ANALYSE DE STYLE / METALLICA

sunglasses
C'est en farfouillant dans mes tablatures que je suis tombé par hasard sur des partitions de Metallica : "Master of Puppets", "Orion", "Enter Sandman"... Je me suis amusé à les comparer, et j'ai trouvé pas mal de points communs entre les morceaux. Je me suis lancé dans une petite étude du "style Metallica"...


1- "The" tonalité de Metallica : MI mineur

C'est assez étonnant : quasiment tous les morceaux de Metallica, du moins jusqu'au Black Album, sont écrits dans la tonalité MI mineur, même si plusieurs variantes sont utilisées (modes aéolien, dorien, phrygien, parfois locrien).

C'est assez facile à comprendre : la tonalité de MI mineur permet d'utiliser sans limites la corde de MI grave à vide... qui correspond à la note la plus grave de la guitare dans son accordage standard. Kirk Hammett et James Hetfield se servent donc souvent de la corde de MI grave à vide comme d'un "défouloir" en palm muting.

Quelques morceaux utilisent le même principe, mais sur la corde de LA à vide; c'est le cas de "Seek and Destroy", dont le refrain utilise abondamment la corde de LA à vide.

En fait, quasiment tous les morceaux de Metallica sont construits à partir de la gamme pentatonique mineure de MI :

MI SOL LA SI RE

A cette "base" harmonique, nos four horsemen viennent rajouter une, deux ou trois notes pour colorer la gamme -qui, sans ça, sonnerait vraiment trop "bluesy"-. Trois possibilités :

a) rajout du FA# et du DO : on passe au mineur naturel. Le MI mineur naturel revient très souvent dans les compos de Metallica.

Exemple = fin du riff principal d'"Enter Sandman" :
------------------------------------
-------------------------------------
------------------------------------
------------------------------------
--5-----4------4--5--4--2---------
--3--0--2--0--2--3--2--0---------


b) rajout du FA et du DO : on passe ici au MI phrygien, qui se caractérise comme vous l'avez remarqué par une seconde mineure (le FA) qui crée une "tension" harmonique.
exemple = riff de "Master of Puppets"
------------------------------
--------------------------------
--------------------------------
--------------------------------
---------2---------3---------4-
--0--1------0--1-----0--1-----
(avec, en outre, l'ajout du DO# du mode dorien, cf ci-dessous)


c) rajout du FA# et du DO# : on passe ici au MI dorien, qui se caractérise par une sixte augmentée (le DO#).

d) Parfois, dans certains riffs ou dans certains solos, Metallica fait appel à la gamme de MI blues (pourquoi se priver d'une nouvelle variante du MI mineur??!!) : MI SOL LA LA# SI RE. L'ajout du LA# ajoute une sonorité "bluesy" à la gamme, étant entendu que la couleur du son dépendra aussi de la place du LA# dans la mélodie.
Exemple = riff principal d'"Enter Sandman"
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
--s7-------------3----------s7------------
-------6--5--0--1-------0-------6--5-----etc...

Souvent, les modes sont d'ailleurs mélangés, comme dans le riff de "MAster of Puppets" qui utilise à la fois le mode dorien (DO#) et le mode phrygien (DO). On obtient ainsi un chromatisme de trois notes du meilleur effet, et à peu de frais!



2- Les accords utilisés

- Les guitaristes de Metallica utilisent surtout des accords de quinte; ces accords se caractérisent par une absence de couleur sonore (ils ne sont ni majeurs, ni mineurs) et par un rendu puissant très metal.
Exemple : les accords de l'intro de "Master of Puppets".

- Les accords de quinte sont parfois doublés à l'aide de l'utilisation d'une corde à vide :
----
----
-9--
-9--
-7--
-0--
(premier accord de "Master of Puppets")

----
----
-7--
-7--
-0--
----
(même principe sur le refrain de "Seek and Destroy" avec un accord de blues sans fondamentale)

- Sur certains titres, comme des ballades ("Nothing Else Matters"), des accords parfaits (avec tierce donc) sont utilisés; on privilégie davantage la mélodie que la puissance des accords.

