Le mastering : utile ou pas ?

Auteur Message
ycremer
Special Cool utilisateur

Inscrit le: 25 Sep 10
Localisation: BXL (10, Belgique)

Salut à tous !

C’est un sujet que je vois souvent sur les forums, très débattu et j’ai l’impression que les aspirants compositeurs ne trouvent pas vraiment de réponse à la question de l’utilité du mastering. Et ils passent beaucoup trop de temps à chercher cette réponse, les meilleurs outils,…

Alors, j’ai décidé de faire une vidéo pour fixer tous ceux d’entre vous qui se posent encore la question, une bonne fois pour toutes



En espérant que ça vous aide !

Musicalement,

Yannick
Haut
1 Alerter un moderateur
tomriffmaniac
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 02 Jun 05
Localisation: Nantes

Merci pour ta vidéo
elle va couper court en effet à quelques heures que je viens déjà de passer sur le net à ce propos

je vais repartir en arrière et me concentrer sur l'enregistrement et le mixage
Haut
Alerter un moderateur
MrClean
Vintage Ultra utilisateur

Cet utilisateur est un fabricant d'instruments et matériel audio

Inscrit le: 30 Jul 04
Localisation: France

J’ai pas regardé mais je dis OUI AU MASTERING

je suis en pleine compo d’ailleurs

_________________
https://m.youtube.com/user/MisterStrat/videos

CSB Guitars

www.csbguitars.com
Haut
Alerter un moderateur
Dark Schneider
Special Méga utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 04
Localisation: 14

Euh ça dépend ptet de ce qu'on met derrière le mot "mastering". Là ça parle du mastering d'un album complet, mais le mastering c'est aussi le traitement de la piste Master pour un seul morceau, et là franchement ça me parait indispensable d'y appliquer un traitement non ?
Haut
Alerter un moderateur
Kokolive
Inscrit le: 22 Jan 21
Localisation: -

Hello,
En soit le mot "mastering" n'est pas censé prêter à confusion.

Ce n'est pas seulement le "vernis" sur le meuble, c'est une étape indispensable à certains types de production !

Si le but est de mettre son morceau sur Youtube, ou sur n'importe quelle plateforme sur internet d'ailleurs, on peut se référer à la vidéo d'ycremer : on peut dire que globalement, dans ce cas, un traitement général sur la piste de master suffit - et ça, Dark Schneider, ça n'a rien à voir avec du mastering !!

Un exemple pour illustrer ça : imaginons une musique de film destinée au cinéma et à la télé, dont la bande-son va sortir en CD audio, en vinyle et passer à la radio (tout ça !).
On aura déjà plusieurs versions de mixage, et au moins 5 versions différentes de mastering, un pour chaque support !
- Un pour la version cinéma, qualité maximum faite pour de l'écoute à fort volume (et oui ça change la gestion des fréquences car l'oreille humaine n'entend pas les fréquences de la même manière à fort ou faible volume), et pour de l'écoute à 360° avec jesaispascombien d'enceintes (on doit donc déjà avoir un mixage différent que la simple version stéréo pour tous les autres supports !)
- Un pour la version télé, je connais pas du tout les normes...
- Un pour la version CD, en stéréo 16bits / 44,1KHz, qui nécessite donc une conversion de format et donc une gestion des bruits parasites liés à cette conversion (ce qu'on appelle le dithering),
- Etc... et j'en oublie des détails !

Chaque support a des exigences différentes pour son contenu et le mastering sert notamment à les respecter, en plus de ce que raconte ycremer dans sa vidéo. Un vinyle par exemple a une plage de dynamique (et spectrale aussi il me semble) assez restreinte et nécessite une compression au mastering pour ne pas en dépasser, sinon la lecture serait très dégueu voire impossible (avec la tête de lecture qui saute tout le temps par exemple) !

En bref, je le répète : pour le musicien du dimanche qui met un morceau sur Youtube de temps à autre, le mastering, eh ben... ça sert à rien !
Haut
Alerter un moderateur