HEPTODE Le nouvel ampli LEO'64

Forum Heptode
Forums
Rappel du dernier message de la page précédente :
oldamp
c'est juste qu'avec un transo t'auras pas le crunch d'un lampe ! même avec des pédales, c'est inimitable... les mosfets, faudrait étudier plus en profondeur. ça ressemble beaucoup aux lampes en courbes mais est ce que ça réagit pareil aux extrémités de la droite de charge ??? et quid de l'influence du courant-grille des lampes dans une transposition en mosfet ???

de toute façon t'auras pas la fascination de la lueur bleue de KT88 poussées à donf, qui vibre au rythme des guitares et de ton coeur
Cirimax
oldamp a écrit :
c'est juste qu'avec un transo t'auras pas le crunch d'un lampe ! même avec des pédales, c'est inimitable... les mosfets, faudrait étudier plus en profondeur. ça ressemble beaucoup aux lampes en courbes mais est ce que ça réagit pareil aux extrémités de la droite de charge ??? et quid de l'influence du courant-grille des lampes dans une transposition en mosfet ???

de toute façon t'auras pas la fascination de la lueur bleue de KT88 poussées à donf, qui vibre au rythme des guitares et de ton coeur



...et le soir au fond des bois......


Amen !

EDIT : Cela dit, écoutes bien les vidéos du site, si ça c'est pas du crunch et du baveux...alors qu'est-ce que c'est ?...
Sample de la Screamin'Red Toad OVERDRIVE de Kleuck par Mikka
http://www.youtube.com/watch?v(...)KnCBU
BigB
  • #32
  • Publié par
    BigB
    le 21 Jun 15, 19:58
SonicRiff a écrit :
Un ampli transistor c'est forcément merdique d'après le guitariste.


Non non. D'une part il y a des exemples célèbres de guitaristes jouant sur amplis à transo, et d'autre part il y a des guitaristes qui n'en font pas une affaire de principe mais attendent toujours d'essayer un ampli à transos qui leur convienne autant que leurs amplis à lampes.

Après bien sûr y a les snobs pur jus, mais c'est autre chose

SonicRiff a écrit :

Ce même guitariste en général n'hésite pas a brancher des pédales pleines des transistors et dont il tire son overdrive. Va comprendre la logique...


Utiliser un étage d'amplification à transistor en amont d'un ensemble préampli / ampli à lampes remonte au début des années 60 - les rangemaster de Rory Gallagher et Brian May, le preamp de l'echoplex de Jimmy Page, le coloursound de Jeff Beck etc - mais là il y a deux cas d'utilisation: booster un ampli à lampes pour le faire saturer plus ou plus tôt, ou le brancher sur un ampli clean et en tirer toute la distortion. Dans le premier cas il est bien clair que c'est (essentiellement) de l'ampli à lampes que vient la distortion (même si le boost n'est pas toujours parfaitement clean) et donc les "rôles" de chacun de ces dispositifs ne sont pas les mêmes, dans le second c'est effectivement plus discutable et on pourrait se dire qu'un ampli à transos ferait aussi bien le travail. En pratique, et même si en ce qui me concerne je ne suis pas trop adepte de cette seconde solution (ou alors en dépannage), j'attends toujours de rencontrer un ampli transos qui me donne le même résultat qu'un ampli à lampes dans cette configuration.

Bref restons pragmatique, il y a quelque chose dans les amplis à lampes, même avant un crunch audible (ils sont souvent techniquement en début de saturation bien avant que ce ne soit identifiable en tant que tel), que les amplis à transos peinent à reproduire - d'ailleurs le fait est que même pour des sons "cleans" la préférence des guitaristes pour un ampli à lampe n'est pas forcément uniquement dûe à un a priori - et ce quelque chose ne vient pas forcément uniquement des lampes elles-mêmes... On oublie trop le rôle du transfo de sortie et de ses interactions avec les HPs, et le fait que le circuit est un tout et qu'il convient de prendre en considération les interactions sur l'ensemble au lieu de se focaliser sur un point particulier.