- Enfin, un accord revient souvent dans les compositions de Metallica : l'accord MI/SI/FA#...

---
---
---
-3--
-2--
-0--
(accord utilisé sur l'intro de "Battery", sur "Orion", sur Harvester of Sorrow" et j'en passe...)

Cet accord est construit à partir d'un accord de quinte de MI (MI/SI) auquel on vient rajouter un FA, ce qui n'est pas sans rappeller le mode phrygien dont nous parlions plus haut. En outre, cet accord correspond à ce qu'on appelle le "triton satanique", intervalle de trois tons qui forme une dissonnance étrange.


3- Application : le solo d'"Enter Sandman"

Essayez de vous procurer la tablature du solo d'"Enter Sandman". VOus pouvez la trouver sur ce site :
http://www.guitartabs.cc

Regardez le début du solo : Kirk Hammett se sert clairement de la gamme de MI pentatonique mineure. Bien sûr, il rajoute des slides, des bends et des pulls-off (le bonhomme n'aime guère les hammers!!), mais la gamme penta est bien là!!

Puis il va venir rajouter des notes selon le principe que nous avons évoqué plus haut :
- apparition du "FA#" (case 14, corde de MI aigu) qui colore la gamme pentatonique. D'ailleurs, cette gamme à 6 notes est souvent utilisée dans les solos; cette sorte de "gamme penta optimisée" est en effet assez pratique et pas très complexe à utiliser, surtout quand on connait sa penta de base...
- apparition du DO# à la fin du solo, qui colore définitivement la gamme en MI dorien.


CONCLUSION
Une bonne partie des grand smorceaux de Metallica : Master Of puppets, Orion, Enter Sandman, Harvester of Sorrow, Creeping Death, The Four Hoursemen (pour ne citer qu'eux) sont écrits en tonalité MI mineur...

La structure du morceau varie bien évidemment, mais cette tonalité prédomine largement dans le répertoire du groupe. Tous les morceaux tournent autour de la penta de base (MI/SOL/LA/SI/RE) à laquelle viennent s'ajouter des notes "colorantes" (FA, FA#, LA#, DO, DO#)...
supermatt
Ouaip, belle analyse! Le bonhomme a aussi ses plans de prédilection, on pourrait en lister 3 ou 4 vraiment récurrents.

Par contre, on pourrait mettre ça dans théorie...
bedroom
  • #4
  • Publié par
    bedroom
    le 10 May 04,, 17:38
Macalpine a écrit :
d) Parfois, dans certains riffs ou dans certains solos, Metallica fait appel à la gamme de MI blues (pourquoi se priver d'une nouvelle variante du MI mineur??!!) : MI SOL LA LA# SI RE. L'ajout du LA# ajoute une sonorité "bluesy" à la gamme, étant entendu que la couleur du son dépendra aussi de la place du LA# dans la mélodie.
Exemple = riff principal d'"Enter Sandman"
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
--s7-------------3----------s7------------
-------6--5--0--1-------0-------6--5-----etc...

là, c'est plutôt du Mi locrien en l'occurence... (Mi Fa Sol La Sib Do Re)

Macalpine a écrit :
[...]En outre, cet accord correspond à ce qu'on appelle le "triton satanique", intervalle de trois tons qui forme une dissonnance étrange.

Attention, l'accord est un accord de Mi, donc ce n'est pas un triton mais une neuvième bémol (Mi-Fa). Entre le Si et le Fa, certes, il y a trois tons d'écart, mais c'est la fondamentale de l'accord qui détermine les harmonies...
sunglasses
bedroom a écrit :
Macalpine a écrit :
d) Parfois, dans certains riffs ou dans certains solos, Metallica fait appel à la gamme de MI blues (pourquoi se priver d'une nouvelle variante du MI mineur??!!) : MI SOL LA LA# SI RE. L'ajout du LA# ajoute une sonorité "bluesy" à la gamme, étant entendu que la couleur du son dépendra aussi de la place du LA# dans la mélodie.
Exemple = riff principal d'"Enter Sandman"
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
--s7-------------3----------s7------------
-------6--5--0--1-------0-------6--5-----etc...

là, c'est plutôt du Mi locrien en l'occurence... (Mi Fa Sol La Sib Do Re)

Macalpine a écrit :
[...]En outre, cet accord correspond à ce qu'on appelle le "triton satanique", intervalle de trois tons qui forme une dissonnance étrange.

