Guide des loopers 2018

Judicaël Tribillac - Le 15 Mars 2018
Guide des loopers 2018
Alors que Boss célèbre 1 million de pédales Loop Station vendues depuis 2001, il nous a semblé opportun de revenir sur les origines de cet effet qui consiste à enregistrer des boucles musicales et/ou rythmiques puis à les répéter indéfiniment en les superposant. De plus en plus répandus aussi bien pour des utilisations pédagogiques à la maison que sur les plus grandes scènes du monde avec Ed Sheeran en tête, les loopers sont de plus en plus accessibles, polyvalents et la qualité de restitution des boucles continue de s'améliorer poussant toujours plus loin les limites de la création artistique.

D'abord un peu d'histoire…

L'utilisation de phrases enregistrées sur bandes magnétiques pour produire de la musique remonte aux années 1950 et fut d'abord limitée aux utilisations en studio. Les phrases sont alors ralenties, inversées, modifiées et déjà superposées. Les premières tentatives d'exploitation du phénomène sur scène arrivent dans les années 60-70 mais l'encombrement, le mode de fonctionnement et la fragilité des machines de l'époque sont autant d'obstacles qui empêchent les artistes de s'exprimer pleinement. Le développement des premières pédales d'effets numériques dans la décennie suivante et plus particulièrement les circuits de delay numériques comme sur les Boss DSD-2 et DSD-3 puis de l'Electro Harmonix 16 Second Digital Delay permettront d'expérimenter avec de courtes boucles enregistrées à la volée.

Le phénomène s'essoufflera ensuite pendant quelques années pour  revenir sur le devant de la scène en 1999 avec notamment la pédale Akai Headrush E1 capable d'enregistrer jusqu'à 23,8 secondes tout en offrant des fonctions de delay, looper et tape echo. On peut voir la deuxième version E2 à l'œuvre en 2005 lors du passage de KT Tunstall sur le plateau de Taratata, un extrait très intéressant puisqu'il démontre à la fois tout le potentiel de génération d'accompagnements rythmiques et mélodiques pour se produire seul(e) sur scène, mais aussi les difficultés liées au tempo et au timing d'enregistrement des boucles superposées. D'où l'intérêt lorsqu'on débute d'utiliser à bas volume (la qualité n'étant pas toujours au rendez-vous) comme repère les boites à rythmes et autres métronomes souvent intégrés pour avoir une base stable et régulière.

Boss le poids lourd de la catégorie

En 2001, le pédalier Boss RC-20 Loop Station Phrase Recorder entièrement dédié à l'enregistrement des boucles dispose d'une entrée instrument et d'une entrée micro XLR avec contrôles de niveaux indépendants, tap tempo, fonction reverse, démarrage automatique de l'enregistrement et surtout 2 larges pédales de footswitch pour activer l'enregistrement, la lecture et les overdubs qui sont de plus identifiés chacun par une LED colorée. Le Boss RC-20 XL qui allonge la durée des boucles jusqu'à 16 minutes en ajoutant une fonction "Undo" pour annuler la dernière phrase enregistrée sera adopté à la fois par les adeptes du beatbox et par un certain Ed Sheeran qui affectionne le mélange du phrasé rap-hip hop avec des mélodies composées sur sa guitare acoustique et son looper.

Pour réussi à vendre 1 millions de loopers en 17 années, Boss a décliné ensuite le concept en proposant à partir de 2006 d'un côté la pédale compacte RC-2 Loop Station avec un seul switch là où la Boss RC-50 et ses 7 switches fait office de vaisseau amiral capable d'enregistrer et contrôler jusqu'à 3 boucles simultanément. En 2011 la petite Boss RC-3 (évolution de la RC-2) offrira jusqu'à 3h d'enregistrement stéréo, 99 banques de mémoire et un port USB pour sauvegarder les boucles sur ordinateur. La même année la Boss RC-30 débarque avec là aussi 2 pistes stéréo avec faders de contrôle ainsi que des effets intégrés alors que le RC-300 ajoute une pédale d'expression et des possibilités d'enregistrement de boucles quasi illimitées au bout du pied. Enfin en 2014 la Boss RC-1 vient simplifier l'utilisation au maximum avec son emblématique anneau lumineux rouge et vert affichant l'état d'avancement de la boucle pour 12 minutes d'enregistrement stéréo. D'ailleurs Boss annonce en 2018 la sortie d'une édition limitée noire Boss RC-1-BK pour célébrer le million de loopers vendus par la marque.