Dans cette logique, il n'y a rien de contradictoire à employer une combinaison de cicruits à transistors / diodes / amplis op et de circuits à lampe (et là je parle bien de l'étage de puissance donc incluant le transfo) pour obtenir un résultat qu'on n'obtient pas forcément avec les transistors seuls.

SonicRiff a écrit :

Le Marshall lead 12 prouve qu'un ampli transistor peux sonner aussi bien qu'un ampli a lampe.


Le Pignose serait un autre exemple... Le fait est que la question - en ce qui me concerne hein - n'est de savoir si ampli transo peut sonner "aussi bien" qu'un ampli à lampes, c'est de savoir si un ampli va me donner le / les sons que je chercher et réagir au jeu comme je l'espère.

Tous les amplis à lampes ne me donnent pas satisfaction de ce point de vue, mais jusqu'à présent _aucun_ ampli à transo ne l'a fait, même si certains se sont avérer très utilisables et même plus à mon goût que certains amplis à lampes (pourtant connus et coûteux).

SonicRiff a écrit :

Édit: on n'a pas vu le schéma de cet ampli. On y trouverai sûrement des mosfets et autre opamp comme dans nos pedales.


C'est possible, mais curiosité technique mise à part je m'en fiche un peu. je n'utilise pas mes pédales comme amplis, mais en complément de mes amplis, et elles sont loin de sonner de la même façon sur un Hiwatt DR504 (pourtant un ampli quasiment hifi) que sur un Fender Frontman (ok, une drouille) ou un Roland Jazz Chorus (pourtant réputé comme un des meilleurs amplis à transos jamais produits).

Bref pour ce qui est du Heptode, encore une fois je n'ai aucun avis sur les qualités / défault de l'ampli et je n'en aurai pas tant que je ne l'aurai pa essayé. Par contre je reste dubitatif quant à son succès commercial... Entre autre parce que, comme tu le fais remarquer, les guitaristes sont (à tort ou à raison) très conservateurs.
oldamp
BigB a écrit :

.........................

Entre autre parce que, comme tu le fais remarquer, les guitaristes sont (à tort ou à raison) très conservateurs.


d'où l'immense succès des clones de toute sorte d'un ampli des années 50 : le Tweed Deluxe

pour un test objectif, il faudrait utiliser l'effet placebo : loger l'electronique de l'Heptode dans un cab de DR504.... et faire jouer dessus quelques guitaristes sans rien leur dire
BigB
  • #34
  • Publié par
    BigB
    le 21 Jun 15, 22:24
oldamp a écrit :
BigB a écrit :

.........................

Entre autre parce que, comme tu le fais remarquer, les guitaristes sont (à tort ou à raison) très conservateurs.


d'où l'immense succès des clones de toute sorte d'un ampli des années 50 : le Tweed Deluxe


Bin, disons aussi qu'une fois qu'on l'a essayé, soit on est accro, soit on des goûts de chiotte et on va acheter un rockman

(tiens au fait le rockman promettait déjà de remplacer les amplis à lampe, non ?)

Ah et oui: j'assume mon "conservatisme" qui n'a rien de religieux: perso du moment que ça marche, le "comment" ne m'intéresse qu'à titre de curiosité personnelle (j'aime bien comprendre), et la seule conclusion que j'en tire c'est si au point où j'en suis actuellement tel truc fonctionne pour moi ou pas. Je réessaie régulièrement des trucs qui jusque là n'ont pas fonctionné pour moi (les Strats, les Mesa Boogie et les Fuzz entre autres - et des amplis à transos aussi), avec toujours l'espoir d'une révélation soudaine.


oldamp a écrit :

pour un test objectif, il faudrait utiliser l'effet placebo : loger l'electronique de l'Heptode dans un cab de DR504.... et faire jouer dessus quelques guitaristes sans rien leur dire


remplace "DR504" par "bassman blonde" et on sera d'accord - et honnêtement si le circuit est à la hauteur de ses prétentions je devrais me faire avoir (et dans ce cas en acheter un en toute bonne logique).
heptode
Bonjour, je suis le concepteur de l'ampli, et évidemment passionné par le débat lampes/transistors.
Voici en quelques mots mon avis sur les différences les plus importantes entre un ampli à lampes et un ampli à transistors classique.

