Vous et les livres...

Aller à la page: ... 488 ...  
Auteur Message
Redstein
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 10 Mar 04
Localisation: Coming soon to a loony planet near you

Répétition du dernier message de la page précédente :
Lao a écrit :
jules_albert a écrit :
non redstein, je n'ai pas lu ce livre dont je méprise les auteurs gaucho-citoyennistes (despentes, latour, la stalinienne lindgaard... c'est n'importe quoi).
les zadistes méritent d'être défendus par des gens plus honorables.

sur bruno latour : http://library.nothingness.org/articles/SI/fr/display/74
Ces querelles d'intellectuels (de gauche ?) m’indiffèrent au plus haut point.
Cela fait longtemps que j'ai compris que, quelque soit la valeurs des idées, le mépris était le cul de sac des situationnistes.
Cela dit le comportement du reste des politiciens de gauche n'est pas non plus admirable.


Foutons-nous gentiment sur la tronche entre nous, ça fera le bonheur du camp d'en face



Jules, du coup, quels textes « honorables » défendant les zadistes ont franchi les parois de ta Filter Bubble ?

_________________
'Human beings. You always manage to find the boring alternative, don't you?'

風力

*
Haut
Alerter un moderateur
Lao
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 07 Mar 05
Localisation: Pas loin de Rennes

Redstein a écrit :
.......
Foutons-nous gentiment sur la tronche entre nous, ça fera le bonheur du camp d'en face
........
C'est triste de le constater; mais c'est malheureusement une situation récurrente. Le compromis ne fait pas trop partie de la culture française.
Haut
Alerter un moderateur
Mr Park
Custom Supra utilisateur


Inscrit le: 09 Jan 06
Localisation: Belgistan

Lao a écrit :
Redstein a écrit :
.......
Foutons-nous gentiment sur la tronche entre nous, ça fera le bonheur du camp d'en face
........
C'est triste de le constater; mais c'est malheureusement une situation récurrente. Le compromis ne fait pas trop partie de la culture française.


C'est surtout typique de la gauche malheureusement, et pas que française On dit toujours que si tu mets 10 mecs de gauche dans une pièce pour fonder un mouvement ils sortiront avec 10 mouvements.

_________________
42

"Il faudrait plus de grave dans les aigus"

"C'est du Rock.
T'as une autorisation parentale ?
Perso je ne voudrais pas choquer les petits"

Judburn, éditeur indépendant
Haut
Alerter un moderateur
Blow Up
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 13 Dec 04
Localisation: Montreuil

La culture du chef, chez le neuneu de droite ne fonctionne pas beaucoup mieux. On a soit des suiveurs soumis sans personnalité, soit des hypocrites carriéristes qui attentent la première opportunité pour trahir et prendre la place du chef.
Haut
Alerter un moderateur
Lao
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 07 Mar 05
Localisation: Pas loin de Rennes

Oui l'extrême droite est également très dispersée - d'où l’appellation de "front".

_________________
--------------------------------------------------------------------------------------
"Je trouve que les gens ont une capacité dingue à s'occuper de ce qui ne les regarde pas." Alexandre Astier.
"L'homme est un éternel enfant qui, pendant la partie médiane de sa vie, a la puérilité de jouer à l'adulte." Tristan Bernard
"Ne suis pas aveuglément les us et coutumes du monde." David Kirk - L'honneur du samouraï.
Haut
Alerter un moderateur
hercule01
Special Supra utilisateur


Inscrit le: 05 Apr 06
Localisation: Paris

Lao a écrit :
Oui l'extrême droite est également très dispersée - d'où l’appellation de "front".


On parle même de nébuleuse.

_________________
Clip de mon groupe Triptyque
https://youtu.be/ztcqWq84pXA

Twitter:@triptyque11
Haut
Alerter un moderateur
jules_albert
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 16 Jan 10
Localisation: -

gauche et droite luttent pour le pouvoir, le maintien de l'état et du capitalisme. toutes deux se sont opposées par la violence aux diverses tentatives prolétariennes d'en finir avec la société de classes, que ce soit en russie (lénine et trotsky sont les bourreaux de la révolution russe), en allemagne (où rosa luxemburg est assassinée par le pouvoir social-démocrate à la suite de la révolte spartakiste) ou en espagne en 1936 (le rôle contre-révolutionnaire du parti communiste et des autres partis de gauche n'est plus à démontrer).


