Test de la réverbe à ressorts Anasounds Element

- Le 28 Juin 2019 - Note Guitariste.com : (4,5/5)
Anasounds continue son bonhomme de chemin dans le monde des effets sans pour autant céder à la facilité. Pour leur première pédale de réverbe, ils ont opté pour une réverbe analogique à ressorts ! Et tant qu'à faire, pourquoi ne pas ajouter la possibilité de changer les types de ressorts pour avoir plus de sonorités à disposition ? La pédale d'effet ainsi née est la réverbe Anasounds Element et ses 3 tanks à ressorts séparés : Le Bon, La Brute & Le Truand.

Une brève histoire de la réverbe à ressorts

C'est à Laurens Hammond, fondateur de la compagnie Hammond, qu'on doit la première application musicale de la spring reverb (réverbe à ressorts) qu'il met au point en 1939. Les orgues Hammond se voient ainsi affublés d’un Tone Cabinet dans le but de rapprocher leur son de celui des orgues à tuyaux traditionnels.

Au début des années 60, la compagnie Hammond met au point la réverbe Hammond Type 4. La taille réduite de cette réverbe attire l’attention de Leo Fender qui s'en empare pour l'intégrer dans les amplis Fender donnant naissance au Twin Reverb. Fender proposera également des unités de réverbes séparées telles que la Fender 6G15 Standalone Reverb.

Pendant longtemps, les amoureux de la spring reverb devaient se trimballer ce genre d'unité réverbe au format tête d'amplificateur - ou un amplificateur déjà équipé - ou se satisfaire d'un effet digital émulant le son des ressorts. Puis, quelques fabricants se sont lancés dans la conception de pédales de réverbe utilisant des tanks Accutronics, ancienne division de Hammond chargée de produire les réverbes. Ces pédales sont souvent massives puisqu'elles doivent contenir au moins un tank à ressorts (Carl Martin Headroom ou Danelectro Spring King par exemple) voire deux (Demeter Reverbulator).

C'est là que vient Anasounds qui, contrairement aux autres fabricants, a fait le choix de mettre le tank à ressorts en dehors de la pédale et non à l'intérieur. Et mine de rien, ce choix ouvre certaines possibilités intéressantes.

Trois tanks à ressorts interchangeables

Lors de l'acquisition de la réverbe Anasounds Element, vous pouvez opter pour le package total incluant les trois tanks à ressorts ou alors vous pouvez composer votre propre assortiment avec un ou deux tanks seulement. Le cœur de l'effet est une pédale au format standard des pédales Anasounds facile à glisser sur un pedalboard. Le design est typique de la marque soit un châssis en métal brossé surmonté d'une façade en bois gravée au laser. Le hublot vert rétro-éclairé portant le logo qu'on trouvait sur les premières pédales Anasounds a laissé la place à un logo qui s'éclaire en blanc lorsque la pédale est activée.

La pédale possède quatre potentiomètres et un mini-switch pour contrôler l'effet. Ils sont disposés comme suit :

 - Out : ce potentiomètre contrôle le niveau de sortie du signal réverbéré (wet). Réglé au minimum, il n'y a plus qu'un son sans réverbe (dry).
 - Mix : ce potentiomètre permet de contrôler la proportion de signal avec et sans réverbe. Réglé au minimum, on obtient un son sans réverbe (dry). Réglé au maximum, on obtient un son uniquement fait de réverbe (wet).
 - Low : ce potentiomètre permet d'enlever ou renforcer les fréquences basses.
 - High : ce potentiomètre permet d'enlever ou renforcer les fréquences aiguës.
 - Spring Saturation : Ce mini-switch permet de faire saturer les ressorts. En position haute, la pédale fonctionne de façon classique. En position basse, les ressorts saturent avec une augmentation assez impressionnante du niveau de sortie.

La connectique se trouve sur le dessus de la pédale. On y trouve la fiche d'alimentation, les fiches jack d'entrée et de sortie ainsi qu'une fiche mini-jack qui permet de connecter la pédale principale à un des 3 tanks à ressorts.

Les tanks sont reliés à la pédale Element via le câble mini-jack / RCA stéréo fourni. Les connectiques RCA sont sur la tranche du tank. Le design des tanks est similaire au design de la pédale à savoir un châssis métallique surmonté d'une façade en bois gravée et plexiglass qui permet de contempler les ressorts. Chaque tank possède 3 ressorts plus ou moins longs qui génèrent le signal de réverbe.