JamMan, l'autre incontournable...

DigiTech est l'autre leader du marché avec sa série JamMan dont les premiers loopers datent de 2005. Le nom fut emprunté au delay Lexicon JamMan (1994-1998) qui déjà offrait jusqu'à 8 secondes d'Echo, Sample ou Loop voire même 32 secondes avec une extension de la mémoire. Le DigiTech JamMan de 2006 partage de nombreux points communs avec le Boss RC-20XL aussi bien au niveau du châssis que par ses 2 larges footswitches. Mais là où le Boss n'a que 11 banques de mémoire, le JamMan en offre 99 pour 24 minutes d'enregistrement grâce à la carte Compact Flash fournie. D'autres cartes étendent la durée jusqu'à 6h30 et le JamMan dispose déjà d'un port USB avec compatibilité Mac et PC. Enfin il offre une qualité audio numérique en 24 bits pour 44.1kHz.

En 2010 DigiTech se démarque en dévoilant le JamMan Stéréo équipé de 4 boutons de footswitch pour ajouter le contrôle au pied de la navigation entre les boucles enregistrées sur toujours d'avantage de mémoire grâce à une carte SD. Cette extension de mémoire est également possible sur le petit DigiTech JamMan Solo, concurrent direct du RC-2 puis du RC-3, qui sera également décliné dans une version simplifié le JamMan Express XT à partir de 2013, preuve encore une fois que les 2 géants se répondent coup sur coup.

TC Electronic Ditto, l'éloge de la simplicité

Et surtout ils ont dû tous deux réagir face à l'arrivée tonitruante de TC Electronic qui présente au NAMM 2013 son premier Ditto Looper qui séduit immédiatement les guitaristes par sa simplicité d'utilisation avec un seul bouton de niveau et surtout la qualité de lecture des boucles ainsi que le True Bypass. La gamme s'est par la suite étendue avec l'arrivée du Ditto X2 capable d'opérer en stéréo et qui ajoute un second switch contrôlant soit les effets Reverse, vitesse ralentie alors que le Ditto X4 sera lui doté de connectiques MIDI, de d'avantage d'effets et de 2 boucles séparées.

 

EHX le pionnier qui continue sans cesse de chercher

Dave Matthews fait lui aussi parti des pionniers de l'enregistrement avec les pédales de delay numériques dès 1983 et aujourd'hui le catalogue Electro Harmonix est l'un des plus complets en la matière. On y trouve aussi bien le format simple de la Nano Looper 360 pour 360 secondes d'enregistrement, la version double boutons 720 Stereo Looper puis des modèles plus complets opérant en multipistes avec faders de contrôles qu'il s'agisse du 22500 Stereo Looper, du 45000 ou du tout récent 95000 avec 6 pistes et horloge de synchronisation MIDI.

Line 6 et le virage vers le multi-effets

En 2008 Line 6 dévoile son looper JM4 qui intègre déjà une section complète d'effets en bénéficiant de tout le savoir-faire de la marque dans le domaine de la modélisation. Le JM4 dispose également de plus de 100 chansons et d'accompagnements de batterie avec tempo et tonalité ajustable pour faciliter l'enregistrement de morceaux qui peuvent être ensuite sauvegardés sur PC grâce à la carte SD. Les boutons dédiés au looper sont bien espacés et leur utilisation intuitive. Les loopers seront par la suite intégrés aux divers pédaliers multi-effets de la série HD ainsi qu'à ceux de la nouvelle série Helix. On remarque ainsi une véritable tendance puisque la grande majorité des pédaliers multi-effets qu'il s'agisse des Boss GT ou des Zoom G ou encore le récent Headrush  par exemple comportent tous un looper, preuve que l'effet s'est imposé comme un outil quasi indispensable pour les guitaristes et les bassistes, autant pour se produire seul sur scène que pour répéter ou apprendre à son rythme à la maison.

La technologie s'est également démocratisée avec de nombreux fabricants proposant des modèles très abordables parmi lesquels on retrouve notamment le Fame Looper que nous avions testé pour vous ou encore le Mooer Micro Looper, le Hotone  Wally etc. La liste n'est pas exhaustive, on aurait pu citer l'excellent Pigtronix Infinity Looper ou le Boomerang III Phrase Sampler, alors n'hésitez pas à compléter en commentaires les loopers qui à votre avis méritent d'être connus par la communauté de Guitariste.com.

A lire aussi sur le même thème :
- Comment bien choisir son looper ?