L'indispensable Catalinbread Tribute

La rédaction - Le 22 Avril 2022
L'indispensable Catalinbread Tribute
Le nom de Tribute (hommage en français) n'a pas été choisi par hasard car cette nouvelle pédale reprend et améliore l'ancienne Catalinbread VariOboost qui cumulait un buffer, un boost et une égalisation paramétrique très ciblée en y ajoutant un circuit d'overdrive et un mélange Wet/Dry. Tout cela va permettre d'amplifier ou de modifier le caractère d'un ampli ou d'autres pédales de gain, un outil très pratique comme nous allons le voir ensemble.

On va commencer la présentation de cette Catalinbread Tribute par le contrôle le plus simple puis on s'attaquera aux choses un peu plus complexes pour voir qu'une fois comprises elles sont finalement plus simples qu'on ne croyait et surtout très utiles ! Chose promise chose due, le bouton VOL pour volume va sans surprise ajuster le niveau de sortie. Il sera associé au bouton DRIVE qui lui va doser simultanément le gain comme on s'y attend mais aussi le 'clean blend' c'est-à-dire le mélange du signal clair (ou en tous cas du signal en entrée de la Tribute) avec celui coloré par le gain. Le bouton Drive à zéro nous donnera donc un clean boost bufferisé du son d'origine avec juste un léger filtre appliqué aux fréquences aiguës qui pourraient devenir criardes. Au maximum on obtient 100% d'overdrive, et entre les 2 une grande richesse de sonorités et de dynamiques qui déjà ouvrent pas mal de possibilités. On est sur une overdrive relativement légère qui, si elle ne copie pas la structure de gain d'une Klon lui emprunte tout de même sa pompe de tension interne qui permet à cette Tribute pourtant alimentée en 9 volts d'atteindre 27 volts en interne grâce à un boost de +18 volts. Tout cela permettant au final d'obtenir un large headroom et de garantir même à fort volume l'intégrité du signal même avec de longs câbles.

Ensuite entrent en jeu les boutons FREQ et TONE dont les fonctions viennent donc de la VariOboost dans sa version horizontale (plusieurs déclinaisons ayant existé…). Le TONE en position centrale ne fait… rien ! Sur la droite il va booster les fréquences choisies par le bouton FREQ jusqu'à +12dB et à gauche à l'inverse il coupera jusqu'à -12dB ces mêmes fréquences. Le bouton qui fait peur ou moins facile à appréhender, c'est donc le FREQ qui va de 70Hz à 1.4kHz. Pour savoir à quoi ces fréquences correspondent et comment elles s'appliquent à votre guitare ou votre basse, voici tout d'abord les fréquences des cordes à vide et un schéma : 

Avec une première plage de fréquences comprises entre 70 à 100Hz (en orange), on pourra soit couper ces Sub pour laisser le registre à la basse ou au contraire l'amplifier en cas d'absence du bassiste ou pour les adeptes du drop tuning, de baryton et autres 7 cordes. La corde de mi grave descendue en C# étant proche de 70Hz justement. Ensuite on passe de 100 à 250HZ (en blanc) dans le registre grave de votre guitare qu'on va venir épaissir et muscler un peu les gros riffs et rythmiques. On peut aussi les couper pour mieux percer dans le mix avec des cocottes funky ou autres soli. Idem si l'on coupe la bande comprendre entre 250 et 500Hz (en vert), celle des bas médiums qui apportent de la rondeur ou de la chaleur au son. Même si ces qualificatifs ne sont pas parfaits, ils aident à comprendre et situer de quoi on parle. 

Entre 500Hz et 1kHz (en bleu) on atteint les fameux médiums et il peut s'y passer beaucoup de choses puisque c'est le coeur de notre instrument. On peut booster les mids pour détacher 2 guitares l'une de l'autre par exemple, ou s'approcher des sonorités d'overdrive d'une Tube Screamer ou d'une Klon. Au peu aussi creuser les médiums et là pour le coup même si l'overdrive de la Tribute n'est pas faite pour le métal, elle peut vraiment avoir un impact intéressant pour le rendu d'un ampli ou d'une pédale high gain. Et c'est là aussi qu'on va pouvoir maquiller un peu les caractéristiques d'un micro en boostant un singlecoil pour s'approcher du rendu d'un humbucker ou l'inverse bien évidemment. On ne dit pas que ce sera identique mais ça peut dépanner et faire le job dans bon nombre d'occasions. 

Enfin les fréquences entre 1 et 1.4kHz correspondent aux hauts médiums et aux aigus qu'on associe au contrôle de Presence d'un ampli. On pourra y limiter là encore le côté parfois criard qui apparait à fort volume ou au contraire faire ressortir l'attaque du médiator lors des soli. On coupant plus encore on peut simuler un effet de micros hors phase et s'approcher du son d'une hollowbody.

Bref cette Tribute est un outil presque caméléon qui pourra vous sauver la mise si vous jouez avec le même pedalboard mais sur des amplis différents chez vous et au local de répétition, avec du backline en tournée, et même permettre d'avoir une seule guitare pour attaquer des styles très variés. Il y a énormément de nuances entre une égalisation à 3 bandes classique bass, middle, trebble dont on ignore les fréquences exactes choisies par le fabricant et ce que nous propose la Catalinbread Tribute. On peut bien entendu obtenir des résultats similaires avec une pédale d'égalisation externe mais l'intérêt ici c'est le cumul du clean boost, du buffer, de l'overdrive en Wet/Dry et du boost de fréquences très ciblées sur une seule pédale compacte fabriquée aux USA et vendue 209€.

A écouter dans les démos ci-dessous et plus en retrouver sur le site de Catalinbread.