Recherche de l'excellence : Réflexions au sujet du rodage

Aller à la page: 2
  • Publié dans guitare classique
Auteur Message
MysticalPotatoe
Vintage Top utilisateur

Inscrit le: 25 Jul 05
Localisation: Toulouse

Répétition du dernier message de la page précédente :
dans un caisson temperé et pressurisé avec des capteurs partout

_________________
« Le sexe perd face aux soucis , la musique aussi » Don Guillermo.

Autruche à temps partiel.
To be a Troll and not to rock.
Haut
Alerter un moderateur
Amidala
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Jul 05
Localisation: Paris (75, France)

BONjour et merci à tous.

A ViViMoA:
Si-si, des fois, j'arrête !!

Citation:
• Je ne suis pas du tout d’accord avec la proposition de mettre sa guitare ailleurs que là où l’on se tient (afin, entre-autres, de lui éviter tout choc brutal au moment de passer d’une atmosphère à l’autre, il vaut mieux qu’elle suive lentement les fluctuations climatiques)


Autrement dit, tout très normalement. Tout en essayant de veiller aux conditions. Je règle la climatisation des chambres d'hôtels pour moi, alors pourquoi pas aussi pour elle ?

Elle n'est jamais bien loin en tout cas, je la sors toujours de son étuit, surtout en cas de changement climatique. Sur un pied, c'est ce qu'elle préfère. Si je la dépose en passant, par exemple avant d'aller dîner, je la sors de l'étui.

En arrivant dans la salle, je la mets sur scène le plus tôt possible, je demande que l'on cesse les courants d'air etc. (les pendrillons qu'on déplace, ça fait un vent !!) le plus tôt possible (mais gentiment, hein, je connais bien le boulot des technicos !)

Ce sont de petits gestes, mais moi, je remarque nettement les différences d'humeur qu'ils confèrent à ma guitare. C'est pour cela que je m'y tiens, pas par zèle philosophique. Si d'autres ne le remarquent pas, je ne vois pas pourquoi ils s'y astreindraient !!

Bien cordialement,
Amidala
(qui a parfois la guitare sur les genoux en écrivant pour le Forum, mais qui n'arrive jamais à jouer en tapant sur le clavier...)
Haut
Alerter un moderateur
PhilG
Special Top utilisateur

Inscrit le: 07 Oct 04
Localisation: Saint-Michel-sur-Orge (91)

Merci Amidala pour toutes ces infos instructives, c'est très gentil de ta part et c'est toujours un grand plaisir de te lire et chaque fois ça me donne un regain de motivation !

La guitare à quelque chose de magique car elle vit. L'instrument n'est pas figé et demande un minimum respect et d'attention de la part de son propriétaire pour donner le meilleur d'elle même.

Mais ce doit être de même pour tous les instruments, il y a un équilibre délicat à mettre en place.

Merci encore
Haut
Alerter un moderateur
damovitch
Special Cool utilisateur

Inscrit le: 09 Feb 05
Localisation: Paris 14eme arrondissement (75, France)

Bon voilà je suis désolé je craque mais voilà : franchement c'est n'iiiiiimporte quoi ! Autant je veux bien entendre qu'on ne fait pas des gros "chaud et froid" à ses instuments, en effet, autant le mec qui règle la clim' en pensant à sa gratte et alors le coup de la coller devant une enceinte pour qu'elle vibre nan franchement permettez moi de rigoler les gars 'faut arrêter avec ce que vous vous mettez dans le pif pour sortir des trucs pareils elles doivent être jolies les tables de vos grattes !
Bon allez c'est juste mon avis hein, sans rancune...
Haut
Alerter un moderateur
ninigame
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 04
Localisation: Tours (37, France)

Ya quand même des choses qui m'intriguent,
1/ tu parles des courants d'air qui enrhume ta guitare mais ça ne te choque pas de la laisser sur un stand:
à mon sens la position parfaite pour éviter un changement de la table (de la taille d'un pet de mouche puisqu'on en est là), c'est la guitare suspendue par la tete ou à plat sur une surface douce et plate (face contre terre pour qu'un minimum de tension extèrieur soit exercée sur l'instrument.

2/ tu sors sytématiquement la guitare de son etui:
la lumière n'est pas idéale dans l'absolue pour instrument ni la poussière ni un air pollué (tu vis à Paris non ?)

3/ je suis convaincu que ça l'intrument apprécie moins d'etre trimballé dans un flight que de rester gentiment posé dans une pièce à température stable avec une hygrométrie stable et correcte.

La seule chose que je t'accorde, c'est qu'effectivement un instrument qui n'est pas joué s'abime, une gratte ou un instrument à cordes non joué pendant des années à des chances d'etre faussé, c'est pour ça que les stradivarius des musées sont joués régulièrement.