La réponse dynamique est pour moi la principale différence. Quand on varie l'attaque sur un ampli à transistors classique, on se rend rapidement compte qu'il ne se passe plus rien. On a beau attaquer plus fort, le son restitué est quasiment le même. Dans cette situation, un (bon) ampli à lampes va continuer à apporter une réponse différente.
Cette différence est particulièrement sensible pour des sons clairs et est pour moi l'obstacle principal auquel se heurte le concepteur d'un ampli à transistors.

La deuxième différence importante est la façon dont les montages à lampes ou à transistors vont saturer quand le signal devient plus fort. Cette caractéristiques est a priori plus simple à mesurer. Il suffit de regarder le signal au scope pour se rendre compte de la façon de saturer d'un montage à lampes. Et on s'aperçoit d'ailleurs que beaucoup de choses fausses ont été écrites sur ce sujet.

Je ne dis pas que ce sont les seules différences, mais ce sont à mes yeux les plus importantes. Et les plus complexes à copier, car notamment pour la dynamique, il est difficile de faire des mesures et d'identifier ce qui joue réellement un rôle.
J'ai commencé à travailler sur le sujet il y a presque 10 ans maintenant. Je n'avais comme nous tous jamais vu d'ampli à transistors capable de restituer cette dynamique particulière. Mais cela ne me semblait pas impossible à réaliser !
Gzii
  • Gzii
  • Vintage Total utilisateur
  • MP
  • #36
  • Publié par
    Gzii
    le 22 Jun 15, 18:00
Bonjour Heptode.
Votre prototype est à Orsay ?
C'est possible de l'entendre en vrai un jour ?
(bon après j'ai pas la somme pour l'acheter de toute façon mais je suis curieux).
oldamp
sans dévoiler de secrets technologiques, tu peux nous dire si tu utilises plutot Fet, Mosfet ou autre circuit "solid state" ? j'ajoute que je suis très "conservateur"... "Tweed" en guitare et mon vieux 405 Quad en HiFi (surtout pas de lampes en HiFi....).

sinon, d'accord pour les deux points soulevés, dynamique et écrêtage... et je ne sais pas quel est ton point de vue, mais pour moi, autant on peut réaliser de bons amplis à lampes sans contre-réaction, autant c'est impossible en circuit "transistors", ce qui entraine des facteurs d'amortissement parfois énormes.
heptode
Gzii a écrit :

Votre prototype est à Orsay ?
C'est possible de l'entendre en vrai un jour ?
(bon après j'ai pas la somme pour l'acheter de toute façon mais je suis curieux).


Le prototype est bien à Orsay, et c'est mon plaisir de le faire tester. Tu peux me contacter par MP pour qu'on arrange ça.


Pour mes petits secrets je ne vais pas tous les dévoiler, mais je peux dire qu'il n'y a ni Fet, ni Mosfet, en tout cas dans la partie simulation. Pour être plus précis, l'ampli est constitué d'une partie qui simule l'ampli à lampes (tout compris, de l'entrée guitare à la sortie du transfo) et d'un ampli Classe D pour la puissance.

J'avais fait quelques tests il y a longtemps avec des Fets, qui effectivement ont des courbes caractéristiques qui rappellent furieusement celles des lampes. Mais ils écrasent toute la dynamique. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas creusé beaucoup et pris une autre voie. Toutes les pédales à base de fet que j'ai pu essayer avaient le même problème de dynamique.