Attention, l'accord est un accord de Mi, donc ce n'est pas un triton mais une neuvième bémol (Mi-Fa). Entre le Si et le Fa, certes, il y a trois tons d'écart, mais c'est la fondamentale de l'accord qui détermine les harmonies...


Oui, pour le triton je parlais des notes SI/FA#; là il y a bien un triton puisqu'il y a exactement trois tons entre SI et FA#. Mais bien sûr, tu as raison, ce n'est pas un MI-triton (il faudrait un LA#).
Davemetal
8O Bravo les gars...........................
Belle analyse mais j'avoue être un peu perdu lol.
Je commence seulement à apprendre à comprendre les modes....
C'est pas une mince affaire........
Macalpine a écrit :

c) rajout du FA et du DO# : on passe ici au MI dorien, qui se caractérise par une seconde diminuée (comme le phrygien) et par une sixte augmentée (le DO#).


Le mode dorien est en fait, fait d'une tierce et d'une septième diminuée. donc en MI ca fait :
mi fa# sol la si do# re

Mais sinon ton analyse est très sympa
remugle
  • #8
  • Publié par
    remugle
    le 10 May 04,, 19:54
c'est un peu réducteur de confiner metallica à des morceaux en mi mineur sur kill el all prennez hit the lights (la m) ou jump in the fire (sol penta)
sur RTL ( ) fade to black (la et si m) escape (la m) ou call of ktulu (la m en général)
sur mop the thing... (ré m)
sur justice one (si m ok ça finit en mi)
mais bon ok la plupart des morceaux sont en mi
cependant pas mal de leur "tubes" sont pas en mi (cf liste au dessus)
sunglasses
Macalpine a écrit :
C'est en farfouillant dans mes tablatures que je suis tombé par hasard sur des partitions de Metallica : "Master of Puppets", "Orion", "Enter Sandman"... Je me suis amusé à les comparer, et j'ai trouvé pas mal de points communs entre les morceaux. Je me suis lancé dans une petite étude du "style Metallica"...


1- "The" tonalité de Metallica : MI mineur

C'est assez étonnant : quasiment tous les morceaux de Metallica, du moins jusqu'au Black Album, sont écrits dans la tonalité MI mineur, même si plusieurs variantes sont utilisées (modes aéolien, dorien, phrygien, parfois locrien).

C'est assez facile à comprendre : la tonalité de MI mineur permet d'utiliser sans limites la corde de MI grave à vide... qui correspond à la note la plus grave de la guitare dans son accordage standard. Kirk Hammett et James Hetfield se servent donc souvent de la corde de MI grave à vide comme d'un "défouloir" en palm muting.

Quelques morceaux utilisent le même principe, mais sur la corde de LA à vide; c'est le cas de "Seek and Destroy", dont le refrain utilise abondamment la corde de LA à vide.

En fait, quasiment tous les morceaux de Metallica sont construits à partir de la gamme pentatonique mineure de MI :

MI SOL LA SI RE

A cette "base" harmonique, nos four horsemen viennent rajouter une, deux ou trois notes pour colorer la gamme -qui, sans ça, sonnerait vraiment trop "bluesy"-. Trois possibilités :

a) rajout du FA# et du DO : on passe au mineur naturel, ou mode aéolien. Le MI mineur naturel revient très souvent dans les compos de Metallica.

