Ibanez perd la tête avec la Q Series

La rédaction - Le 05 Juillet 2021
Ibanez perd la tête avec la Q Series
Plutôt que de simplement transformer un modèle de sa gamme en version Headless (sans tête), Ibanez a opté pour la création d'une toute nouvelle série symbolisée par la lettre Q pour "Quest" en anglais, soit la recherche de performance pour répondre aux besoins des guitaristes modernes, sans pour autant dérouter les guitaristes plus traditionalistes qui souhaiteraient profiter des atouts d'une guitare sans tête. Voici donc les 5 modèles de la Q Series ainsi que la Ibanez ICHI10 Signature du guitariste japonais Ichika Nito.

Un nombre croissant de fabricants misent sur le format tendance des guitares sans tête. Ibanez est le dernier en date avec cette Q Series qui débarque avec son lot de nouveautés. Les avantages des guitares headless, on commence à les connaitre : un instrument plus petit et plus léger, proche d'une guitare de voyage qui conserverait un diapason et un profil de manche de guitare entière. N'ayant plus ni le poids de la tête ni des mécaniques, l'équilibre de ces instruments doit être repensé pour que le guitariste conserve son confort de jeu et bien souvent que ce dernier s'en trouve amélioré. D'où le terme de guitare ergonomique, poussé plus ou moins loin selon les fabricants.

Dans la Ibanez Q Series on trouve 5 déclinaisons de la même guitare fabriquée en Indonésie avec un corps massif et résonnant en Nyatoh (proche de l'acajou) doté de chanfreins de confort aussi bien sur la tranche supérieure qu'au dos. En l'absence de tête, Ibanez a développé son propre système de blocage des cordes en haut du manche ainsi que les blocs de chevalets fixes Mono-Tune qui permettent d'accorder et de régler chaque corde individuellement. Il faudra un petit temps d'adaptation à certains, mais puisque les cordes sont bloquées, une fois la guitare bien réglée on bénéficie généralement d'une très bonne stabilité de justesse.

La Q Series compte donc 5 modèles à commencer par la Ibanez Q52 (tarif 999€) en finition Laser Blue Matte qui est équipée d'une paire de micros humbucker Q58 spécialement conçus pour apporter une grande clarté dans tous les registres. Ils sont pilotés par un master volume, une tonalité et 2 sélecteurs l'un standard à 5 positions, l'autre Alter Switch vient offrir 5 positions supplémentaires avec les micros splités. On obtient ainsi 10 configurations micros différentes sur une seule guitare grâce à ce système dyna-MIX10.

La Ibanez Q54 (tarif 999€) se différencie par sa configuration micros HSS avec 2 micros simples R1 logés sur un pickguard et un micro double Q58 au chevalet pour un total de 9 positions via le Alter Switch. La Q54 est proposée en finition noire Black Flat ou verte Sea Foam Green Matte. Ces 2 guitares reçoivent le même manche Wizard C en érable torréfié, renforcé par une partie centrale en bubinga. La touche est elle en érable moucheté avec 24 frettes dorées Jescar Evo Gold. Elles affichent un diapason de 25.5" soit 648mm pour un sillet de tête de 42mm de large.

Et puisqu'on évoque le diapason, les modèles suivants auxquels Ibanez a rajouté la lettre X en ont plusieurs puisqu'ils sont dotés de frettes en éventail inclinées de 8° pour encore une fois améliorer le confort de jeu en allongeant la longueur de cordes vibrantes sur les cordes les plus graves. Ibanez indique que cela faciliterait également le jeu en tapping, le fingerstyle et le slap. C'est donc le cas sur la Ibanez QX52 Black Flat (tarif 999€) et sur la Ibanez QX54QM (tarif 1099€) qui elle reçoit en plus une table en érable ondée avec une finition Blue Sphere Burst Matte.

 

La Ibanez QX527PB (tarif 1199€) propose une version alternative de la Q52 en version 7 cordes avec une table en peuplier noueux en finition Antique Brown Stained.

Enfin la famille headless d'Ibanez est l'occasion pour la marque nippone de mettre en avant le premier artiste signature d'origine japonaise Ichika Nito avec la Ibanez ICHI10 (tarif 999€). Comme il l'explique dans la vidéo de présentation, il joue depuis plusieurs années sur les guitares Ibanez et a souhaité retrouver non seulement la finition Vintage White Matte de sa Talman ainsi que le même profil de manche. S'il a opté pour une configuration à 3 micros simples R1, Ichika Nito apprécie le registre supplémentaire ouvert dans les graves et les aiguës par le Alter Switch et les 8 positions cumulées du système dyna-MIX 8 qui associe 2 micros simples pour émuler le son de micros humbuckers.

Plus d'infos sur le site d'Ibanez

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 3 messages sur le sujet Ibanez sans tête - The Quest Series

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :

Le 22 Février 2021