Comme d'habitude chez Anasounds, la construction de la pédale Element est robuste. Les tanks à ressorts sont plus légers que ce à quoi on s'attendrait mais ils ont l'air tout aussi solides que la pédale principale. L'avantage du tank séparé est de pouvoir l'éloigner de la pédale - les tanks Le Bon et La Brute peuvent s'intégrer sous un pedalboard si besoin - afin de ne pas cogner dedans par mégarde (on vous reparle du shpouing un peu plus loin). Le Truand (que nous n'avons pas reçu pour ce test) est qui est le plus grand des 3 tanks, nécessitera quelques aménagements d'espace.

Un vrai son de ressorts...

Quelque soit le tank qu'on branche, avec tous les potards à midi l'Anasounds Element nous permet d'obtenir un son de reverb à ressorts clairement dans la lignée de la réverbe d'un Fender Twin. Très logiquement, le son obtenu à partir du tank La Brute a plus de corps et d'amplitude que celui du tank Le Bon. On ose à peine imaginer les sonorités qu'on peut toucher avec Le Truand !

Si les sonorités sont assez typées "vintage", l'Anasounds Element est très polyvalente dans la mesure où ses contrôles permettent des réglages subtils. La combinaison des réglages OUT et MIX est particulièrement efficace pour obtenir des sonorités réverbérées légères. Dans ce genre de configuration, MIX bas et OUT élevé, il faudra faire attention à ne pas trop pousser le niveau de sortie car le réglage OUT génère du souffle au-delà de 3/4 de la course du potard. Le potard de MIX qui contrôle la proportion de signal dry/wet est redoutablement efficace pour obtenir des sonorités très "ambiantes". Les réglages LOW et HIGH permettent de travailler des textures de façon subtile.

On pourrait croire que l'Anasounds Element ne donne que dans la subtilité. Que nenni ! Le mini-sélecteur SPRING SATURATION nous permet d’accéder à un tout autre univers. Ce sélecteur permet de faire saturer les ressorts ce qui, au passage, occasionne une augmentation du niveau de sortie de la pédale. Et ce n'est pas peu dire, avant de toucher au switch, vérifiez bien que le potard OUT n'est pas trop haut. Vos oreilles vous en seront reconnaissantes ! La réverbe devient agressive à souhait et il faut un peu de temps pour trouver des réglages qui permettront d'obtenir un son utilisable. Si la musique que vous affectionnez est aux croisements de la Surf Music et du Garage Rock vous pourriez trouver votre bonheur sans trop d'effort. La seule chose regrettable, c'est de ne pas pouvoir passer facilement du mode normal au mode saturation via un switch plutôt que le sélecteur.

Un peu plus haut, on vous parlait du shpouing - selon la terminologie d'Anasounds -  qui est le bruit que vous entendez lorsque vous bousculez le tank à ressorts. En mode normal, c'est déjà pas mal mais en mode saturation des ressorts, attention les oreilles. Les bruitistes vont adorer ça. Les autres utiliseront peut-être les tampons en caoutchouc fournis avec le tank pour bien l'arrimer quelque part où il sera à l'abri des coups de pieds intempestifs.

Conclusion

Si vous cherchez une réverbe à ressorts bien typée vintage, on ne peut que vous conseiller de vous pencher sur le cas de l’Anasounds Element. Les tarifs pour la pédale avec un seul tank démarrent à partir de 249€ ce qui est plutôt bien positionné sur le segment. On pourra arguer que le prix du pack premium à 349€ est un peu élevé mais Anasounds est le seul à proposer 3 tanks interchangeables et les utilisateurs peuvent choisir la configuration qui leur conviendra le mieux à moindre coût. 

Prix public : De 229€ pour la pédale seule sans tank à 349 € pour la version premium avec les 3 tanks.

Les Plus

 - Les sonorités bien typées vintage
 - La possibilité de changer de tank à ressorts

Les Moins

 - Dommage de ne pas avoir mis un footswitch au lieu d’un mini-switch pour la spring saturation.

Réponse du fabricant : pour information, Anasounds nous a indiqué qu'un second footswitch aurait nécessité un boitier plus large pour la Element, ce qui permettrait alors d'intégrer un contrôle de niveau de sortie ce qui pourrait être je cite "super sympa". N'hésitez pas à contacter directement Anasounds pour étudier avec eux et leur division Custom Shop les possibilités de modifications éventuelles ou d'associations de plusieurs pédales pour créer votre propre multi-effet analogique personnalisé.

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 5 messages sur le sujet Anasounds sort une Réverbe analogique à ressorts

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

PRODUITS DE L'ESPACE ACHAT

Anasounds Element Analog Spring Reverb
Anasounds Element Analog Spring Reverb