Exemple = fin du riff principal d'"Enter Sandman" :
------------------------------------
-------------------------------------
------------------------------------
------------------------------------
--5-----4------4--5--4--2---------
--3--0--2--0--2--3--2--0---------


b) rajout du FA et du DO : on passe ici au MI phrygien, qui se caractérise comme vous l'avez remarqué par une seconde diminuée (le FA) qui crée une "tension" harmonique.
exemple = riff de "Master of Puppets"
------------------------------
--------------------------------
--------------------------------
--------------------------------
---------2---------3---------4-
--0--1------0--1-----0--1-----
(avec, en outre, l'ajout du DO# du mode dorien, cf ci-dessous)


c) rajout du FA# et du DO# : on passe ici au MI dorien, qui se caractérise par une sixte augmentée (le DO#).

d) Parfois, dans certains riffs ou dans certains solos, Metallica fait appel à la gamme de MI blues (pourquoi se priver d'une nouvelle variante du MI mineur??!!) : MI SOL LA LA# SI RE. L'ajout du LA# ajoute une sonorité "bluesy" à la gamme, étant entendu que la couleur du son dépendra aussi de la place du LA# dans la mélodie.
Exemple = riff principal d'"Enter Sandman"
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
-------------------------------------------
--s7-------------3----------s7------------
-------6--5--0--1-------0-------6--5-----etc...

Souvent, les modes sont d'ailleurs mélangés, comme dans le riff de "MAster of Puppets" qui utilise à la fois le mode dorien (DO#) et le mode phrygien (DO). On obtient ainsi un chromatisme de trois notes du meilleur effet, et à peu de frais!



2- Les accords utilisés

- Les guitaristes de Metallica utilisent surtout des accords de quinte; ces accords se caractérisent par une absence de couleur sonore (ils ne sont ni majeurs, ni mineurs) et par un rendu puissant très metal.
Exemple : les accords de l'intro de "Master of Puppets".

- Les accords de quinte sont parfois doublés à l'aide de l'utilisation d'une corde à vide :
----
----
-9--
-9--
-7--
-0--
(premier accord de "Master of Puppets")

----
----
-7--
-7--
-0--
----
(même principe sur le refrain de "Seek and Destroy" avec un accord de blues sans fondamentale)

- Sur certains titres, comme des ballades ("Nothing Else Matters"), des accords parfaits (avec tierce donc) sont utilisés; on privilégie davantage la mélodie que la puissance des accords.

- Enfin, un accord revient souvent dans les compositions de Metallica : l'accord MI/SI/FA#...

---
---
---
-3--
-2--
-0--
(accord utilisé sur l'intro de "Battery", sur "Orion", sur Harvester of Sorrow" et j'en passe...)

Cet accord est construit à partir d'un accord de quinte de MI (MI/SI) auquel on vient rajouter un FA, ce qui n'est pas sans rappeller le mode phrygien dont nous parlions plus haut. En outre, cet accord correspond à ce qu'on appelle le "triton satanique", intervalle de trois tons qui forme une dissonnance étrange.


3- Application : le solo d'"Enter Sandman"

Essayez de vous procurer la tablature du solo d'"Enter Sandman". VOus pouvez la trouver sur ce site :
http://www.guitartabs.cc

Regardez le début du solo : Kirk Hammett se sert clairement de la gamme de MI pentatonique mineure. Bien sûr, il rajoute des slides, des bends et des pulls-off (le bonhomme n'aime guère les hammers!!), mais la gamme penta est bien là!!

Puis il va venir rajouter des notes selon le principe que nous avons évoqué plus haut :
- apparition du "FA#" (case 14, corde de MI aigu) qui colore la gamme pentatonique. D'ailleurs, cette gamme à 6 notes est souvent utilisée dans les solos; cette sorte de "gamme penta optimisée" est en effet assez pratique et pas très complexe à utiliser, surtout quand on connait sa penta de base...
- apparition du DO# à la fin du solo, qui colore définitivement la gamme en MI dorien.


