[Livre] Guitare, Un art de vivre

La rédaction - Le 18 Novembre 2021

Coup de projecteur sur l'ouvrage "Guitare, un art de vivre" par Michaël Levivier et le photographe Yud Pourdieu Le Coz qui nous emmènent dans un voyage autour de la 6 cordes ou plus si affinités avec comme guides des artistes mais aussi des collectionneurs qui ont en commun cette passion pour la musique et les guitares. On y découvre les parcours des uns et des autres, et la guitare qu'ils ont chacun choisi de mettre particulièrement en avant. A consommer sans modération !

Michaël Levivier et Yud Pourdieu Le Coz sont respectivement journaliste et photographe pour Moto Journal notamment. Ils comptent à leur actif plusieurs livres dans la collection "Un art de vivre" dédiés aux Porsche, Mustang, Combi et autres Harley Davidson. Et leurs autres passions communes ce sont le rock et les guitares. On peut d'ailleurs les voir en dernière page de ce nouveau volume "Guitare, un art de vivre" publié aux éditions EPA avec en mains une Gibson Les Paul Standard et une Epiphone Explorer Goth'58. Ils ont ici recueillis 14 témoignages d'amoureux de la guitare qui sont aussi pour la plupart des artistes d'envergure qu'on connait tous et auxquels on pourra facilement s'identifier à travers les anecdotes et moments de vie qu'ils partagent ici. Et surtout on pourra baver (sans en mettre partout, faites attention tout de même !) devant les superbes clichés des guitares qui illustrent cet ouvrage puisque chacun aura ouvert les portes de sa collection personnelle et/ou de ses guitares préférées.

Pour admirer les moindres détails, les modifications opérées sur la Gibson SG 63 de Louis Bertignac et les marques laissées par des milliers d'heures de jeux et de concerts, il faut un gros plan sur une grande page. D'où le format de ce superbe livre (278 x 362 mm) que vous ne regretterez pas d'avoir entre les mains (ou d'offrir !), croyez-moi ! Les histoires y sont aussi belles que les images. On y apprend comment une Stratocaster de 1966 dont il ne voulait pas au départ va transformer la carrière de Boris Jardel, une histoire pleine de personnages à commencer par Vanessa Paradis, Lenny Kravitz, Henry Hirsch, Matthieu Chedid, Zazie, Axel Bauer et bien entendu Nicola Sirkis et le groupe Indochine dans lequel il joue depuis 23 ans grâce à cette guitare dont il ne se séparerait pour rien au monde !

Mais il n'y a pas que des guitares vintage dans la vie, comme le démontre Christian Andreu de Gojira. Au coeur du plus grand groupe de metal français actuel (de par sa renommée inédite à l'international notamment) on ressent une conscience écologique et humaniste qu'on retrouve dans leurs rythmiques saccadées qui prennent aux tripes ainsi que dans leurs mélodies envoûtantes et presque réconfortantes. Pour jouer cette musique actuelle, les 2 guitaristes que sont Joe Duplantier et Christian Andreu utilisent des guitares actuelles elles-aussi avec le même micro Custom Charvel MFB passif "pour que notre son ne soit qu'un seul et même faisceau". Vous découvrirez dans le livre le chemin qui a mené Christian Andreu jusqu'à Gojira et la révélation que fût pour lui la forme de la Flying V Randy Rhoads, à partir de laquelle il a développé ses modèles Signature chez Jackson. 

Autre guitare récente et autre surprise avec Laura Cox qui a longtemps rêvé d'une Les Paul 'Burst autant pour le son, que pour l'oeuvre d'art qu'elle représente à ses yeux. Lors de son endorsement chez Gibson en 2019, une petite Les Paul Junior du tout dernier catalogue de la marque s'est alors imposée à elle comme une évidence par sa simplicité et son confort. "Tout était parfait" confie-t-elle. Sentiment partagé par Nono de Trust qui collectionne les Gibson Melody Makers pour leur légèreté qu'il apprécie sur scène.

Au fil des pages, on croise également Yarol Poupaud qui revient sur ses débuts et son incapacité à revendre ses guitares dont sa Rickenbacker, mais aussi Aurélien Turbant qui jouera un temps avec Yarol, fera les 1ères parties d'Indochine et donc de Boris Jardel pour qui il fabriquera sa première guitare AurA… bref tout est lié et l'on passe d'un chapitre à l'autre en admirant à la fois les guitares et les parcours des musiciens qui ont en commun cette détermination et cette passion dévorante pour la musique et leur(s) instruments. Citons également Mademoiselle K séduite par la forme asymétrique de la Jazzmaster de 1965 dont le vécu ne demande qu'à se transmettre, Dominic Miller qui accompagne Sting depuis 1989 avec sa Les Paul Custom Black Beauty de 1978, l'incroyable histoire d'Emmanuel Baroux de Matmatah avec sa Telecaster de 71 passée par la fenêtre du 9ème étage ou encore l'ESP Eclipse Blood Spatter recouverte de tâches de sang et conçue sur mesure pour le gros tirant 13-56 utilisé par Yann Heurtaux de Mass Hysteria. Vous découvrirez l'impressionnante collection de 140 instruments de Francis Kuntz et en particulier sa Gretsch Pink Penguin couleur rose Cadillac et les émotions qui guident Laurent Picciotto dans le choix de ses nombreuses guitares, ainsi que l'admiration qu'il voue à Billy Gibbons comme le montre cette Bonecaster toute à l'image du guitariste texan.

Le mot de la fin appartient à Jacob Desvarieux de Kassav' qui vient de nous quitter et à qui l'ouvrage est dédié. Il présente ici sa double-manche Gibson EDS-1275 de 1968 qu'il a acheté après avoir vu Jimmy Page : "la guitare n'était pas forcément une révolution, c'est le guitariste qui en était une."

Vous trouverez le livre "Guitare, un art de vivre" dans les librairies au tarif de 45€. Préface du luthier Johann Hervé, Guitare Station. 240 pages. Editions EPA.