Test pédale Fulltone Custom Shop Mini Deja'Vibe CS-MDV mkII

- Le 18 Octobre 2019 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
La société américaine Fulltone dirigée par Mike Fuller depuis 1993 propose à ce jour un grand nombre de produits, organisés en deux gammes distinctes. La ligne "Standard" propose principalement des pédales de gain (dont la célèbre OCD) tandis que la ligne "Custom Shop" s'attarde à offrir des produits de pointe, alternant entre création et recréation, notamment la TubeTapeEcho ou encore la Mini Deja'Vibe que avons sous les pieds aujourd'hui.

Le contenant

Nous recevons une grosse boîte en carton blanc, un gros sticker argenté précisant que nous retrouverons à l'intérieur le circuit exact de l'Uni-Vibe de 1960. A l'intérieur, nous trouvons un petit autocollant Fulltone Custom Shop, une fiche produit/mode d'emploi A4 et la "petite" Mini Deja'Vibe CS-MDV mk2. La pédale est carrée, ses connectiques se trouvent sur sa tranche supérieure. On trouve entrée, sortie, embase pour alimentation et une prise pouvant accueillir une pédale externe (nous verrons pourquoi plus tard). 

A noter que la pédale fonctionne uniquement en 18 Volts (et exclusivement sur secteur), un format qui n'est pas des plus courants. Le mode d'emploi fait la promotion de l'alimentation incluse, extrêmement silencieuse, sans hum. Malheureusement, cet accessoire n'est pas fourni en France. Il faudra que votre "barre d'alimentation" propose du 18v ou alors investir dans un "doubleur de voltage" (comptez une dizaine d'euros). 

Chose intéressante et jamais vue jusqu'à présent, la sérigraphie sur cette partie de la pédale (sa tranche) est inversée : la pédale à terre, si vous vous penchez pour regarder les connectiques, les intitulés ne seront pas à l'envers comme à leur habitude mais "face à vous".

Sur la façade, un footswitch pour (des)activer la chose côtoie un gros (très gros!) cache potentiomètre permettant de gérer la vitesse de l'effet. Sa taille, surdimensionnée quant aux standards des pédales, est précisément faite pour permettre de le contrôler directement avec le pied - ce qui reste un peu difficile avec des grands pieds. Il est cependant possible de raccorder une pédale d'expression afin de gérer ce paramètre en temps réel - comme ce qui était possible, nous le verrons plus bas, sur l'Uni-Vibe (qui a inspiré cette Deja'Vibe).

Un peu plus haut sur le tableau de bord, nous trouvons deux potentiomètres Volume et Intensity  encadrant 2 interrupteurs à 2 positions. Le premier permet de gérer la charge du préampli : Vintage pour avoir "le" son original Uni-Vibe, plus sombre que la position Modern, autorisant plus de sortie et d'aigus d'après le mode d'emploi. Le second inverseur permet de choisir entre Vibrato et Chorus, soit un effet vibrant très légèrement désaccordé et un phaser proche d'un chorus ("le" son Uni-Vibe).

La pédale est assez lourde pour rester en place, même sans pedalboard et Fulltone a eu la délicate attention d'y fixer des pieds en caoutchouc assez performants qui sauront la maintenir au sol.

Le contenu : Histoire et Électronique

Avant de regarder et écouter la Mini Deja'Vibe, intéressons-nous un instant à ses origines et à sa conception. A l'origine était l'Uni-Vibe, développée dans les années 60 par Fumo Media pour la société japonaise Shin-ei. Quelques années plus tard, elle arrive aux États-Unis sous la marque Univox. L'Uni-Vibe était un phaser 4 pas/étages conçu avec l'idée de recréer une sorte d'effet Leslie (sans la cabine). Le résultat ne semblait pas vraiment répondre à la demande de départ, mais délivrait cependant des sonorités très intéressantes, qui vont devenir emblématiques sous les mains et les pieds de quelques guitaristes de renoms (Hendrix ou Gilmour par exemple).

 

La pédale est alors imposante, reliée à une pédale d'expression pour gérer la vitesse de l'effet, le tout peu pratique et apparemment manquant de fiabilité - et ce genre de produits devient naturellement vite hors de prix. Mike Fuller est ainsi amené à en réparer un grand nombre et s'intéresse logiquement à développer un produit plus compact et plus fiable. En 1993 La Deja'Vibe est lancée, prônant le respect original de l'effet historique grâce à l'utilisation de composants identiques (transistors Panasonic/Matsushita 2SC828 pour les intimes) et remplaçant la pédale d'expression par le gros potentiomètre dont nous avons parlé plus haut. A noter que bien d'autres fabricants se sont engouffrés dans la tendance et proposent des produits se revendiquant de l'Uni-Vibe originale (actuellement, le nom Uni-Vibe appartient à Dunlop). 