Cependant je trouve qu'il ya des éléments comme la lumière directe, la pollution de l'air et le trimballage qui sont à mon sens beaucoup plus "nocifs" (mais ça fait parti de la vie de l'instrument également de subir l'usure du temps), que le techos qui tousse sur ta gratte avant ton entrée en scène...

quand on voit que la plupart des gens posent leur guitare contre un mur ou joue avec des cordes super oxydées, je me dis que l'urgence est ailleurs..

_________________
Soundcloud NDLM
Haut
Alerter un moderateur
ViViMoA
Special Top utilisateur

Inscrit le: 05 Sep 03
Localisation: St avold (57, France)

damovitch a écrit :
Bon voilà je suis désolé je craque mais voilà : franchement c'est n'iiiiiimporte quoi ! Autant je veux bien entendre qu'on ne fait pas des gros "chaud et froid" à ses instuments, en effet, autant le mec qui règle la clim' en pensant à sa gratte et alors le coup de la coller devant une enceinte pour qu'elle vibre nan franchement permettez moi de rigoler les gars 'faut arrêter avec ce que vous vous mettez dans le pif pour sortir des trucs pareils elles doivent être jolies les tables de vos grattes !
Bon allez c'est juste mon avis hein, sans rancune...


Je vois dans ton matériel que tu n'as pas de guitare acoustique, "juste" une électrique . En fait, si tu en avais une, tu comprendrais le problème de ce rodage... Remarque par ailleurs, que le titre du sujet est "recherche de l'excellence"... Donc tous ces conseils ne seront utiles uniquement pour pousser la guitare au maximum ! Et crois moi, en classique, c'est très utile !

_________________
Guitariste gaucher, et fier de l'être !!
Haut
Alerter un moderateur
topdawg
Special Total utilisateur

Inscrit le: 25 Jan 05
Localisation: Nantes (44, France)

Que de scepticisme! Tout ça me paraît assez justifié d'autant que le phénomène du rodage a déjà été abordé sur ce forum plusieurs fois. Si je m'en rappelle bien, b de Bretagne avait participé à la discussion. y a des articles sur le net, et même des expériences avec mesure de fréquences...

C'est clair que ce que dit Amidala peut paraître excessif (genre les penderies qu'on déplace...) mais ça peut se comprendre. Des gens ont l'oreille absolue ou distinguent des sons identiques à mes oreilles, des spécialistes ou des fondus d'autos ou de moto peuvent reconnaître un moteur et préciser le type ou le nombre de cylindre, rien qu'au son! Pareil pour les armes, une détonation suffit à dire des tas de choses, et je ne parle même pas de la distance!

S'il y a des gens si perceptifs à des choses qui paraissent obscures aux autres, où est la difficulté à admettre que certains entendent des différences sur leur instrument ? La fierté ? Référence a ce qu'a dit ninigame, j'entendrais un Stradivarius je me dirais "c'est beau, du violon"... J'entendrais un violon "de m****", je crois bien que je me dirais pareil... sauf s'il est vraiment trop "de m****"

Je crois comprendre que Amidala se produit sur scène, au fait, comment ça se fait ? t'es concertiste ? J'imagine que l'instrument utilisé n'est pas ma Yamaha CG à 200 euros. S'il y a des instruments à 10000 euros, ça doit pas être seulement par caprice.

C'est vrai que mon instrument, je ne le maltraite pas, mais la seule chose dont je me préoccupe, c'est de ne pas le laisser au soleil. Et à propos, je change les six cordes ensemble, sans cisailles c'est vrai, en les détendant puis en en remontant de l'aigu au grave. Je croyais que les guitares construites de nos jours étaient assez solides du manche ? En passant, même quand je change de corde, je n'entends pas vraiment de changement sonore, c'est vous dire...

ninigame a écrit :

2/ tu sors sytématiquement la guitare de son etui:
la lumière n'est pas idéale dans l'absolue pour instrument ni la poussière ni un air pollué (tu vis à Paris non ?)

c'est quoi le truc avec la lumière ici ? je ne comprends pas.
Haut
Alerter un moderateur
Amidala
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Jul 05
Localisation: Paris (75, France)

Salut!

La lumière du jour jaunir l'épicéa avec le temps, surtout avec un vernis gomme-laque.

Cela confère cette couleur orangée-dorée aux instrument anciens.
L'impact n'est qu'esthétique.

La lumière directe du soleil est délétère. Surtout sa chaleur...