"Il est notoire que je n'ai aucune relation avec des personnalités politiques et que, de droite ou de gauche, je les considère tous comme de la même farine.", g. debord




à propos d'extrême droite, c'est à travers "blocus solus" de bertrand delcour que j'ai découvert les livres de jean parvulesco (ami de godard, il est incarné par j.-p. melville dans "à bout de souffle").

voici un article amical sur parvulesco : https://www.valeursactuelles.com/culture/jean-parvulesco-mort-dun-ecri[...]8133



interview de delcour par gilles tordjman et marc weitzmann (inrockuptibles nº74) :







quelques semaines après, tordjman revenait sur le roman de delcour :






_________________
À la mémoire de Francis Pagnon (En évoquant Wagner) : http://www.lesamisdenemesis.com/?p=1311

Masses, partitocratie et fascisme : http://parolesdesjours.free.fr/amorospartitocratie.pdf
Haut
Alerter un moderateur
jules_albert
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 16 Jan 10
Localisation: -

quelques romans de parvulesco :





Sous la couverture d'un festival privé de musique de Verdi, un congrès à la fois transcendantal et clandestin devait réunir, la nuit du 24 juin 1969, à Genève, dans le grand hôtel particulier des Forlani, l'ensemble des puissances conspiratives supérieures en action sur place à ce moment-là : la puissance émanant des anciens précipices souterrains de la ville, celle de ses hauteurs nétacosmiques et celle, aussi, de l'organisation occulte ayant conçu, mobilisé et régi ces rencontres à des fins inconnues, obscures. Répétition, peut-être, de l'ancien Convent de Wilhelmsbad ? Or, à la veille même de ce congrès dissimulé sous les apparences du "Bal Masqué" de Verdi, Vitto Forlani est mystérieusement assassiné dans le jardin intérieur de son grand hôtel particulier. Par la suite, le groupe central des personnages actifs du roman évoluera vers la constitution d'une sorte de société secrète de haut pouvoir cosmique, nuptial et polaire, qui va culminer avec l'installation, sur les sommets de la Rette Sauvagine, au dessus de Genève, d'une étrange institution hôtelière, la Villa Antonia, dont les pensionnaires finiront par avoir accès aux anciens pouvoirs du "viril", pouvoir suprahumain et de par cela même leurs assurant la possibilité de voler librement dans les airs. Au terme de certains événements initiatiquement nécessaires, qui constitueront la trame récitationnelle même de ce roman, les quatre personnages représentatifs du secret agissant de celui-ci, ayant eu à subir le devenir commandé par la volonté providentielle inconnue qui avait abyssalement ordonné, dans l'ombre, leur instruction transcendantale spéciale, comprendront qu'il leur faut quitter l'Europe, pour s'envoler, clandestinement, vers les hauteurs enneigées des mystérieuses régions polaires du Nord de l'Inde, où les attend leur véritable et ultime destin suprahistorique, posthumain. Car c'est là que se joue, à présent, l'avenir de la future humanité à venir, "au-delà de l'humain, au-delà du divin".





http://tomblands-fr.blogspot.com/2011/03/jean-parvulesco-les-mysteres-[...]html


Les Mystères de la villa Atlantis offrent une fameuse distribution. Parmi les personnages du roman, on trouve Jacques Bergier, Barbet Schroeder, Bulle Ogier, Frédéric Pardo, Philippe Garrel, "à la veille précisément de reprendre le tournage de son étrange Berceau de cristal, Jean-Pierre Rassam, Claude Sautet, Éric Rohmer, Jean-Pierre Mocky, Robert Bresson, Daniel Schmid, Pascal Jardin, Alain Ravennes, Philippe Sollers, Ezra Pound et François Mitterrand. Le roman est également parsemé de nombreuses citations des Évangiles, de Plotin, Ernst Jünger, Gérard de Nerval, Thérèse d'Avila, Sainte Thérèse de Lisieux, Gustave Meyrink, Eliphas Levi, Raymond Abellio, Jean-Jacques Schuhl, Dominique de Roux (forcément), Norman Spinrad, H.P. Lovecraft et Martin Heidegger. Heidegger ? "Non point le philosophe, mais le haut visionnaire qui, après l'échec de Sein und Zeit, n'a plus arrêté de s'enfoncer, comme extatiquement, dans les ténèbres ardentes de la poésie, de la plus grande poésie et des sous-bois hantés de celle-ci, par où, qui sait, parfois, l'être scintille encore dans ses traces, dans ses haleines et ses fruits sauvages".

Tout comme Frédéric Pardo et Barbet Schroeder, Claude Sautet est l'une des personnalités secondaires - en réalité primordiales - du roman. Jean Raimondi - Jean Parvulesco - se fend d'ailleurs d'un vibrant hommage de plusieurs pages sur le cinéma de Claude Sautet, "génialement bâti comme une interrogation à peine dissimulée sur ce que l'on pourrait appeler, avec les mots pourissants d'aujourd'hui, l'impossibilité du mariage" :

Comme dans le livre de Malcolm Lowry, la vraie vie, la vie encore et toujours vivante de Claude Sautet ne se passe qu'"au-dessous du volcan", dans la fournaise occulte de ce qui s'interdit de connaître l'interdit et la honte des choses qui se donnent à voir sous le jour de leur propre impuissance, des chemins sans retour de l'oubli de l'être. La profonde, l'irrémédiable, la vertigineuse et si belle tristesse du cinéma de Claude Sautet est la tristesse même de l'existence séparée, de l'existence ayant perdu jusqu'au souvenir même du Yihud et du souvenir sans souvenir de ses chairs vivantes et adorantes.

