Les faits d'actualités pas trop graves, pas trop choquants

Aller à la page: ... 2785 ...  
Auteur Message
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 18 May 12
Localisation: -

Répétition du dernier message de la page précédente :
Oui je sais tout celà, elle en souffre beaucoup mais ce qui m'ennuie le plus quand elle m'invite à l'appeler maman c'est que je ne sais pas si tu es mon père ou si je suis ton frère.

M'enfin c'est toujours d'actualité mais ce n'est ni grave ni choquant.
Haut
Alerter un moderateur
Redstein
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 10 Mar 04
Localisation: Coming soon to a loony planet near you

quantat a écrit :
Lao a écrit :
Je comprend le raisonnement de Pierre-André.
La planète elle-même ne craint rien avec l'évolution écologique/climatique.
Ce qui craint c'est l'humanité (l'espèce humaine)
qui va voir les épreuves augmenter et devra trouver des solutions pour continuer à vivre.
La vie animale et végétale sera aussi affectée mais devrait mieux s'adapter aux modifications.




Il serait temps qu'on tienne un discours plus "sain" sur cette question, en effet ...
Comme si l'homme avait le pouvoir de détruire la nature (sauf à ramener anthropomorphiquement "la nature" à notre planète)


Faut pas prendre les gens pour plus cons qu'ils ne sont : quand on parle de la nature, on sait bien qu'il s'agit effectivement de notre écosystème... que nous avons entrepris de saccager gaiement.


quantat a écrit :
C'est bien de notre survie qu'il s'agit ...


Ben oué.

quantat a écrit :
Ce serait quand même moins idéologiquement suspect si nous mettions ça en avant plutôt que la protection de la "sacro sainte Nature" (on en a pas encore fini avec les religions paternalistes - les grands monothéismes ... mais le bouddhisme aussi peut se montrer discriminatoire - qu'on nous rebat les oreilles avec cette nouvelle religion maternaliste ) On s'en fout de "mère nature" autant qu'elle se fout de nous : c'est l'écosystème propice à notre survie qui nous importe, soyons honnêtes


Ben ouééééééééé... Ta "sacro sainte Nature" est un homme de paille de ta façon.

Faut pas prendre les gens pour plus cons qu'ils ne sont : quand on parle de la nature, on sait bien qu'il s'agit effectivement de notre écosystème... que nous avons entrepris de saccager gaiement.

_________________
'Human beings. You always manage to find the boring alternative, don't you?'

風力

*
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: -

T'as qu'à relire 1984 ... pfff ...
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 18 May 12
Localisation: -

Redstein a écrit :
quantat a écrit :
Lao a écrit :
Je comprend le raisonnement de Pierre-André.
La planète elle-même ne craint rien avec l'évolution écologique/climatique.
Ce qui craint c'est l'humanité (l'espèce humaine)
qui va voir les épreuves augmenter et devra trouver des solutions pour continuer à vivre.
La vie animale et végétale sera aussi affectée mais devrait mieux s'adapter aux modifications.




Il serait temps qu'on tienne un discours plus "sain" sur cette question, en effet ...
Comme si l'homme avait le pouvoir de détruire la nature (sauf à ramener anthropomorphiquement "la nature" à notre planète)


Faut pas prendre les gens pour plus cons qu'ils ne sont : quand on parle de la nature, on sait bien qu'il s'agit effectivement de notre écosystème... que nous avons entrepris de saccager gaiement.


quantat a écrit :
C'est bien de notre survie qu'il s'agit ...


Ben oué.

quantat a écrit :
Ce serait quand même moins idéologiquement suspect si nous mettions ça en avant plutôt que la protection de la "sacro sainte Nature" (on en a pas encore fini avec les religions paternalistes - les grands monothéismes ... mais le bouddhisme aussi peut se montrer discriminatoire - qu'on nous rebat les oreilles avec cette nouvelle religion maternaliste ) On s'en fout de "mère nature" autant qu'elle se fout de nous : c'est l'écosystème propice à notre survie qui nous importe, soyons honnêtes


Ben ouééééééééé... Ta "sacro sainte Nature" est un homme de paille de ta façon.

Faut pas prendre les gens pour plus cons qu'ils ne sont : quand on parle de la nature, on sait bien qu'il s'agit effectivement de notre écosystème... que nous avons entrepris de saccager gaiement.