Bien cordialement,
Amidala
(qui se protège toujours de la lumière direct du soleil)
Haut
Alerter un moderateur
ninigame
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 04
Localisation: Tours (37, France)

vwamenel a écrit :
Que de scepticisme! Tout ça me paraît assez justifié d'autant que le phénomène du rodage a déjà été abordé sur ce forum plusieurs fois. Si je m'en rappelle bien, b de Bretagne avait participé à la discussion. y a des articles sur le net, et même des expériences avec mesure de fréquences...

C'est clair que ce que dit Amidala peut paraître excessif (genre les penderies qu'on déplace...) mais ça peut se comprendre. Des gens ont l'oreille absolue ou distinguent des sons identiques à mes oreilles, des spécialistes ou des fondus d'autos ou de moto peuvent reconnaître un moteur et préciser le type ou le nombre de cylindre, rien qu'au son! Pareil pour les armes, une détonation suffit à dire des tas de choses, et je ne parle même pas de la distance!

S'il y a des gens si perceptifs à des choses qui paraissent obscures aux autres, où est la difficulté à admettre que certains entendent des différences sur leur instrument ? La fierté ? Référence a ce qu'a dit ninigame, j'entendrais un Stradivarius je me dirais "c'est beau, du violon"... J'entendrais un violon "de m****", je crois bien que je me dirais pareil... sauf s'il est vraiment trop "de m****"

Je crois comprendre que Amidala se produit sur scène, au fait, comment ça se fait ? t'es concertiste ? J'imagine que l'instrument utilisé n'est pas ma Yamaha CG à 200 euros. S'il y a des instruments à 10000 euros, ça doit pas être seulement par caprice.

C'est vrai que mon instrument, je ne le maltraite pas, mais la seule chose dont je me préoccupe, c'est de ne pas le laisser au soleil. Et à propos, je change les six cordes ensemble, sans cisailles c'est vrai, en les détendant puis en en remontant de l'aigu au grave. Je croyais que les guitares construites de nos jours étaient assez solides du manche ? En passant, même quand je change de corde, je n'entends pas vraiment de changement sonore, c'est vous dire...

ninigame a écrit :

2/ tu sors sytématiquement la guitare de son etui:
la lumière n'est pas idéale dans l'absolue pour instrument ni la poussière ni un air pollué (tu vis à Paris non ?)

c'est quoi le truc avec la lumière ici ? je ne comprends pas.


Euh, je sais ce qu'est le rodage, je ne parlais pas de ça, je dis simplement, que avant de se préoccuper du courant d'air dans une salle de concert, il ya d'autres éléments largements plus perturbants pour une table de guitare classique..

Au niveau des differrences de perception sonores, je n'ai pas abordé le sujet, on ne se connait pas je n'ai pas forcemment une oreille moins perceptive ou moins exigente sur le plan du son ou de la qualité sonore d'un instrument que d'autres forumeur, je parlais des précautions (style éviter les courant d'air sur scène), qui je pense ferait marrer mon luthier (qui construit des guitares, lui et ce depuis très longtemps)..

j'ai plus fois dans les conseils de personnes qui construisent et règles des 100 aines guitares depuis des années que n'importe quel utilisateur même obsessionel.

Tout ça pour dire que je ne suis pas moins exigeant au niveau du son, je maintiens que plusieurs de ces conseils relèvent de la fantaisie.

Maintenant je donne mon avis

enfin je suis étonné que tu ne connaisse pas l'action de la lumière sur tout objet , ainsi que de l'air, puisqu'on parle ici d excellence.

_________________
Soundcloud NDLM
Haut
Alerter un moderateur
ninigame
Custom Total utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 04
Localisation: Tours (37, France)

Amidala a écrit :
Salut!

La lumière du jour jaunir l'épicéa avec le temps, surtout avec un vernis gomme-laque.

Cela confère cette couleur orangée-dorée aux instrument anciens.
L'impact n'est qu'esthétique.

La lumière directe du soleil est délétère. Surtout sa chaleur...

Bien cordialement,
Amidala
(qui se protège toujours de la lumière direct du soleil)


oui et l'instrument qui prend la poussière se conserve plus longtemps?

(je te rappelle aussi que tu n'es pas une planche d'épicéa, ta peau supporte le soleil et permet de générer de la vitamine D)

_________________
Soundcloud NDLM
Haut
Alerter un moderateur
Amidala
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 01 Jul 05
Localisation: Paris (75, France)

Sans vouloir ergotter...

Peut-être fais-je partie de ces privilégiés qui se consacrent autant à la guitare jouée qu'à la lutherie ??

Qui sait ?

Bin cordialement,
Amidala
(qui n'a jamais eu à faire ce choix)
Haut
Alerter un moderateur
Page 2 sur 8 Recherche de l'excellence : Réflexions au sujet du rodage › début du sujet
Aller à la page: 2