Et si Joe Bonamassa rachetait Gibson

Judicaël Tribillac - Le 13 Mai 2018
Et si Joe Bonamassa rachetait Gibson
La rumeur s'est répandue dès l'annonce du plan de sauvegarde mis en place par Gibson. Une publication sur les réseaux sociaux indique que les avocats du bluesman Joe Bonamassa travailleraient à une éventuelle prise de contrôle de Gibson. Info ou intox? Bonne ou mauvaise idée ?

Cette fameuse publication a été partagée sur Instagram par Pete Thorn et Wampler Pedals le 1er mai 2018 à peine quelques heures après l'annonce du plan de sauvegarde pour éviter la banqueroute de Gibson Brands. Elle est attribuée au Financial Times alors qu'il est impossible (sauf erreur de ma part) de la retrouver sur leurs différentes plateformes et les fautes d'orthographe sur les mots bankruptcy et manufacturer ajoutent un peu plus de doutes sur l'origine réelle de cette annonce qui fleure bon la fake news.

Mais si derrière la fumée, il y avait du feu ?

Cette annonce aussi farfelue qu'elle paraisse pourrait émaner directement de Bonamassa pour manifester son intérêt et ainsi savoir dans quelle mesure il pourrait entrer avec un groupe d'investisseur derrière lui au capital de Gibson ? Ça pourrait également venir de Gibson afin d'ouvrir la porte à d'éventuelles négociations ? Car pour le moment le plan de sauvegarde consiste à se débarrasser des produits high-tech pour se concentrer sur la guitare. Il n'est pas question dans le communiqué de Gibson du 1er mai dernier de vente ni de dépôt de bilan définitif contrairement à ce qu'on a pu lire ici ou là. 

Pour en revenir à l'hypothèse d'une prise de contrôle de Gibson par Joe Bonamassa, on peut y voir un certain intérêt. En effet, outre son immense talent de guitariste, Joe Bonamassa est également réputé pour son impressionnante collection de guitares Gibson et Fender (sans oublier les amplis!), tous réunis dans ce qu'il appelle Nerdville son musée personnel. Sa connaissance du marché vintage, des valeurs historiques qui ont fait le succès de Gibson et des petits magasins chez qui il va dénicher des trésors pourrait apporter une vision différente de celle d'Henry Juszkiewicz. Ce dernier a voulu imposer la modernité à des guitaristes qui restent très conservateurs dans les critères d'achat de leurs guitares, et les conditions commerciales infligées aux magasins ont également contribué à limiter le nombre de points de vente ainsi qu'à ternir l'image de la marque. Ceci étant dit, il suffit d'un petit tour sur le site officiel de Joe Bonamassa pour que les puristes craignent le pire concernant cette potentielle association. On y retrouve tous les accessoires imaginables déclinés à l'effigie de Bonamassa : Bobble-heads, balles de baseball, bijoux, parapluie et même des tongs… C'est peut-être finalement une bonne chose et une piste à explorer. Puisque les ventes d'instruments neufs sont en baisse depuis plusieurs années avec un marché de l'occasion qui progresse inversement, et si la vente d'accessoires dérivés ou permettant de modifier ou customiser soi-même sa guitare était la clé vers une plus grande rentabilité ? On le voit en France également avec Woodbrass et le dévelopement de sa gamme de guitares Eagletone Custom qui peuvent être configurées directement sur Internet.

Alors l'arrivée potentielle de Joe Bonamassa à la tête de Gibson Brands, lui qui déjà compte bon nombre de modèles signature chez Gibson et Epiphone, pas sûr que ce soit une révolution si ça arrive un jour. Mais peut être une évolution, un premier pas dans la bonne direction? L'avenir nous le dira...

NDLR 13/05 pm : L'intéressé a démenti cette rumeur, ce qui classe défintivement cette info en intox :
Démenti Joe Bonamassa sur le rachat de Gibson

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 3977 messages sur le sujet Gibson au bord de la faillite !

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :

Le 10 Août 2018