Oui, c'est ainsi que je comprends cette notion également quand elle est employée dans le sens commun.
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: -

Fais juste un sondage au bistrot du coin ( ) et demande à qui voudra répondre s'il considère que le "naturel" est un gage de qualité ... pas besoin de gratter beaucoup pour se rendre compte de cette ambiguïté du langage "écologiste (par ailleurs inféodé à un besoin de renouveler les désirs du consommateur et lui laisser l'impression qu'il AGIT) qui distille un ensemble de représentations "panthéistes"
Tu remarqueras aussi au passage que la nature est régulièrement personnifiée (la nature veut ceci, se met en colère etc...)... Bien sûr que pour les uns il ne s'agit là que de formules "poétiques", mais pour les autres les connotations de ces expressions sont bien infiltrées dans leur mental

Il est gentil Redstein, c'est pour ça que je l'aime bien ... et je sais qu'il veut faire le Bien (même s'il l'appelle autrement)... Mais il oublie - ce que pourtant il sait très bien par ailleurs- que les faiseurs d'opinions sont des pervers qui tablent sur cette "bonne volonté" pour nous conduire où ils veulent ...et lui tombe dans tous les pièges à cons ... suffirait pourtant d'additionner 2 et 2
Haut
Alerter un moderateur
Pierre-Andre
Special Total utilisateur

Inscrit le: 09 Jul 18
Localisation: -

Thrillseeker a écrit :
Oh moi je faisais juste à allusion au fait qu'avant 2 milliards d'années, il n'y aura plus d'eau liquide sur la planète, du fait de l'expansion du soleil, donc la collision spatiale

Bon après d'ici là tout est possible!


Ah pardon, mais je croyais que c'était plutôt 4 milliards d'années, l'explosion du soleil ?
Je vais vérifier mes fiches.
Haut
Alerter un moderateur
skynet
Modérateur


Inscrit le: 23 Aug 03
Localisation: -

quantat a écrit :
Fais juste un sondage au bistrot du coin ( ) et demande à qui voudra répondre s'il considère que le "naturel" est un gage de qualité ... pas besoin de gratter beaucoup pour se rendre compte de cette ambiguïté du langage "écologiste (par ailleurs inféodé à un besoin de renouveler les désirs du consommateur et lui laisser l'impression qu'il AGIT) qui distille un ensemble de représentations "panthéistes"
Tu remarqueras aussi au passage que la nature est régulièrement personnifiée (la nature veut ceci, se met en colère etc...)... Bien sûr que pour les uns il ne s'agit là que de formules "poétiques", mais pour les autres les connotations de ces expressions sont bien infiltrées dans leur mental

Il est gentil Redstein, c'est pour ça que je l'aime bien ... et je sais qu'il veut faire le Bien (même s'il l'appelle autrement)... Mais il oublie - ce que pourtant il sait très bien par ailleurs- que les faiseurs d'opinions sont des pervers qui tablent sur cette "bonne volonté" pour nous conduire où ils veulent ...et lui tombe dans tous les pièges à cons ... suffirait pourtant d'additionner 2 et 2


Mais oui, ces scientifiques avec leurs cris d’orfraie essaient juste de nous manipuler pour relancer une économie un peu bloquée. Surtout ne pas les écouter car ces histoires d’urgence ne sont que pipeau.



Un chevelu en plus...

_________________
Pour la signature: voir Kandide.
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Custom Top utilisateur

Inscrit le: 31 Oct 11
Localisation: -

1- je ne dis pas qu'il ne faut pas veiller à notre eco système (voir ce que j'ai écrit plus haut)
Je mets en cause le vocabulaire qui est employé et qui véhicule autre chose

C'est exactement le même phénomène qu'avec le discours des extrémistes : des idées "vraies " mais qui servent à occulter le fond idéologique dont la finalité n'est pas celle qu'on croit

2- Aurélien est astrophysicien et ignore la climatologie (pourtant je ne jette pas à la poubelle tout ce qu'il dit)

Tu trouveras beaucoup de "scientifiques parmi les climato sceptiques (ce que je ne suis pas, au passage)

3- Jette un oeil à ça (le texte est parfois contestable: il est écrit par un journaliste )

Citation:
La découverte climatique de Zeller-Nikolov pourrait bouleverser le monde

La nature a créé la relation mathématique fondamentale maintenant connue sous le nom de E = mc2. Un résultat mathématique, s’il est prouvé valide, est un phénomène réel; aussi réel que de trouver un diamant dans un lit de rivière. La nature crée des relations mathématiques fondamentales; les humains ne font que les découvrir.

La découverte mathématique simple et limpide faite par les Drs Karl Zeller et Ned Nikolov a de nombreux ennemis. Si leurs conclusions sont avérées exactes, les industries éolienne et solaire pourraient faire faillite et faire pression sur les politiciens pour qu’ils mettent fin aux mandats relatifs aux biocarburants. Cela embarrasserait la plupart des politiciens et presque tous les climatologues, même ceux qui pensent que le dioxyde de carbone n’a pas d’effet significatif sur la température de la Terre.