Autre moment alléchant, le réveillon 1979-1980 chez Alain Ravennes, en compagnie de Robert Bresson et Philippe Sollers :

A minuit, Philippe Sollers met le feu, et brûle, dans un plateau d'argent, et quelle délicieuse flambée bleuâtre, diabolique, une épaisse liasse de billets de 500 francs, "pour humilier, rabaisser, injurier le Veau d'Or dans ses matières mêmes, pour, l'espace d'un instant, rompre la chaîne".

_________________
À la mémoire de Francis Pagnon (En évoquant Wagner) : http://www.lesamisdenemesis.com/?p=1311

Masses, partitocratie et fascisme : http://parolesdesjours.free.fr/amorospartitocratie.pdf
Haut
Alerter un moderateur
Lao
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 07 Mar 05
Localisation: Pas loin de Rennes

Je me sens bien d'un coup : En amour, lecteurs et lectrices de SF et fantasy sont plus compréhensifs

_________________
--------------------------------------------------------------------------------------
"Je trouve que les gens ont une capacité dingue à s'occuper de ce qui ne les regarde pas." Alexandre Astier.
"L'homme est un éternel enfant qui, pendant la partie médiane de sa vie, a la puérilité de jouer à l'adulte." Tristan Bernard
"Ne suis pas aveuglément les us et coutumes du monde." David Kirk - L'honneur du samouraï.
Haut
Alerter un moderateur
Kandide
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 09 Feb 11
Localisation: perdu dans l'Espace-Temps




_________________
Prenez soin des autres comme de vous-même.
AMOUR & PAIX & BONHEUR POUR TOUS !!!

Faites l'Amour le plus souvent possible, (pas la guerre) ! Sponsorisé par le lobby du préservatif...
(je touche ainsi 1 centime par préservatif vendu)

Si l’on est d’une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu’on ne défende pas la société tolérante contre leurs assauts, les tolérants seront anéantis, et avec eux la tolérance. (Karl Popper)

L'homme est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est. (Albert Camus)

Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait.
(Marcel Pagnol inspiré par Mark Twain....)
Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait.
(Mark Twain)

"Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres.
Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça"
(Michel Collucci, alias Coluche)

"skynet": Bon, t'es un gentil: je t'efface pas!

Citoyen d'honneur de la Savoie Libre décerné par SharkFood himself !

Jules_albert: je ne sais pas sur quelle planète tu vis, kandide, mais sur la terre...
Haut
Alerter un moderateur
jules_albert
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 16 Jan 10
Localisation: -

Miguel Amoros : La pensée molle, qui englobe le poststructuralisme, le déconstructivisme, la French theory, surgit en réaction contre Mai 68. L'objectif était de dynamiter la pensée révolutionnaire en la présentant comme porteuse de totalitarisme. La génération technophile des Indignés s'est nourrie des postulats de cette pensée molle, de ses idées reçues, de son pseudo-radicalisme. Ce n'est pas une génération qui souhaite démanteler l'Etat, qui dresse des barricades et qui déserte les institutions, bien au contraire. C'est une génération de vieux prématurés.

Ruta 66 : Tu es très sévère envers Podemos. Tu considères que ces nouveaux politiciens ne font que renforcer le système en renouvelant la caste partitocratique et en confortant sa légitimité.

M.A.. : Les communistes ont toujours été à l'avant-garde de la contre-révolution. Il y a quarante ans, alors que le mouvement ouvrier en Espagne était encore fort, l'avant-garde récupératrice prenait la forme d'un parti ouvriériste. Aujourd'hui qu'il n'y a pas de perspectives révolutionnaires, cette avant-garde prend la forme d'une social-démocratie renouvelée. La vieille ambition de la prise du pouvoir ne s'appuie plus sur la canalisation de la violence qui émane de la lutte des classes, elle s'appuie sur la frustration des classes moyennes embourgeoisées que Podemos appelle les "citoyens". Ce que ce parti appelle "l'assaut aux institutions" n'est rien d'autre que l'exploitation électorale du désenchantement "citoyen". Il suffit d'observer un peu la conduite institutionnelle de Podemos et consorts pour se rendre compte qu'ils ne sont pas venus pour régénérer quoi que ce soit, mais pour renforcer le système existant.

https://libcom.org/library/interview-ruta-66-miguel-amorós

_________________
À la mémoire de Francis Pagnon (En évoquant Wagner) : http://www.lesamisdenemesis.com/?p=1311

Masses, partitocratie et fascisme : http://parolesdesjours.free.fr/amorospartitocratie.pdf
Haut
Alerter un moderateur
Page 488 sur 494 Vous et les livres... › début du sujet
Aller à la page: ... 488 ...