Dans la partie simulation, je reproduis la contre-réaction telle qu'elle est dans l'ampli qui m'a servi de référence, y compris l'influence de l'impédance complexe du HP qui est importante car l'impédance de sortie d'un ampli à lampes est en effet relativement forte (faible facteur d'amortissement).

Fender et Peavey (entre autres sûrement) ont conçu à une époque des amplis à transistors dont la boucle de contre réaction prend en compte (du moins partiellement) l'impédance complexe du HP. Mais ce n'est pas la façon dont je l'ai fait.
Cirimax
Gzii a écrit :
Bonjour Heptode.
Votre prototype est à Orsay ?
C'est possible de l'entendre en vrai un jour ?
(bon après j'ai pas la somme pour l'acheter de toute façon mais je suis curieux).


Tu as raison si on peut essayer y'a pas mieux...
Curieux d'avoir tes impressions.
Sample de la Screamin'Red Toad OVERDRIVE de Kleuck par Mikka
http://www.youtube.com/watch?v(...)KnCBU
oldamp
heptode a écrit :
..........


Pour mes petits secrets je ne vais pas tous les dévoiler, mais je peux dire qu'il n'y a ni Fet, ni Mosfet, en tout cas dans la partie simulation. Pour être plus précis, l'ampli est constitué d'une partie qui simule l'ampli à lampes (tout compris, de l'entrée guitare à la sortie du transfo) et d'un ampli Classe D pour la puissance.

J'avais fait quelques tests il y a longtemps avec des Fets, qui effectivement ont des courbes caractéristiques qui rappellent furieusement celles des lampes. Mais ils écrasent toute la dynamique. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas creusé beaucoup et pris une autre voie. Toutes les pédales à base de fet que j'ai pu essayer avaient le même problème de dynamique.

Dans la partie simulation, je reproduis la contre-réaction telle qu'elle est dans l'ampli qui m'a servi de référence, y compris l'influence de l'impédance complexe du HP qui est importante car l'impédance de sortie d'un ampli à lampes est en effet relativement forte (faible facteur d'amortissement).

Fender et Peavey (entre autres sûrement) ont conçu à une époque des amplis à transistors dont la boucle de contre réaction prend en compte (du moins partiellement) l'impédance complexe du HP. Mais ce n'est pas la façon dont je l'ai fait.


ça me sempble tout à fait crédible comme démarche ! et en plus ça me rappelle furieusement le principe même du Quad : un très bon petit ampli en classe A suivi d'un gros robinet de courant pour envoyer la sauce si besoin...
Cirimax
Citation:
ça me sempble tout à fait crédible comme démarche ! et en plus ça me rappelle furieusement le principe même du Quad : un très bon petit ampli en classe A suivi d'un gros robinet de courant pour envoyer la sauce si besoin...

Ben là, on y est hein...ou je me trompe ?
Sample de la Screamin'Red Toad OVERDRIVE de Kleuck par Mikka
http://www.youtube.com/watch?v(...)KnCBU
oldamp
Cirimax a écrit :
Citation:
ça me sempble tout à fait crédible comme démarche ! et en plus ça me rappelle furieusement le principe même du Quad : un très bon petit ampli en classe A suivi d'un gros robinet de courant pour envoyer la sauce si besoin...

Ben là, on y est hein...ou je me trompe ?


oui, on y est.... presque ! parce que le Mojo, ça n'existe pas dans le silicium hélas.... faut des sauces secrètes à base de baryum et autre oxyde plus ou moins toxique et radioactif dont les recettes sont perdues à jamais depuis 40 ans
heptode
oldamp a écrit :
Cirimax a écrit :
Citation:
ça me sempble tout à fait crédible comme démarche ! et en plus ça me rappelle furieusement le principe même du Quad : un très bon petit ampli en classe A suivi d'un gros robinet de courant pour envoyer la sauce si besoin...

