------------------
-9--12-----------------------------------------------------


Mi min:

-----------------------------------------------------12--15-
--------------------------------------------12--15----------
--------------------------------12-14-15-------------------
-----------------------12--14-------------------------------
----------12-13-14-----------------------------------------
-12--15-----------------------------------------------------


Déjà en mélangeant subtilement ces 2 gammes...y a de quoi faire!

_____________________________________
Après, oui, on pourra toujours suggérer de jouer mixolydien sur chaque accord, ou mieux : lydien dominant (IV de mineur mélodique)


Petite mise en garde! si mirak63 se pointe, il écrit n'importe quoi et en met des tonnes=> ne pas en tenir compte!
Bonjour les trolls
Ty Nico
  • #3
  • Publié par
    Ty Nico
    le 30 Juil 2010, 14:13
alors effectivement on peut utiliser plusieurs gammes. Mais il faut bien différencier les blues majeurs et mineurs ... Un blues mineur on jouera plutot penta mineure gamme blues et mineur harmonique sur la résolution (le turnaround de fin de cycle)

par contre sur un blues majeur tout est permis comme le dit skynet d'ailleurs jouer majeur sur le E puis blues sur le A ça sonne plutot pas mal
Shinolofofora
ATTENTION: Gros pavé à l'horizon!!!

Voici le cours que j'ai fait à B.Olivier en coaching sur le développement de la grille de blues...
C'est déjà des concepts harmoniques compliqués mais tu peux déjà commencer à y piocher deux trois idées ...

"On va ici parler de la grille du blues jazz (ou blues bop) tel qu'elle a été popularisé par des musiciens comme Charlie Parker ou Dizzie Gillespie.

On va partir d'un bête blues en Do, dont voici la grille:

C7/C7/C7/C7
F7/F7/C7/C7
G7/F7/C7/G7

Sur cette grille du bleus de base, on dispose des "outils" suivants pour improviser:

-La gamme pentatonique majeure de C (do): on l'utilisera sur C7 et G7, sur le F7, on modulera vers une gamme de C pentatonique mineure

-La gamme de C majeur blues (penta de C majeur + Mib, la blue note en penta de C majeur) : encore une fois , seulement sur C7 et G7

-La penta de C mineur : elle "passe" sur tous les accords mais il est intéressant de faire entendre la tierce majeure de C sur le C7

-La penta de C mineur blues (C mineur penta + Solb, ici blue note en C mineur blues) : sur tous les accords aussi

-Les modes mixolydiens de chaque accords: on prend chaque accord séparément des autres et on joue leur mode mixolydien respectifs ( donc C mixo, F mixo, et G mixo) : une sonorité plus moderne s'installe


Voyons maintenant les modifications apportées à cette grille par les musiciens jazz:

La première modification est d'échanger le second C7 de la grille par un F7...La grille commencera donc ainsi : C7/F7/C7

On va ensuite introduire des cadences I VI II V à la fin de notre blues...

Voici donc la grille finale:

C7/F7/C7/C7
F7/F7/C7/A7
Dmin7/G7/
C7/A7 => ici deux accords en une mesure, donc deux temps par accord
Dmin7/G7 => même principe, deux accords en une mesure...

Voici maintenant une analyse de la grille pour comprendre ces modifications et apprendre à improviser dessus:

Mesure 1:
On va considérer notre accord C7 soit comme le degré V de Fa majeur (dans quel cas on jouera Fa majeur soit Do mixolydien) soit, comme le fait Monk, comme le degré IV de Sol mineur Mélodique (donc on jouera sol min mélodique sur le C7, donc le fameux mode de C lydien b7)

Mesure 2:

F7 n'attend pas de résolutions, on peut donc jouer F lydien b7 (do mineur mélo) ou bien F mixolydien (Ré majeur)

Mesure 3
Idem que mesure 1

Mesure 4 : on peut jouer la même chose que mesure 1, mais on peut aussi considérer que C7 va résoudre sur F7 (C est le degré V de F)...Pour accentuer la sensation de tension sur le C7 (qui sera apaisée à l'arrivée sur F7) on va jouer C altéré (soit C# mineur mélodique)


Mesure 5 et 6 :
F7 ne résout pas, donc ici soit F mixolydien, soit F lydien b7 comme sur la mesure 2

Mesure 7:
Idem que sur mesure 1

Mesure 8 :

A7 est le V degré en Ré mineur harmonique, c'est aussi la dominante secondaire du degré II en Do (le Dmin7) qui arrive juste après...Le principe de dominante secondaire étant assez compliqué, on va se contenter de dire que l'on peut jouer D mineur harmonique sur ce A7

Mesure 9:

Dm7 est le degré II en Do Majeur : on va donc jouer D mineur Dorien ou plus simplement Do majeur

Mesure 10 : G7 est degré V en Do majeur, on va donc jouer soit Do majeur , ou encore mieux G altéré (G# mineur mélodique)

Mesure 11 et 12:

C'est en fait un résumé en deux mesures (d'où le deux accords par mesures) des quatre mesures précédentes (7, 8, 9, 10)

Le principe d'impro est donc le même sauf que l'on a que deux temps pour développer chaque accords au lieu d'une mesure complète par accords..."