La découverte climatique de Zeller-Nikolov utilise les données officielles de la NASA pour quantifier les températures moyennes des corps satellites à surface dure en orbite autour de notre Soleil. La formule n’est pas applicable aux planètes gazeuses: Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Zeller et Nikolov déclarent pouvoir déterminer la température moyenne à long terme de Vénus, de la Terre, de Mars, de Titan (une lune de Saturne) et de Triton (une lune de Neptune) en utilisant seulement deux valeurs informatives: leur distance au Soleil. et leur pression atmosphérique.

Zeller et Nikolov ont constaté que la composition gazeuse des atmosphères n’était pas essentielle pour déterminer les températures moyennes à long terme. Par exemple, l’atmosphère de Vénus est composée à 96,5% de dioxyde de carbone, alors que l’atmosphère terrestre ne contient que 0,04% de dioxyde de carbone, mais ces différences considérables n’ont aucune incidence sur les calculs mathématiques nécessaires pour déterminer les températures moyennes. Cette preuve mathématique nous dit que même si Vénus a 2412 fois plus de dioxyde de carbone que la Terre, mesurée en pourcentage de son atmosphère, le CO2 n’a aucun effet mesurable sur sa température moyenne à long terme. Zeller et Nikolov affirment que le dioxyde de carbone et tous les autres gaz atmosphériques ne contribuent à la température que par leur masse physique et la pression atmosphérique résultante.

La découverte de Zeller-Nikolov signifie que l’atmosphère de la Terre nous maintient au chaud grâce à un chauffage par compression de gaz sous le poids de l’atmosphère de la Terre, d’une épaisseur d’environ 300 milles, et non par effet de serre. Une serre réelle est entourée d’un mur de verre. La Terre n’a pas d’enceinte et est ouverte sur l’espace. Les deux scientifiques suggèrent donc de remplacer le terme « effet de serre » par « rehaussement thermique atmosphérique ». La chaleur est créée en comprimant les gaz atmosphériques sous l’effet de la gravité. De même, dans un moteur diesel, un piston est utilisé pour comprimer les gaz afin de générer suffisamment de chaleur pour éliminer le besoin d’une bougie d’allumage. L’attraction gravitationnelle énorme exercée sur la masse énorme de l’atmosphère terrestre combinée au rayonnement solaire réchauffe notre planète suffisamment pour permettre aux formes de vie à base de carbone de s’épanouir.

Si le dioxyde de carbone était le puissant catalyseur de gaz à effet de serre que les alarmistes prétendent, les calculs de Vénus devraient être radicalement différents de ceux de la Terre, mais ils sont identiques. Cela nous indique que le CO2 n’a pas d’effet direct mesurable sur la température de la planète, ce qui est parfaitement logique puisque la Terre a connu de graves périodes glaciaires lorsque les niveaux de CO2 dans l’atmosphère étaient bien plus élevés qu’aujourd’hui.

La théorie des gaz à effet de serre basée sur le dioxyde de carbone Le scientifique suédois Svante Arrhenius, proposé pour la première fois en 1896, n’a jamais été prouvée valide par des tests empiriques. Les idées de Svante semblaient plausibles, alors les gens les acceptèrent sans preuve. Plus récemment, des politiciens américains ont littéralement ordonné au GIEC de dépenser des sommes énormes en dollars des contribuables en concoctant des projections farfelues et fantaisistes de modèles informatiques fondées sur les hypothèses de Svante. Comme le dit le vieil adage de la programmation informatique, « garbage in, garbage out » (GIGO).

Toutes les prévisions climatiques catastrophiques du GIEC ont échoué, en dépit des efforts de nos médias fortement biaisés pour déformer et exagérer. Les vagues de chaleur estivales ordinaires et les tempêtes hivernales ont été faussement décrites comme des précurseurs de la fin du monde, ce qui ne se produira certainement pas si nous n’élisons plus de démocrates. Les gourous du climat continuent à repousser la date de la catastrophe dans l’avenir parce que la catastrophe mondiale qu’ils continuent de prédire n’arrive jamais. Ce qui est arrivé, ce sont des fluctuations ordinaires et attendues du climat de la Terre depuis sa formation. Demandez-vous quand le climat de la Terre était plus agréable et bénéfique pour l’homme que le climat actuel. La réponse honnête est simplement jamais .

