Sex Symbols Ter

Aller à la page: ... 892 ...  
Auteur Message
Ben.oît
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 13 Aug 03
Localisation: Toulouse

Répétition du dernier message de la page précédente :
Je préfère ce style

Haut
Alerter un moderateur
Ben.oît
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 13 Aug 03
Localisation: Toulouse

Je préfère ce style


Haut
Alerter un moderateur
maderalinda
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 05 Sep 08
Localisation: Orléans, France

en effet, y'a pas photo...

_________________
Maderalinda
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: -

C'est vrai : y'en a marre de toutes ces chairs exposées à la lubricité des GPS

Un peu de POESIE bordel !!!

En plus ces petits poèmes de Bataille sont faciles et on peut les faire apprendre par les enfants

Je t’aime comme on râle

« Tu es l’horreur de la nuit

Je t’aime comme on râle

Tu es faible comme la mort

Je t’aime comme on délire

Tu sais que ma tête meurt

Tu es l’immensité la peur

Tu es belle comme on tue

Le coeur démesuré j’étouffe

Ton ventre est nu comme la nuit. »

Je mets mon vit contre ta joue

« Je mets mon vit contre ta joue

Le bout frôle ton oreille

Lèche mes bourses lentement

Ta langue est douce comme l’eau

Ta langue est crue comme une bouchère

Elle est rouge comme un gigot

Sa pointe est un coucou criant

Mon vit sanglote de salive

Ton derrière est ma déèsse

Il s’ouvre comme ta bouche

Je l’adore comme le ciel

Je le vénère comme un feu

Je bois dans ta déchirure

J’étale tes jambes nues

Je les ouvre comme un livre

Où je lis ce qui me tue »

Ma putain

« Ma putain

Mon coeur

Je t’aime comme on chie

Trempe ton cul dans l’orage

Entourée d’éclairs

C’est la foudre qui te baise

Un fou brame dans la nuit

Qui bande comme un cerf

Qui dévorent les chiens

La mort éjacule en sang »

J’ouvre le ciel comme on ouvre la gorge

« J’ouvre le ciel comme on ouvre la gorge

Des mourants

Je suis calme comme un taureau

Qui meugle sous la pluie

Je ne suis pas un homme

Je meugle

Je suis plus idiot que la foudre

Qui éclate de rire

Je veux faire un vacarme

Si grand

Qu’on ne s’entendra plus.

Ma folie et ma peur

Ont de grands yeux morts

La fixité de la fièvre.

Ce qui regarde dans ces yeux

Est le néant de l’univers

Mes yeux sont d’aveugles ciels

Dans mon impénétrable nuit

Est l’impossible criant

Tout s’effondre.

Bande-moi les yeux

J’aime la nuit

Mon coeur est noir

Pousse-moi dans la nuit

Tout est faux

Je souffre

Le monde sent la mort

Les oiseaux volent les yeux crevés

Tu es sombre comme un ciel noir. »

Gonflée comme ma pine

« Gonflée comme ma pine ma langue

Dans ta gorge d’amour rose

Ma vulve est ma boucherie

Le sang rouge lavé de foutre

Le foutre nage dans le sang

Dans mes bras mauves le parfum de pomme

Le panthéon de la bitte majestueuse

Un cul de chienne ouvert

A la sainteté de la rue ’amour chevelu de ma jambe

Un panthéon de foutre »

Je dors

« Je dors

La bouche ouverte dans l’attente

D’une pine qui m’étrangle

D’un jet fade d’un jet gluant

L’extase qui m’encule est le marbre

De la verge maculée de sang

Pour me livrer aux vits

J’ai mis

Ma robe à fendre l’âme »

Mademoiselle mon coeur

‘Mademoiselle mon coeur

Mise à nue dans la dentelle

La bouche parfumée

Le pipi coule de ses jambes

L’odeur maquillée de la fente

Est laissée au vent du ciel

Un nuage

Dans la tête

Se réfléchit à l’envers

Une merveilleuse étoile

Tombe

Coeur criant comme la bouche

Le coeur manque

Un lis est brûlant

Le soleil ouvre la gorge. »
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 18 May 12
Localisation: -

Est-ce lui le responsable du nombril tuméfié ?
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 18 May 12
Localisation: -

En tout cas, c'est autre chose que l'eau de la fable-Fontaine.
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: -

solart6 a écrit :
En tout cas, c'est autre chose que l'eau de la fable-Fontaine.


Lui aussi a fait des poèmes courts pour que les chti nenfants puissent les apprendre

Citation:
Aimons, foutons, ce sont des plaisirs
Qu’il ne faut pas que l’on sépare;
La jouissance et les désirs
Sont ce que l’âme a de plus rare.
D’un vit, d’un con et de deux cœurs
Naît un accord plein de douceurs
Que les dévots blâment sans cause.
Amaryllis, pensez-y bien :
Aimer sans foutre est peu de chose,
Foutre sans aimer, ce n’est rien.

Jean de La Fontaine
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 18 May 12
Localisation: -

Merci Quantat !
Haut
Alerter un moderateur
Cold Dream
Special Cool utilisateur


Inscrit le: 10 Mar 11
Localisation: French Riviera

Ben.oît a écrit :
Je préfère ce style




'tin, qu'ils écrivent des bouquins, mais qu'ils arrêtent de nous pourrir les oreilles !!!
Gainsbourg, Brel, Brassens, un enfer !!! Ainsi que tte cette clique qui en découle...
Haut
Alerter un moderateur
Zorzi
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 02 Oct 07
Localisation: da Rouen

C'est de mieux en mieux ici…

Cette… ce… enfin le truc d'Arthur H là plus haut, c'est vraiment à ch… dru !

_________________
Nous mourons, les commentateurs, eux, restent…

https://soundcloud.com/zorzi
http://www.solair-nova-13.webself.net/accueil
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

Zorzi a écrit :
(...) Cette… ce… enfin le truc d'Arthur H là plus haut, c'est vraiment à ch… dru !


Dispensable à l’excès, en effet.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Page 892 sur 912 Sex Symbols Ter › début du sujet
Aller à la page: ... 892 ...