CONCLUSION
Une bonne partie des grand smorceaux de Metallica : Master Of puppets, Orion, Enter Sandman, Harvester of Sorrow, Creeping Death, The Four Hoursemen (pour ne citer qu'eux) sont écrits en tonalité MI mineur...

La structure du morceau varie bien évidemment, mais cette tonalité prédomine largement dans le répertoire du groupe. Tous les morceaux tournent autour de la penta de base (MI/SOL/LA/SI/RE) à laquelle viennent s'ajouter des notes "colorantes" (FA, FA#, LA#, DO, DO#)...
doudou2
  • doudou2
  • Special Total utilisateur
Voici une belle analyse du style de musique de ce groupe légendaire......... mais aussi du métal en général.
lesolistefou
très belle analyse, félicitations!!!! D'ailleurs c'est grâce à ces similitudes que l'on sent qu'il y a la "Metallica's touch"....
Jackson Warrior XT + ENGL 570 + Rocktron Xpression + Mesa/Boogie 50/50 + Orange 2*12" v30...
pastorius
c'est pas plutot chromatique le riff de master of puppets ?
MisterZou
Admettre l'existence de l'insconscient, est-ce rendre vain tout effort de lucidité à l'égard de soi-même ?

Membre des Lag User's Club et Peavey User's Club
  • #14
  • Publié par
    Deszo
    le 24 Jun 04,, 13:47
Euh, je suis désolé, si-fa# n'est pas un triton mais une quinte juste.
Soit 3 tons et demi. si on joue des quintes sur les touches blanches d'un clavier, si-fa est justement la seule qui n'est pas "juste", le seul triton sans utiliser de touches noires, donc pas besoin de rajouter un dièse au fa (ou un bémol au si).

Et il suffit de compter : si-do 1/2ton, do-ré 1 ton, ré-mi 1 ton, mi-fa#... 1 ton également. (c'est mi-fa qui ferait un demi-ton). Donc bien 3 tons et demi.

mi-si-fa# est plutôt un accord de quintes superposées.

Autre chose : mi-fa n'est pas une seconde "diminuée" (ce qui n'existe pas, en pratique), mais une seconde MINEURE. De même que mi-do# est une sixte MAJEURE et non "augmentée" (là par contre ça existe).
Théoriquement une seconde diminuée, ce serait mi- fa bémol, comme un unisson, ce qu'on aurait du mal à trouver...
Une sixte augmentée, c'est par exemple mi bémol- do dièse, ça sonne comme une septième mineure mais ça s'écrit différement...

Une petite parenthèse historique pour finir : ces mots de "phrygien", "dorien", etc, on les emploie pour faire savant, mais vous savez d 'où ils viennent ? Ce sont les Grecs qui utilisaient ces termes pour leur musique (on connaît assez bien leur théorie), manque de pot ça ne désignait pas du tout les mêmes modes qu'actuellement... Donc quelque part, c'est un peu bidon... C'est au moyen-âge que les théoriciens les ont repris en les plaquant sur les modes du chant grégorien, qui n'avaient rien à voir... Ensuite pour les modes jazz et rock, on utilise encore ces termes, et globalement on peut dire que ça correspond bien aux modes grégoriens, mais je dis "globalement" hein, parce qu'en fait le sens même du mot "mode" n'est vraiment le même dans ces musiques... bref...
Fin de la parenthèse


Deszo, ex-prof de solfège passant dans le coin (et connaissant un peu Metallica )
sunglasses
Deszo a écrit :
Euh, je suis désolé, si-fa# n'est pas un triton mais une quinte juste.
Soit 3 tons et demi. si on joue des quintes sur les touches blanches d'un clavier, si-fa est justement la seule qui n'est pas "juste", le seul triton sans utiliser de touches noires, donc pas besoin de rajouter un dièse au fa (ou un bémol au si).


Ben... Je n'ai jamais parlé de Fa#, mais de FA!! Or : SI-FA = 3 tons, c'est donc bien un triton... merci quand même!!!

En ce moment sur technique...