Concours Elixir

Je crois que j'ai compris les modes !!!

Aller à la page: 2 ...  
Auteur Message
marcaut
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 06 Aug 03
Localisation: chez moi

Répétition du dernier message de la page précédente :
Moi voilà comment je comprend la construction des modes :

Prenons comme référence de départ la gamme diatonique majeur de Do

J'ai indiqué aussi les intervalles (en ton et demi-ton) entre chaque note de la gamme. Car il faut savoir une chose importante : l'explication des modes se fait davantage sur les intervalles que sur les notes.

Voilà donc l'explication :

Le mode Ionien

Si on part du Do et qu'on parcourt la gamme

les intervalles successifs entre chaque note pour parcourir la gamme sont :

1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1 - 1/2

Cette suite d'intervalles caractérise le mode Ionien

A partir de là, on peut appliquer ce mode ionien en partant de n'importe quelle note (qu'on appelle la tonique). On dit qu'on transpose un mode.

Exemple :

si on part de la note La au lieu de partir de la note Do, mais sans changer la valeur des intervalles entre les notes, on obtient :

si on écoute le résultat : mode de la ionien

C'est tout simplement la gamme de La majeur dont on a l'habitude...

Et on peut appliquer ce mode ionien aux 12 notes de la gamme chromatique (Do - Do# - Ré - Ré# - Mi - Fa - Fa# - Sol - Sol# - La - La# - Si).


Le mode Dorien

Partons maintenant de la note Ré et parcourons la gamme diatonique de référence

les intervalles successifs entre chaque note pour parcourir la gamme sont :

1 - 1/2 - 1 - 1 - 1 - 1/2 - 1

Cette suite d'intervalles caractérise le mode Dorien

Exemple :

Qu'obtient-on si on applique le mode Dorien avec la note Do comem tonique ? Simplement ceci

on constate ici que la tierce (troisième note de la gamme diatonique) a subit une altération : elle est bémol. C'est caractéristique d'un mode mineur. En écoutant ce tte gamme de Do dorien, on sent bien le caractère mineur du mode :

le mode de do dorien

Les autres modes

Pour les autres modes, le principe est le même. Après avoir commencé la gamme diatonique majeur par le Ré (pour obtenir le mode dorien), on commence par le Mi, puis le Fa, le Sol, le La et enfin le Si. Chaque fois, on obtient une suite d'intervalles qui diffère du mode précédent. Et ce jusqu'à ce qu'on retombe sur un Do :

En partant du Mi :


En partant du Fa :


En partant du Sol :


En partant du La :


En partant du Si :



Il existe donc en tout 7 modes découlant de la gamme diatonique majeur. Ces 7 modes pouvant être appliqués à partir des 12 notes toniques de la gamme chromatique.


Récapitulation

Voici donc les noms des 7 modes construits à partir de la gamme diatonique majeure. J'y ai associé les intervalles caractéristiques de ces modes (en ton et demi-ton). Et enfin un petit fichier sonore pour entendre la couleur du mode (à partir de la tonique Do):

mode ionien : .......... 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1 - 1/2 ...... écouter le mode de Do ionien

mode dorien : .......... 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1 - 1/2 - 1 ...... écouter le mode de Do dorien

mode phrygien : ...... 1/2 - 1 - 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 ...... écouter le mode de Do phrygien

mode lydien : ........... 1 - 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1/2 ...... écouter le mode de Do lydien

mode mixolydien : ... 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1/2 - 1 ...... écouter le mode de Do mixolydien

mode éolien : ........... 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 ...... écouter le mode de Do eolien

mode locrien : .......... 1/2 - 1 - 1 - 1/2 - 1 - 1 - 1 ...... écouter le mode de Do locrien


Ces modes sont évidemment transposables à l'ensemble des 12 notes de la gamme chromatique, ce qui donne en quelque sorte 7x12 = 84 gammes différentes construites à partir de la gamme diatonique majeure.


