Jazz III neufs et difficultés techniques

Auteur Message
THE_MASTER
Inscrit le: 28 Aug 18
Localisation: Vincennes (94, France)

Bonjour à tous,

Çà fait un petit bout de temps que je fais de la guitare électrique et que j'utilise les Fameux (pour ne pas dire les Fabuleux) médiator JAZZ III (les petits noirs pour être plus précis).

Pour tout dire je les achète par paquet de 100 car je les change toutes les 2 semaines avec une durée de jeu moyenne par jour de 2H30.

Je voudrais savoir si d'autres ressentent la même chose avec des médiatisés neufs, mais à chaque fois que je change de médiator JAZZ III, je me retrouve avec un plectre ultra pointu et qui rend le jeu assez difficile : il me faut plus d'efforts pour jouer donc perte de vélocité, accrochage sur certaines cordes.

Mon cycle de jeu avec ce médiator est le suivant :
- 0 à 3 jours : médiators neufs qui présentent les inconvénients que j'ai cités précédemment. J'ai vraiment l'impression de jouer avec une seringue.
- 4 à 13 jours : la pointe est légèrement usée : plaisir de jeu agréable, fluide et rapide.
- 14ème jour : la pointe est trop usée pour moi (pourtant le médiator reste quand même pointu), il n'y a pas assez d'accroche et je dois le changer.

et ainsi de suite...


Je crée ce topic car ça me fait suffisamment chier pour ne pas le faire. A ceux qui l'utilise plutôt dans un contexte de solo rapide, est-ce que vous ressentez la même chose ?

A vous lire !
Haut
Alerter un moderateur
THE_MASTER
Inscrit le: 28 Aug 18
Localisation: Vincennes (94, France)

Bon en fait pour être plus simple et concis, les JAZZ III ne sont ils pas trop pointus ??

Je prends l'exemple de la partie rapide de COUNT OF TUSCANY de Dream Theater et la partie rapide (aux alentours de 3mins 30s).. Avec un JAZZ III neuf j'arrive à tenir la cadence (186 BPM) mais c'est juste l'enfer et ça demande un effort surhumain... je me demande comment il fait John Petrucci, lui qui utilise que ça..
Haut
Alerter un moderateur
zigmout
Modérateur

Cet utilisateur est un musicien enseignant professionnel

Inscrit le: 13 Oct 03
Localisation: Lyon

plus tu es detendu et moins le médiator est enfoncé dans les cordes, mieux ca va sur les plans rapides avec un mediator pointu(et il faut un mediator pointu sur ce genre de chose)

apres personnelement je frotte toujours legerement mes médiator neuf sur un mur en beton mais pas pour casser la pointe mais pour modifier le "tranchant "du mediator", ou alors pour refaire la pointe qd il sont trop vieux et que j'en ai plus

_________________
Travail sur la main gauche avec situation de handicape (un des mes exercices favoris)
https://youtu.be/h5WB5YD1Q4k

http://www.abcguitare.com/
Haut
Alerter un moderateur
Gzii
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 07 Sep 03
Localisation: Ablis (78)

Essaie d'autres matières, chaque couleur c'est un jazz III différent.
Et moi avec le temps je suis passé aux JP (en Ultex, plus grands), puis aux XL.
Les noirs c'est stiffo, assez raide et mat, les rouges sont en nylon, un poil plus souple, plus claquants sur les cordes mais accrochent aussi un peu plus.
Les "ambre" en ultex glissent très facilement sans effort sur les cordes. Mais ils sont aussi très légers et très raides, et selon la façon de les tenir, plus ou mois claquants à l'attaque.

Maintenant, en XL j'utilise les rouges (funk par exemple) et les ambres, et j'aime bien aussi les dunlop flow en 2mm (couleur olive noire translucide) qui sont aussi en ultex.
Haut
Alerter un moderateur
Dark Schneider
Special Total utilisateur