Ben là, on y est hein...ou je me trompe ?


oui, on y est.... presque ! parce que le Mojo, ça n'existe pas dans le silicium hélas.... faut des sauces secrètes à base de baryum et autre oxyde plus ou moins toxique et radioactif dont les recettes sont perdues à jamais depuis 40 ans



Pas d'accord sur le silicium! Ce ne sont pas (que) les ingrédients qui font le grand chef. Le Mojo est ailleurs!

Je ne connais pas bien les amplis Hifi. Je viens de regarder rapidement le schéma du Quad. Ca nécessiterait un peu plus de temps pour comprendre comment ça fonctionne exactement.
C'est en tout cas très différent de qu'il y a dans le Leo '64 (l'objectif n'était pas le même), mais dans l'esprit, ce n'est pas si éloigné. Ou comment on peut faire les choses différemment et arriver à un résultat auquel personne n'aurait cru.
Cirimax
oldamp a écrit :
Cirimax a écrit :
Citation:
ça me sempble tout à fait crédible comme démarche ! et en plus ça me rappelle furieusement le principe même du Quad : un très bon petit ampli en classe A suivi d'un gros robinet de courant pour envoyer la sauce si besoin...

Ben là, on y est hein...ou je me trompe ?


oui, on y est.... presque ! parce que le Mojo, ça n'existe pas dans le silicium hélas.... faut des sauces secrètes à base de baryum et autre oxyde plus ou moins toxique et radioactif dont les recettes sont perdues à jamais depuis 40 ans


Alors, c'est qui qui soutient l'aventure sur KickStarter ? hein.... Sur le site Heptode, on peut soutenir ce p'tit ampli et ses créateurs...n'hésitons pas les amis !
Sample de la Screamin'Red Toad OVERDRIVE de Kleuck par Mikka
http://www.youtube.com/watch?v(...)KnCBU
Gzii
  • Gzii
  • Vintage Total utilisateur
  • MP
  • #45
  • Publié par
    Gzii
    le 27 Jun 15, 20:04
Salut !

J'ai été très bien accueilli par Jean-Luc, et j'ai pu tester le Leo'64 pendant longtemps.
Guitare branchée directement dans l'ampli, pas d'effet, pas de reverb.
Il m'a fallu un peu de temps pour me chauffer les doigts, puis j'ai enfin pu goûter à l'ampli.
Il n'y a pas de lampes, oui mais ça sonne, ça répond bien et pas sec et froid comme pas mal d'amplis à transistors.

L'ampli est principalement clair mais j'ai pu obtenir des sons bien baveux en poussant le volume bien haut et avec les doubles de ma guitare (superstrat 10:15 blackbird au son assez gibson).
L'ampli est facilement dosable pour baisser la puissance, alors qu'avec un vrai ampli et ce son la pièce aurait été trop petite.
On passe du son clair à ce son baveux mais sur toute la ligne ça sonne.
J'ai pu tester sur deux cabs, et j'ai préféré le (jensen ?).
Mais ça c'est une question de goûts.

Puis à la fin, test avec les effets Heptode, j'ai vraiment aimé le Deep Crunch, ça répond super bien en poussant le volume de l'ampli pour qu'il participe au crunch, de façon très "élastique".
La disto je ne suis pas habitué, le phaser sonne bien et pas trop présent, juste trois vitesses rien d'autre.

Je ne peux que conseiller à ceux qui doutent encore (forcément c'est mieux d'essayer) d'aller y faire un tour.
Moi j'ai pas de quoi en commander un, mais si je pouvais je le ferais sans me soucier du fait qu'il ne contienne aucune lampe. Je sais que je pourrai le faire sonner et c'est ce qui compte.

En attendant, je pourrai peut-être acheter une deep crunch, le temps d'économiser quelques mois
(En espérant que ça sonne bien aussi dans mon blues junior ?)

En ce moment sur ampli et préampli guitare et Heptode...