De manière vraiment très simplifiée, l'effet "phaser" est le résultat obtenu en envoyant un signal (celui de votre guitare) dans une série de filtres constitués d'une résistance et d'un condensateur, au sein desquels il va être divisé en deux puis traité indépendamment par chaque composant. 

Le signal "A" va ainsi passer par la résistance ou le condensateur, tandis que l'onde du signal "B" va être inversée pour ensuite être injectée dans le composant électronique restant. En résulte une différence de phase entre les deux signaux lorsqu'ils se retrouvent en sortie de filtre. Cette étape de filtrage est répétée (au moins) une seconde fois (ici, ce sera un total de 4 filtres/ étages), et le résultat du second changement de phase superposé au signal original entraîne la création de l'effet sonore typique du "phaser", avec une impression de fréquences hautes et basses qui bougent (effet de "vague" à mes oreilles), se croisant parfois (renforcement) ou s'opposant (trous ou sotchs). 

=> A noter que le dernier étage de l'Uni-Vibre diffère légèrement des 3 autres, sa fréquence du "notch" étant légèrement plus élevée et la fréquence de balayage réduite.

Les résistances utilisées dans l'Uni-Vibe étaient plus précisément des photorésistances (plus elles captent de lumière, plus leur résistivité baisse) qui autorisaient le déplacement de la plage de fréquence où le déphasage a lieu au sein du spectre audio. Si vous me suivez toujours, un LFO (générateur d'oscillation très basse fréquence - qui permet donc la modulation de vitesse) gérait 4 "drivers" alimentant 4 lampes impactant ainsi la résistivité des photorésistances, éléments important dans le fonctionnement de l'effet. 

Alors bon, pourquoi vous parler de tout cela? Certainement pas pour briller en société non, mais plutôt parce que les photorésistances seraient l'élément différenciateur entre la Deja'Vibe et les autres recréations d'Uni-Vibe. Il s'avère que ces photorésistances sont désormais interdites en Europe, car contenant du cadmium (substance toxique). Mike Fuller a ainsi conclu un partenariat avec un fabricant de composants pour produire de nouvelles photorésistances  qui auraient exactement la même réponse que les anciennes, lui permettant donc de proposer des produits les plus proches possibles de l'Uni-Vibe originale. A noter que cette Mini Deja'Vibe CS-MDV mkII est la 3ème version de la Vibe selon Fulltone, évoluant en compacité et selon l'interdiction des composants originaux.

Pour les tatillons (et curieux), vous trouverez nombre d'informations ici

Le son

Les premiers pas avec cette "vibe" sont des plus aisés, que l'on soit connaisseur ou novice de l'effet. Comme présentés précédemment, 2 contrôles permettent de sélectionner la typologie d'effet, et les deux suivants permettent de modeler la chose. Ici, pas besoin de passer 10 minutes à essayer toutes les configurations possibles : tout sonne! Comme souvent avec ce genre d'effets, on apprécie les vitesses lentes et un impact subtil, en oubliant rapidement de l'éteindre tellement le son de l'instrument est enrichi et agréable. Mode Vibrato ou Chorus, c'est une affaire personnelle. Nous n'avons cependant pas noté de clivage entre les modes Vintage ou Moderne.

Conclusion

N'ayant jamais joué d'Uni-Vibe originale, nous ne nous prononcerons pas sur la fidélité de cette nouvelle version de la Deja'Vibe mais sur la qualité de l'outils : la pédale est bien manufacturée, résistante, claire, facile à utiliser et livrant des sonorités chaleureuses sur toute sa courbe de possibilités. Les sonorités sont vraiment agréables, douces et mélodieuses. Proposée au tarif de 289€, il s‘agit d'un produit onéreux dans la mesure où il ne s'adaptera pas à tous les styles ni tous les guitaristes. Cependant, il ajoutera une personnalité indéniable à votre son et un coté '60 de bon goût!  

A noter que la Deja'Vibe 3 est disponible sous la forme d'une pédale de type wah-wah, renfermant les mêmes sonorités, la vitesse de l'effet gérable via la pédale intégrée.

On aime

 - Le son
 - Facile à utiliser
 - Toutes les configurations sonnent

On regrette

 - Le prix
 - L'alimentation, atypique

Distribution
Produit Fulltone distribué par Filling distribution.