Remarque

il existe d'autres modes construits selon le même principe à partir des gammes mineure harmonique et mineure mélodique...
Haut
Alerter un moderateur
Hougo
Animateur défi

Inscrit le: 13 Jan 05
Localisation: Tours

Non, toute gamme peut potentiellement engendrer des modes ; il faut pour cela harmoniser les gammes, et regarder les accords que chaque degré va faire naitre ; En fait la théorie appliquable à la gamme majeure peut se retrouver dans les autres gammes, notamment le mineur mélodique ; prenons l'exemple d'un accord de dominante, par exemple D7. On sait que la gamme majeure de Sol engendre D7 en tant que degré V ; on peut donc potentiellement jouer la gamme de sol majeur sur D7 = mode mixolydien (je précise potentiellement, car cela va dépendre du contexte.)
De la même manière, si on connait ses harmonisations, on sait que La mineur mélodique engendre un D7 en tant que degré IV ; on peut donc potentiellement jouer La mineur mélodique sur Fa7 = mode lydien b7 ;

Cette démonstration ennuyeuse a simplement pour but de montrer que la gamme mineure mélodique, tout comme la gamme mineure harmonique ou la gamme majeure par exemple peuvent tout à fait donner naissance à des modes. Simplement tout sera affaire de contexte, de couleur, d'enrichissements possibles, bref, d'harmonie.

_________________
Reconnaissance des intervalles, des accords, et d'échelles?
http://www.musictheory.net/
Haut
Alerter un moderateur
Torpius
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 04
Localisation: Lille (59)

En fait, ca ce sont le modes, c'est pas très dur à les apprendre, ce qui est dur, c'est de jouer "modal". Lors d'un jeu modal, par exemple sur Do ionien, Mi et Si ne vont pas être respectivements attirées par Fa et Do donc, pas de résolution, on trouve très rarement en modal une grille du style G7 | C où des cadences tonales sont présentes, il me semble important d'étudier les cadences modales si l'on veut jouer "modal".
Il faut bien connaître le jeu tonal pour ne pas tout confondre (c'est pour cela que le cours sur les modes est mis à un niveau intermédiaire même si l'introduction est compréhensible par n'importe qui)

_________________
http://www.myspace.com/vicvalentin
---------------------------------------------
De la musique, de la vraie :
http://www.myspace.com/sylvainlucofficial
Haut
Alerter un moderateur
Hougo
Animateur défi

Inscrit le: 13 Jan 05
Localisation: Tours

Bon Torpius y'a peut-être une confusion là ; tu mélanges une résolution sur un accord de tonique avec le concept de modalisme ; le modalisme exclue complètement tout phénomène de résolution. Si justement le jeu tonal est caractérisé par un centre tonal (le degré I) et des relations très fortes entre les accords, le jeu modal va lui présenter des accords qui vont s'étendre en général sur plusieurs mesures, et chacun de ces accords est le théâtre d'une exploration propre.
Il faut bien différencier ces 2 cas.

A un stade un peu plus avancé, on peut tout à fait utiliser certains modes dans le cadre du jeu tonal, mais c'est encore autre chose ;
Et de la même manière on peut trouver certaines grilles tonales qui vont proposer un interlude modal.

_________________
Reconnaissance des intervalles, des accords, et d'échelles?
http://www.musictheory.net/
Haut
Alerter un moderateur
Torpius
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 04
Localisation: Lille (59)

C'est pas ce que j'ai dit ? (En tout cas c'est ce que je voulais dire )
En fait, en tonal il y a des résolutions, en modal on est plus "libre" (je met entre guillemets car il y a quand même des règles !)

_________________
http://www.myspace.com/vicvalentin
---------------------------------------------
De la musique, de la vraie :
http://www.myspace.com/sylvainlucofficial
Haut
Alerter un moderateur
Hougo
Animateur défi

Inscrit le: 13 Jan 05
Localisation: Tours

Oui en fait on est forcément plus libre car le système modal précède le système tonal ; Ce dernier apparait bien plus tard et il va être le jeu d'un travail de codification systématique d'un des modes grecs : le mode Ionien. Seulement nos oreilles sont tellement imprégnées du système tonal qu'il nous apparait "naturel". Si on joue un Dm7, G7, notre oreille va réclamer qu'on aille sur C7M. Pour autant, si on écoute la musique traditionnelle chinoise par exemple, ou même indienne, on ne retrouve pas ça du tout, cette musique est modale. Question de culture donc

_________________
Reconnaissance des intervalles, des accords, et d'échelles?
http://www.musictheory.net/
Haut
Alerter un moderateur
Torpius
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 04
Localisation: Lille (59)

Et sinon le lydienb7, j'en entend souvent parler mais moi à part les modes issus de la gamme majeure, je ne connais pas trop, sinon j'entend parler de modes du style lydien 9#, pourquoi ne pas écrire lydien 2# ? Pour moi c'est la même chose, cela veut-il dire que la seconde est bécarre et la neuvième diésée ou c'est une histoire pour que cela sonne mieux à l'octave ???