Ouch!!!Par ici le Nurofen...
skynet
  • skynet
  • Vintage Ultra utilisateur
    ModérateurModérateur
  • #5
  • Publié par
    skynet
    le 30 Juil 2010, 17:01
Ah, le Nurofen , on peut le placer aussi?
Bonjour les trolls
Shinolofofora
skynet a écrit :
Ah, le Nurofen , on peut le placer aussi?


Seulement dans le II V I de So What...


B. olivier
euh par contre je connai le mode lydien mais qu'es ce que le lydien b7 et quand tu dit que sois on utilise ce mode sur C7 ou la gamme mineur mélodique et que c'est idem mais ou puis-je trouver l'exemple de la bonne position de ce mode lydien b7 en C

merci d'avance
Shinolofofora
B. olivier a écrit :
euh par contre je connai le mode lydien mais qu'es ce que le lydien b7 et quand tu dit que sois on utilise ce mode sur C7 ou la gamme mineur mélodique et que c'est idem mais ou puis-je trouver l'exemple de la bonne position de ce mode lydien b7 en C

merci d'avance


Alors:
Le mode Lydien b7, c'est le mode lydien avec une septième mineur...

Il est généré par le 4ème degré de la gamme mineur mélodique, au même titre que le mode lydien est généré par le 4ème degré de la gamme majeure...

Le mode lydien b7 se joue sur des accords 7 (et non pas min7 ou 7M) car le 4ème degré de la gamme mineur mélodique est un accord 7...alors que le 4ème degré de la gamme majeur est un accord 7M

D'où la septième mineure (donc le b7)...

En gros, le mode lydien b7, c'est pour jouer la couleur lydienne sur des accords 7 (Tonique-tierce majeure-quinte juste-septième MINEURE) alors que le mode lydien de base sert à jouer sur des accords 7M (Tonique-tierce majeure-quinte juste-septième MAJEURE)



Donc par exemple dans le cas du C7, C est le 4ème degré de la gamme de G (sol) mineur mélodique...Donc si tu veux faire entendre la couleur du mode Lydien b7 sur C7, tu dois jouer Sol Mineur mélodique...Et accentuer les notes de ce mode qui en font la caractéristique (c'est à dire la marque de fabrique sonore si tu préfères)

Dans ce cas ça sera:

-La quarte augmentée par rapport à Do (donc FA #)

-et, dans une moindre mesure la septième mineure de DO (ici SI b)

shenton
si je peux me permettre, j'ajouterais quelque chose sur l'utilisation des modes lydien et lydien b7.

on peut considerer que le mode lydien est une transformation du mode ionien (ou de la gamme majeure). en effet si on regarde en do, le lydien remplace le fa par un fa#. il reste donc parfaitement compatible avec un do majeur ou un C7M.

de la meme façon on peut considerer que le lydien b7 est une transformation du myxolydien, puisqu'il y a egalement remplacement du fa par le fa#. ce qui confirme que ces 2 modes sont parfaitement compatibles avec les accords de 7eme de dominante.
Shinolofofora
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça dans la mesure ou ce Fa # n'est pas la seul différence entre ces modes...Les "cadences" modales (ou plutôt suite d'accord qui font entendre le mode) ne sont pas les mêmes...
De plus ce sont des climats complètement différents : en effet, on ne saurait confondre le climat lydien b7 et le climat mixolydien...
Je préfère pour ma part penser chaque mode comme une couleur bien à part...

Mais ton point de vue offre par contre un excellent moyen mémo-technique!
shenton
si je comprend bien ton point de vue, tu veux dire que le fait de jouer modal n'implique pas uniquement une suite de notes sur un accord, mais des enchainements harmoniques bien spécifiques à chaque mode.

je ne veux pas contester ce principe, mais il me semble quand meme possible d'utiliser la notion de jeux modal sans aller jusque la. par exemple sur un do majeur sur 2 mesures jouer une premiere phrase en ionien et la seconde en lydien

encore plus concretement si tu joues do re mi fa sol fa mi re do sur la premier mesure puis do re mi fa# sol fa# mi re do sur la seconde, ça crée un contraste interressant qui exploite la couleur des modes.
Shinolofofora
Ah oui je suis complètement d'accord, en gros ce que je voulais souligner, c'est le fait qu'il n'y a pas seulement une note qui diffère entre deux modes...Ca peux aller plus loin que ça..
grrrrr04
Complètement d'accord avec la vision de Shino!!!!
Même si les notes sont les mêmes, les couleurs sont différentes. Du coup chaque mode à ses particularités et chaque note joue un rôle différent selon le mode utilisé...
Jouer B lydien n'est pas jouer E aéolien. C'est complètement différent.
Ciao

En ce moment sur théorie...