Malgré les nombreuses revues techniques effectuées par des scientifiques du monde entier, personne n’a trouvé d’erreur dans les formules mathématiques et les calculs spécifiques de Zeller et Nikolov. Les objections soulevées contre leur découverte portent en grande partie sur le fait que cela ne correspond pas aux théories climatiques acceptées, qui sont populaires sur les plans professionnel et politique. La science du climat est devenue un outil de pouvoir politique orwellien et une énorme activité lucrative pour les scientifiques, les professeurs, les universités, les employés des gouvernements fédéral et des États et de mille et une entreprises écologiques. Il suffit de penser aux milliards de dollars consacrés au « réchauffement de la planète » et aux faux remèdes prescrits. Aucun malheur n’équivaut à aucun recours coûteux ni à aucun profit pour ceux qui vendent la peur.

Les vrais scientifiques savent que vous ne pouvez pas contrôler la météo avec des éoliennes et des panneaux solaires, pas plus que vous ne pouvez contrôler la météo avec des boules de bowling et des statues d’hommes politiques décédés. Pourtant, la lubie coûteuse et impraticable des énergies renouvelables continue. Les capitalistes et les politiciens ambitieux mais naïfs sur le plan scientifique, d’Alexandria Ocasio-Cortez à Beto O’Rourke, en passant par le milliardaire Michael Bloomberg, veulent que les contribuables dépensent des milliards de dollars en programmes énergétiques qui ont déjà augmenté le coût de la nourriture et de l’énergie dans le monde entier. Cela a nui beaucoup plus aux pauvres du monde qu’aux riches, à l’opposé de ce que les libéraux sont supposés défendre. Maintenant, ils veulent que nous intensifions notre guerre de manière spectaculaire contre l’atome de carbone, l’élément même dont sont constitués tous nos aliments et notre propre corps. Créatures de carbone combattant le carbone;



Ma conclusion est qu'il est pervers d'utiliser un langage dont les implicites ont une finalité différente de celle qui paraît manifeste et qu'il n'est pas nécessaire de vénérer mère nature pour avoir du bon sens

Preuve de cette perversité : on nous vend des bagnoles électriques, des éoliennes et des panneaux solaires qui sont un désastre pour le milieu ....
Haut
Alerter un moderateur
Invité
Vintage Top utilisateur

Inscrit le: 11 Jan 07
Localisation: -

Pierre-Andre a écrit :
Thrillseeker a écrit :
Oh moi je faisais juste à allusion au fait qu'avant 2 milliards d'années, il n'y aura plus d'eau liquide sur la planète, du fait de l'expansion du soleil, donc la collision spatiale

Bon après d'ici là tout est possible!


Ah pardon, mais je croyais que c'était plutôt 4 milliards d'années, l'explosion du soleil ?
Je vais vérifier mes fiches.


L'explosion, mais il va bien gonfler avant, et on sera bien au chaud plus tôt.
Haut
Alerter un moderateur
bobofran
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 02 Jan 10
Localisation: 75 - 92 - 78

quantat a écrit :

Preuve de cette perversité : on nous vend des bagnoles électriques, des éoliennes et des panneaux solaires qui sont un désastre pour le milieu ....


Alors qu'il existe des modèles très sympas de voitures à pédales ... en plus çà supprimerait le problème des radars, des amendes et du nombre de morts sur les routes !!!

Encore une avancée backstagienne pour l'Humanité ...

Je ne comprends pas que le gouvernement ne vienne pas plus souvent par ici !!!
Haut
Alerter un moderateur
skynet
Modérateur


Inscrit le: 23 Aug 03
Localisation: -

quantat a écrit :


Ma conclusion est qu'il est pervers d'utiliser un langage dont les implicites ont une finalité différente de celle qui paraît manifeste et qu'il n'est pas nécessaire de vénérer mère nature pour avoir du bon sens

Preuve de cette perversité : on nous vend des bagnoles électriques, des éoliennes et des panneaux solaires qui sont un désastre pour le milieu ....


Ok, et merci,pour le texte.

On peut reconnaître que pour ce qui est du climat: un doute persiste et la cause pourrait être autre. Enfin, tout ces déchets gazeux liés au pétrole ne semblent pas de bon augure: l’océan , sans vouloir le personnifier ne serait pas de cet avis.

http://oceanclimat.blog.lemonde.fr/2015/11/18/tout-ce-quil-faut-savoir[...]ans/

Après, il est clair que tous çes vendeurs de panneaux solaires et autres...sont Des margoulins...

On peut même soupçonner le gouvernement actuel d’etre Dans la même démarche avec l’idee De taxer les automobilistes....

_________________
Pour la signature: voir Kandide.
Haut
Alerter un moderateur
Page 2785 sur 3018 Les faits d'actualités pas trop graves, pas trop choquants › début du sujet
Aller à la page: ... 2785 ...