Fermeture définitive de Fulltone

La rédaction - Le 15 Septembre 2022
Fermeture définitive de Fulltone
Fin août 2022 Michael Fuller fondateur et président de la marque de pédales d'effets Fulltone a publié un communiqué indiquant qu'après 30 ans, il ferme boutique. Après ces dernières années un peu compliquées, il préfère à présent profiter du fruit de son labeur pour faire de la musique "médiocre" (je cite) et se consacrer au studio d'enregistrement qu'il vient d'acheter près de Nashville. Voilà qui explique l'augmentation de tarif des pédales Fulltone aussi bien les dernières neuves que celles d'occasion. C'est parti pour la spéculation…

Vous trouverez ci-dessous une copie du communiqué de Mike Fuller de Fulltone. On ne va pas le traduire en entier mais juste revenir sur certains passages qui nous semblent intéressants. Déjà commençons par saluer la carrière de Mike Fuller qui fût l'un des pionniers de ce qu'on appelle les pédales Boutique au début des années 1990 et sans qui nos pedalboards seraient bien moins fournis ! Parmi ses pédales fabriquées aux Etats-Unis on pense bien entendu à la désormais mythique Fulltone OCD dont se seraient vendus entre 250 et 300 000 exemplaires ! Mais aussi la Clyde Wah, la Plimsoul, Supa Wah, Full-Drive, Deja'Vibe… la liste est longue et Fuller prévient déjà qu'il compte bien protéger tous les brevets qu'il possède pour une valeur qu'il estime à 3 millions de dollars et continuer à fabriquer quelques pédales ici ou là. Peut-être espère-t-il qu'elles se vendent comme des Klon Centaur !

Mais alors pourquoi Fulltone ferme ?

Il ne vous aura pas échappé que depuis la crise du Covid, les confinements, l'essor du télétravail et la peur de la pénurie, on connaît une crise de disponibilité des semi-conducteurs et autres pièces détachées qui sont utilisées aussi bien pour des pédales d'effet de nos chères guitares que pour des voitures, des ordinateurs ou des smartphones. Les tarifs ont explosé et l'inflation actuelle n'a rien arrangé. Il est pour lui désormais impossible de continuer à fabriquer 100% aux USA et d'être rentable. On ajoute à cela la tourmente dans laquelle Mike Fuller s'est plongé avec des commentaires mal avisés lors des manifestations Black Lives Matter et aussi l'usure de 30 années d'exercice dans la fabrication de pédales, toute la gestion d'un business plus concurrentiel que jamais. Il souligne que si ça n'était pas pour ses salariés qui ont entre 10 et 26 ans d'ancienneté il aurait mis la clé sous la porte il y a déjà bien longtemps.

Pour Fuller, l'avenir semble plutôt serein grâce aux retombées d'un business florissant dans les années 2000 et qu'il arrête avant qu'il ne devienne déficitaire. Il y a aussi plusieurs investissements immobiliers ainsi que la vente à venir du bâtiment qui sert d'usine à Fulltone en Californie pour 2,5M$. Grâce à tout cela il a pu s'acheter une propriété de 17 hectares et un studio proche de Nashville où il compte jouer de la guitare, la passion première de cet ancien guitariste de studio et enregistrer ce qu'il décrit comme du "rock médiocre des années 1970" entouré de 99 guitares et 65 amplis vintage ainsi forcément que tous les effets qui vont avec. 

"L'heure est venue pour l'ancien de laisser la place aux génies de la génération suivante, plus numérique. Merci encore […]."

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 1427 messages sur le sujet ~ FULLTONE USER'S CLUB ~

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :

Le 06 Juillet 2017
Le 30 Novembre 2012