Inscrit le: 23 Feb 04
Localisation: 14

Marrant mais après avoir pas mal de temps joué avec des Jazz III (les rouges), en me disant avoir trouvé le graal du médiator, bah finalement j'en suis un peu revenu ces derniers temps pour finalement rejouer sur des dunlop 88mn tout con.
En fait, y'a un truc sur lequel j'ai beaucoup de mal avec les Jazz III, c'est les harmoniques artificiels, plus le fait que pour le jeu en accord c'est pas du tout pratique (mais ça je m'en étais rendu compte dès le début). Et finalement, même pour certaines techniques de shreddeurs, je ne trouve pas le Jazz III particulièrement bénéfique (je pense au sweeping). Je me disais à force de voir Hetfield assurer en downstroke rapide avec des dunlop très classique, c'est que ça devait bien le faire aussi. Après c'est un tout : il faut surtout bien travailler son positionnement main droite et l'angle d'attaque des cordes. Patrick Rondat disait que le choix du médiator était une quête sans fin...
Haut
Alerter un moderateur
DonatRayI
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 31 Oct 14
Localisation: France

zigmout a écrit :
plus tu es detendu et moins le médiator est enfoncé dans les cordes, mieux ca va sur les plans rapides avec un mediator pointu(et il faut un mediator pointu sur ce genre de chose)

apres personnelement je frotte toujours legerement mes médiator neuf sur un mur en beton mais pas pour casser la pointe mais pour modifier le "tranchant "du mediator", ou alors pour refaire la pointe qd il sont trop vieux et que j'en ai plus


Marrant le coup du mur , je fais pareil sur des murs en agglo brut , avec des Dunlop noirs un peu usés....
Haut
Alerter un moderateur
zigmout
Modérateur

Cet utilisateur est un musicien enseignant professionnel

Inscrit le: 13 Oct 03
Localisation: Lyon

je fais aussi parfois avec une lime à ongle quand j'ai pas de mur en beton sous la main

_________________
Travail sur la main gauche avec situation de handicape (un des mes exercices favoris)
https://youtu.be/h5WB5YD1Q4k

http://www.abcguitare.com/
Haut
Alerter un moderateur
THE_MASTER
Inscrit le: 28 Aug 18
Localisation: Vincennes (94, France)

Oui c'est bon pour les Jazz III neufs et effectivement c'est bien la main droite. Quand je suis à pleine puissance.. que le médiator sois neuf ou pas ça ne change pas grand chose. Par contre je suis incapable de les garder plus de 2 semaines car sinon la pointe devient usée et c'est là que je commence à perdre en technicité avec la main droite. De la même manière, les limer pour allonger leur durée de vie, ne fonctionne pas, la sensation est vraiment trop bizarre.

J'ai acheté des rouges à l'occasion que je testerai... à l'occasion. Je ne vois à priori pas de grandes différences avec les noirs.

J'ai aussi acheté des tortex vert 0,88 il me semble mais alors là franchement, la pointe est beaucoup trop arrondi, je ne pourrai rien en tirer je pense.... Autant avec les JAZZ III j'ai parfois l'impression de jouer avec une seringue autant avec ceux-là on est plus proche de la pelle à tarte...
Haut
Alerter un moderateur
Dark Schneider
Special Total utilisateur

Inscrit le: 23 Feb 04
Localisation: 14

Pourtant, histoire de rebondir sur l'autre topic sur le downstroke, je trouve les 0.88 plus efficace pour les downstroke à la Master of Puppets. Je trouve le Jazz III trop "exigeant" pour cela : il demande de la précision à cause de sa petite taille et son côté pointu et du coup j'ai remarqué que j'ai beaucoup plus de risque de me crisper en faisant des rythmiques à la Master avec le Jazz III, là ou justement la plus grande taille et le côté arrondi du 0.88 fait qu'il y a moins de résistance lorsque l'on attaque les cordes et me permet de conserver le relâchement indispensable pour ce type de rythmique. Après pour des parties en tremolo très rapide ou à un certain degré de shredding le Jazz III est plus indiqué.

Petrucci, à la fois adepte des deux techniques (downstroke rapide en palm mute et shred super précis) utilise d'ailleurs un Jazz III personnalisé plus grand qui semble être un bon compromis, je l'ai pas encore essayé cependant, mais ça sera mon prochain achat en mediator.
Haut
Alerter un moderateur
Gzii
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 07 Sep 03
Localisation: Ablis (78)

J'ai essayé, et il a été ma transition vers le Jazz III XL finalement, qui a plus de prise mais en rapprochant mes doigts de la pointe je retrouve toujours cette sensation de jazz III.
Après, selon les grattes et les morceaux, j'utilise le nylon (rouge) ou l'ultex (ambre, c'est la même matière que le JP noir).
Haut
Alerter un moderateur