Retour en France des Takamine Natural

Judicaël Tribillac - Le 09 Avril 2018
Retour en France des Takamine Natural
L'aventure démarre en 1959 au pied des montagnes Takamine au Japon où Mass Hirade installe son atelier de lutherie de ce qui deviendra l'un des plus importants fabricants de guitares acoustiques au monde. Il est aidé en cela notamment par l'importateur français Algam et son président Gérard Garnier avec qui Takamine développe dans les années 80 cette série Natural qui fera beaucoup pour le prestige de la marque à travers 3 déclinaisons d'associations d'essences et surtout la mise en valeur du savoir-faire des luthiers japonais. 2018 marque donc le grand retour de cette association et de ces superbes guitares.

Pour découvrir ou redécouvrir cette gamme de guitares électroacoustiques Takamine Natural le plus simple c'est encore de commencer par la plus célèbre d'entre toutes: la Takamine EN10C.

Il s'agit d'une Dreadnought avec pan coupé dont la table est en cèdre massif alors que le fond (également massif) et les éclisses sont ici en Sapele. Le manche en acajou est une valeur sûre avec sa touche en palissandre, un sillet de tête de 42,5mm ou 45mm selon les modèles alors que le sillet de chevalet est réalisé en os naturel en 2 parties et des mécaniques dorées. L'EN10C embarque un préampli CT-4BII avec égalisation à 3 bandes, contrôle de volume ainsi qu'un accordeur intégré. On retrouve l'ensemble de ces spécifications sur les 4 autres modèles de la série EN à savoir de gauche à droite sur la photo: l'EN10C, suivie de l'EN10C-12 version 12 cordes avec pan coupé toujours. Puis vient l'EN20 au format Jumbo entier avec ses larges hanches sans pan coupé, alors que l'EN40C est une Jumbo légèrement réduite appelée NEX chez Takamine, et sur laquelle on retrouve le pan coupé. Enfin l'EN60C utilise le format FXC proche du Grand Concert pour une guitare à cordes nylon et tête ajourée. Tarif 1199€ pour tous les modèles et 1299€ pour l'EN10C-12.

 

La 2ème série Takamine DN est très proche de la série EN à ceci près qu'elle ne compte plus que 4 modèles, la 12 cordes n'étant pas proposée. La table reste en cèdre massif avec finition naturelle mais le fond et les éclisses sont ici en palissandre. Le préampli CT4-DX à 2 canaux permet de connecter un second micro pour une plus grande flexibilité. L'égalisation compte 4 bandes des graves, bas médiums, hauts médiums et aigus ainsi que 2 filtres Notch pour lutter plus efficacement contre le larsen (feedback). Même tarif de 1499€ pour chacun des 4 modèles à savoir dans l'ordre, la Takamine DN15C dreadnought, la DN25C Jumbo avec pan coupé, la DN45C format NEX et enfin la DN65C format FX avec cordes nylon.

 

Le haut-de-gamme de la série Natural est représenté par les 3 modèles Takamine TN18C (dreadnought), TN28C (Jumbo avec pan coupé) et TN48C (NEX) pour lesquelles le tarif augmente à 2399€.  Ici la caisse de résonnance est intégralement massive aussi bien la table en épicéa que le fond et les éclisses en palissandre. La touche et le chevalet sont en ébène et l'on remarque comme sur les autres séries EN et DN les mécaniques dorées ainsi que l'étui compris à chaque fois.

 

Ces guitares des 3 séries Takamine Natural sont dores et déjà disponibles en exclusivité auprès du réseau de magasins du distributeur français Algam, plus connu du grand public sous le nom de La Boite Noire du Musicien.