Forum Fender

Nouvelles essences et entretien de la touche suite au CITES

Aller à la page: 2
Auteur Message
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

Répétition du dernier message de la page précédente :
Je n’utilise que cela sur mes touches (ébène et palissandre) depuis plus de vingt ans.
Elles ne s’en plaignent pas...




Tuyau fourni et confirmé par des instrumentistes, bois d’orchestre (clarinette, hautbois, basson...)

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
LT_be-guitar
Special Ultra utilisateur


Inscrit le: 29 Jul 17
Localisation: France

Merci.

Je reformule néanmoins ma question :


- Genre : un tampon d'ouate et UNE goutte pour tout le manche ?

- Surtout éviter les frettes ?

- etc. ? (autres conseils ?)
Haut
Alerter un moderateur
European_Female

Inscrit le: 17 Nov 18
Localisation: -

Je confirme pour l'huile d'olive appliquée à la brosse à dents. Une bonne couche et surtout au pied des frettes. Je laisse ensuite la guitare reposer à plat toute la nuit et le lendemain c'est sec donc aucune chance que ça rancisse. Et une fois l'huile absorbée ce n'est absolument pas gras. Pas d'odeur non plus. Un leger coup de chiffon si besoin pour faire briller et c'est tout. Non seulement ça nettoie et nourrit la touche mais ca permet aussi d'éviter le déchaussement des frettes. Je fais cela depuis 25 ans sur mes guitares et basses (et j'en ai un bon stock), meme sur les touches érables vernies.
Haut
Alerter un moderateur
LT_be-guitar
Special Ultra utilisateur


Inscrit le: 29 Jul 17
Localisation: France

Merci beaucoup, E_F, pour cette réponse elle-même bien nourrie !

Je l'encadre pour mon prochain recordage.
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

LT_be-guitar a écrit :
Merci.

Je reformule néanmoins ma question :


- Genre : un tampon d'ouate et UNE goutte pour tout le manche ?

- Surtout éviter les frettes ?

- etc. ? (autres conseils ?)


Avec la Bore Oil de Yam, je mets une petite goutte par case (plus ou moins dosée au fur et à mesure que les cases rapetissent...) ; j’étends l’huile, au doigt, sur l’ensemble de la case, sans éviter les frettes, mais en essuyant ce qui pourrait déborder sur le vernis (sur les polys, c’est indifférent ; mais sur les nitros et, plus encore, sur les tampons, je fais preuve d’un peu de maniaquerie).
Je laisse reposer plusieurs heures, ou toute une nuit.
Le lendemain, je frotte avec un mouchoir papier et élimine ainsi le reliquat huileux.
Et je corde. C’est tout, tout simple.

Je n’ai jamais utilisé d’alcool ou térébenthine (ou tout autre remède que j’ignore encore) pour nettoyer la touche, mais ce n’est peut-être pas ce que je fais de mieux.
En revanche, je me résous, par rituel, à me laver et bien rincer les mains à l’eau froide avant de jouer (qu’il s’agisse d’une touche nature ou vernie), comme un chirurgien avant de passer au bloc, ou une sorte d’office «Lavabo inter innocentes manus meas et circumdabo altare tuum Domine»

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
LT_be-guitar
Special Ultra utilisateur


Inscrit le: 29 Jul 17
Localisation: France

... De omni re scibilli et quibusdam aliis !

Merci beaucoup, Rapid', pour ta patiente et constructive réponse détaillée.
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

LT_be-guitar a écrit :
... De omni re scibilli et quibusdam aliis !




Ah, Pic ! Pico le Mire, jamais bien loin de mon chevet, ou plus près encore, de passage à San Marco, pour lui laisser un caillou, juste avant d’aller traîner aux cellules de Fra Angelico 😎.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Mikka Grytviken
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 21 Jan 06
Localisation: Syncope et Contretemps

LT_be-guitar a écrit :
Merci.

Je reformule néanmoins ma question :


- Genre : un tampon d'ouate et UNE goutte pour tout le manche ?

- Surtout éviter les frettes ?

- etc. ? (autres conseils ?)


Ma méthode est simple, après nettoyage de la touche à la brosse à dent si besoin, je mets un petit peu d'huile dans une coupelle. Je trempe un coton tige dedans et avec celui-ci j'étale bien l'huile case par case sur tous types de touche. Inutile d'en mettre sur les frettes. En mettre le moins possible en s'assurant tout de même que chaque case soit huilée sur toute sa surface. Je laisse pénétrer le plus longtemps possible en fonction du temps que j'ai à dispo. Pour finir, je retire l'excédant case par case avec un chiffon essuie-tout.

A 5€ le litre d'huile d'olive "bio" (pour ma par) ça sera toujours moins cher que n'importe quelle huile spécialisée lutherie ou bois qu'on te vendra dans n'importe quel magasin spécialisé.

Haut
Alerter un moderateur
slowhand73
Vintage Total utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 04
Localisation: Ile-de-France

Vues les quantités consommées, le produit spécialisé me va très bien. Entre cinq et 10€, ça me tient 10 à 20 ans. Et au moins, ça sent bon, c'est moins gras et c'est rangé avec le reste de mon matos de guitare.

Quelqu'un a parlé de l'essence de térébenthine. Moi je m'en sert pour bien décrasser la touche si elle n'a pas été nettoyée depuis longtemps.

Evidemment on parle des bois non vernis. Pour de l'érable ou autre bois vernis, chiffon, polish à la limite.
Haut
Alerter un moderateur
rapideyemove
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Feb 14
Localisation: Nel mezzo del cammin di nostra vita

slowhand73 a écrit :
Vues les quantités consommées, le produit spécialisé me va très bien. Entre cinq et 10€, ça me tient 10 à 20 ans. Et au moins, ça sent bon, c'est moins gras et c'est rangé avec le reste de mon matos de guitare (...)




C’est un peu l’idée que je m’en fais aussi.

En un peu plus de vingt ans, j’ai utilisé un flacon de Bore Oil Yamaha. Je viens tout juste d’acheter le deuxième flacon, il y a quelques mois.
Sur la vingtaine de guitares que je possède et joue, je n’ai que trois touches vernies (deux érables et une palissandre).

Mais si Mikka dit utiliser l’huile d’olive, on peut aussi penser que ce n’est pas de l’improvisation.

_________________
«Wir leben unter finsteren Himmeln, und –es gibt wenig Menschen. Darum gibt es wohl auch so wenig Gedichte. Die Hoffnungen, die ich noch habe, sind nicht groß. Ich versuche, mir das mir Verbliebene zu erhalten. »
Paul Celan, 18 mai 1960, Lettre à Hans Bender.
Haut
Alerter un moderateur
Mikka Grytviken
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 21 Jan 06
Localisation: Syncope et Contretemps

Ou alors j'improvise depuis 30 ans ...

Haut
Alerter un moderateur
Fender

Recherche achat Fender :

Recherche Fender sur Thomann Recherche Fender sur Euroguitar Recherche Fender sur Music Store Recherche Fender sur Star's Music Recherche Fender sur Pourlesmusiciens
Page 2 sur 5 Nouvelles essences et entretien de la touche suite au CITES › début du sujet
Aller à la page: 2