La glace et le feu chez C.F. Martin

Judicaël Tribillac - Le 27 Avril 2018
La glace et le feu chez C.F. Martin
Pour le plus grand plaisir des yeux, C.F. Martin met en avant le travail d'incrustations sur le thème du combat entre le feu et la glace d'un côté et de l'autre une hirondelle Purple Martin, oiseau originaire de Pennsylvanie où sont implantés les quartiers généraux de Martin. C'est donc un nouveau témoignage du savoir-faire des luthiers de Martin qui s'inscrit dans le patrimoine et l'âge d'or de l'entreprise avec des modèles historiques comme la D-42 et la D-45 qui font ici l'objet de toutes les attentions.

Commençons avec la Martin D-42 Purple Martin qui représente le 3ème volet d'une série limitée développée depuis 2015 par Chris Martin avec d'abord la D-41K Purple Martin avec sa caisse de résonnance en Koa puis la D-41 Purple Martin Cocobolo qui arborent fièrement à la fois cette fameuse hirondelle évoquée en introduction mais aussi une fleur de laurier des montagnes (Kalmia latifolia) qui est la fleur de l'Etat de Pennsylvanie. La table est en épicéa Engelmann une essence figurée marquée comme si elle avait été griffée par un ours. Le fond et les éclisses sont en Katalox figuré également, un bois très rigide à la couleur sombre, alors que la touche en ébène reçoit donc ces fameuses incrustations faites de multiples couches et couleurs d'abalone. La fileterie de la table et du fond est réalisée en épicéa flammé Européen. Cette D-42 Purple Martin est équipée de mécaniques dorées Schaller GrandTune avec mécanismes apparents. L'étiquette de chacun des 50 exemplaires a été signée par Chris Martin. Tarif $13 499

 

Au premier coup d'œil la Martin D—45 Fire & Ice peut surprendre avec cette tête bleue glaciale mais quand on prend le temps d'y regarder de plus près, on découvre tout le travail d'orfèvre des luthiers de Martin qui ont collaboré pour l'occasion avec Harvey Leach, un artiste spécialisé dans les incrustations. Ils ont ainsi pu mettre à profit sa technique dite de "Smoke & Mirrors" (fumée et miroirs) pour mettre en avant le combat d'un dragon et d'un phénix sur le pickguard. On les retrouve séparés ensuite sur le chevalet ainsi qu'aux 2 extrémités du manche avec un phénix pris dans les flammes sur la touche en ébène alors que le dragon se retrouve prisonnier de la glace sur la tête de la guitare. On en oublierait presque d'évoquer la table en épicéa Engelmann Bearclaw comme sur le modèle évoqué précédemment ou sa caisse de résonnance en palissandre de Madagascar. Cet exemplaire unique est annoncé au tarif de $39 999 mais l'objectif est ici de se faire la vitrine d'un savoir-faire et pas d'en vendre par paquet de 12. Sit back, enjoy and relax