_________________
http://www.myspace.com/vicvalentin
---------------------------------------------
De la musique, de la vraie :
http://www.myspace.com/sylvainlucofficial
Haut
Alerter un moderateur
Hougo
Animateur défi

Inscrit le: 13 Jan 05
Localisation: Tours

Le lydien b7, c'est le 4ème mode de la gamme mineure mélodique ; Tu as peut-être remarqué que selon l'harmonisation de la gamme mineure mélodique, le degré IV est un accord 7 ; jouer lydien b7 va revenir à traiter un accord 7 donné, comme s'il était le degré IV d'une gamme mineure mélodique (à utiliser pour les accords 7 qui ne résolvent pas)
Par exemple sur une grille, si tu as un F7 et que tu veux jouer lydien b7 dessus, tu utiliseras la gamme de Do Mineur mélodique, car Fa est la quarte de Do.
Le Lydien 9# est un mode issu de la gamme mineure harmonique que personnellement je n'utilise pas encore...utiliser les modes c'est un long travail, et je n'ai pas encore le niveau pour l'introduire à mon jeu ; néanmoins je peux te répondre sur le plan de la théorie ; c'est le 6ème de la gamme mineure harmonique ; on va l'utiliser sur un accord 7M, tout comme le lydien issu de la gamme majeure ; pour apporter une couleur différente donc ;
Pkoi 9# et pas 2nde augmentée? Je ne suis pas tout à fait sûr de la réponse, donc peut-être que qqu'un sera amené à corriger mes dires, mais voilà mon opinion ; La 2nde et la 9ème n'ont pas les mêmes rôles harmoniques ; la 2nde va remplacer la tierce, tandis que la 9# a pour rôle de déséquilibrer l'accord. Dans le lydien 9#, une tierce majeure est bien présente, et la présence de cette 9# n'a aucunement pour but de remplacer la tierce, elle a pour but de produire une tension.

_________________
Reconnaissance des intervalles, des accords, et d'échelles?
http://www.musictheory.net/
Haut
Alerter un moderateur
Torpius
Custom Cool utilisateur

Inscrit le: 04 Sep 04
Localisation: Lille (59)

Ok merci, sinon quand tu dis, les accords de septième qui ne créent pas de tension lorsque je joue sur F7 (Fa La Do Mib), si je joue do mineur mélodique ca me fait : Do Ré Mib Fa Sol La Si, sur F7 j'ai un accord de triton, donc forte tension nan ? Mais si je joue do lydien b7, j'ai Do Ré Mi Fa# Sol La Sib, donc la j'ai pu de triton, donc en fait, si je veux faire sentir une résolution je joue dom harmonique et si je veux faire un jeu cool, je joue do lydien b7 ?

_________________
http://www.myspace.com/vicvalentin
---------------------------------------------
De la musique, de la vraie :
http://www.myspace.com/sylvainlucofficial
Haut
Alerter un moderateur
LeSedna
Custom Total utilisateur

Inscrit le: 08 Nov 04
Localisation: Bordeaux/Nantes

et euh en français ça donne quoi ?

_________________
http://myspace.com/mateofromhell (dead)
Haut
Alerter un moderateur
Hougo
Animateur défi

Inscrit le: 13 Jan 05
Localisation: Tours

Non non je n'ai pas dit ça ; attention au choix des mots car chacun a un sens propre...en fait, j'ai parlé d'accords 7ème qui ne vont pas résoudre ; tout accord de dominante contient un triton
Quand je parle de résolution, c'est un phénomène qui implique nécessairement 2 accords ; la tension dont tu parles est inhérente à un accord pris isolément, à cause du triton qu'il contient ;

Prenons donc un exemple plus concret ; Soit un II V I en Do majeur : on obtient Dm7 G7 C7M ici, l'accord de dominante 7 va résoudre sur le degré I, C7M. = cas de résolution
Mais imaginons un blues maintenant : quand à la 5ème mesure je passe sur le degré IV, pour revenir sur le degré I à la mesure 7, il n'y a pas de résolution ; c'est un cas d'école pour l'utilisation du lydien b7.

Tu as parlé de do mineur harmonique un moment je n'ai pas compris. Quant au cas où on a par exemple un accord de F7 qui ne résoud pas, je t'ai dit qu'on pourrait jouer Do mineur mélodique dessus ; en d'autres termes Fa lydien b7 = Do mineur mélodique.
Voilà j'espère que cela t'aidera
Bon courage.

_________________
Reconnaissance des intervalles, des accords, et d'échelles?
http://www.musictheory.net/
Haut
Alerter un moderateur
Page 2 sur 19 Je crois que j'ai compris les modes !!! › début du sujet
Aller à la page: 2 ...