Tous les films que vous aimez - Au cinéma et à la maison.

Aller à la page: ... 1607  
Auteur Message
jules_albert
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 16 Jan 10
Localisation: -

Répétition du dernier message de la page précédente :
Ici s'agite l'étron magique, la créature la plus célèbre mais aussi l'objet le plus littéralement merdeux de la carrière de Steven Spielberg. Comprenons-nous bien, quand nous disons "merdeux", c'est au sens propre qu'il faut l'entendre, les traits d'E.T. rappelant, au fond, une vraie grosse merde. Wonderboy du cinéma hollywoodien, SS présente aussi, en même temps, de superbes symptômes de régression freudienne, avec dollars, caca et tout le tintouin... Accumuler, gagner, chier, c'est la ronde infernale dans laquelle il s'est engagé depuis Duel, ici menée à la perfection dans ce téléfilm exotico-poétique, plus représentatif d'un art du petit écran démesurément agrandi que d'une virée chez les extraterrestres... Cet homme-là, qui dit filmer parce que c'est ce qu'il fait de mieux au monde (une des réponses les plus prétentieuses parmi celles des 70 cinéastes hollywoodiens ayant accepté de répondre, il y a dix ans, au "Pourquoi filmez-vous" adressé aux mille cinéastes qui comptent dans la planète), met sans doute sur le même plan, au bout du compte, sa femme, sa kyrielle d'enfants et son statut surévalué de "metteur en scène". Tourner et rire avec ses gosses, c'est certainement ce qui lui importe le plus au monde.

Spielberg tourne et tourne, trop sans doute, mal sans doute, comme on va aux cabinets, comme en touriste, mu par une turista créatrice à décoiffer un dinosaure. On ne lui en veut pas, allez, dites-lui même qu'on l'aime, dites-lui ce que vous voulez et qu'il passe le restant de sa vie à vendre au prix fort ses téléfilms littéralement merdeux, pour nourrir jusqu'à l'obésité sa cohorte d'enfants de toutes les couleurs, un plan piqué à Joséphine Baker par cet as du remake et de la copie.
SS, on t'aime, mais essaye de chier dans le trou la prochaine fois.

Louis Skorecki, 26 août 1998

_________________
Sans valeur marchande : https://debord-encore.blogspot.com/2010/03/sans-valeur-marchande-miche[...]html

La peste citoyenne. La classe moyenne et ses angoisses : http://parolesdesjours.free.fr/amorospeste.pdf
Haut
Alerter un moderateur
Fenson66
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 10
Localisation: In The Hell of 62

La série de film suédois "Les enquêtes du département V" composée de quatres épisodes (Miséricorde, Profanation, Delivrance et Dossier 64) est excellente.



_________________
Voilà ! C’est tout ce qu’y a ! Unisson, quarte, quinte et c’est marre ! Tous les autres intervalles, c’est de la merde ! Le prochain que je chope en train de siffler un intervalle païen, je fais un rapport au pape !

Vous voulez tester vos lampes d'ampli ? Faites moi signe, j'ai un lampemètre et je fais ça bénévolement.
Haut
Alerter un moderateur
bjeje
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 05 Feb 08
Localisation: -

jules_albert a écrit :
Ici s'agite l'étron magique, la créature la plus célèbre mais aussi l'objet le plus littéralement merdeux de la carrière de Steven Spielberg. Comprenons-nous bien, quand nous disons "merdeux", c'est au sens propre qu'il faut l'entendre, les traits d'E.T. rappelant, au fond, une vraie grosse merde. Wonderboy du cinéma hollywoodien, SS présente aussi, en même temps, de superbes symptômes de régression freudienne, avec dollars, caca et tout le tintouin... Accumuler, gagner, chier, c'est la ronde infernale dans laquelle il s'est engagé depuis Duel, ici menée à la perfection dans ce téléfilm exotico-poétique, plus représentatif d'un art du petit écran démesurément agrandi que d'une virée chez les extraterrestres... Cet homme-là, qui dit filmer parce que c'est ce qu'il fait de mieux au monde (une des réponses les plus prétentieuses parmi celles des 70 cinéastes hollywoodiens ayant accepté de répondre, il y a dix ans, au "Pourquoi filmez-vous" adressé aux mille cinéastes qui comptent dans la planète), met sans doute sur le même plan, au bout du compte, sa femme, sa kyrielle d'enfants et son statut surévalué de "metteur en scène". Tourner et rire avec ses gosses, c'est certainement ce qui lui importe le plus au monde.

Spielberg tourne et tourne, trop sans doute, mal sans doute, comme on va aux cabinets, comme en touriste, mu par une turista créatrice à décoiffer un dinosaure. On ne lui en veut pas, allez, dites-lui même qu'on l'aime, dites-lui ce que vous voulez et qu'il passe le restant de sa vie à vendre au prix fort ses téléfilms littéralement merdeux, pour nourrir jusqu'à l'obésité sa cohorte d'enfants de toutes les couleurs, un plan piqué à Joséphine Baker par cet as du remake et de la copie.
SS, on t'aime, mais essaye de chier dans le trou la prochaine fois.

Louis Skorecki, 26 août 1998



J’ai plus de respect pour la façon dont Spielberg chie un film que pour celle dont ce Skorecki chie une critique
Haut
Alerter un moderateur
Saddakoh
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 16 Apr 19
Localisation: Chez les cons sanguins

Fenson66 a écrit :
La série de film suédois "Les enquêtes du département V" composée de quatres épisodes (Miséricorde, Profanation, Delivrance et Dossier 64) est excellente.




C'est excellent, par contre c'est Danois.

_________________
Anciennement Thrillseeker, la vache qui fait meuh.
Haut
Alerter un moderateur
fifdefif
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 08 Oct 03
Localisation: Toulouse/Rabastens

C'est pour ça que je ne comprenais rien à ce qu'ils disaient!!
Haut
Alerter un moderateur
Mr Park
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 09 Jan 06
Localisation: Belgistan

fifdefif a écrit :
C'est pour ça que je ne comprenais rien à ce qu'ils disaient!!



_________________
42

"Il faudrait plus de grave dans les aigus"

"C'est du Rock.
T'as une autorisation parentale ?
Perso je ne voudrais pas choquer les petits"

Judburn, éditeur indépendant
Haut
Alerter un moderateur
Raphc
Custom Supra utilisateur


Inscrit le: 19 Apr 04
Localisation: Doha (Qatar)

[quote="bjeje"

Louis Skorecki, 26 août 1998[/quote]


J’ai plus de respect pour la façon dont Spielberg chie un film que pour celle dont ce Skorecki chie une critique [/quote]

Je me demande toujours pourquoi des gens trouvent un interet a lire la prose merdique de ce genre de crétin inutile?
Haut
Alerter un moderateur
Fenson66
Vintage Méga utilisateur


Inscrit le: 24 Feb 10
Localisation: In The Hell of 62

Saddakoh a écrit :

C'est excellent, par contre c'est Danois.


Oui c'est vrai, je sais pas pourquoi j'ai écris Suédois...

_________________
Voilà ! C’est tout ce qu’y a ! Unisson, quarte, quinte et c’est marre ! Tous les autres intervalles, c’est de la merde ! Le prochain que je chope en train de siffler un intervalle païen, je fais un rapport au pape !

Vous voulez tester vos lampes d'ampli ? Faites moi signe, j'ai un lampemètre et je fais ça bénévolement.
Haut
Alerter un moderateur
bjeje
Vintage Cool utilisateur


Inscrit le: 05 Feb 08
Localisation: -

Raphc a écrit :
bjeje a écrit :


Louis Skorecki, 26 août 1998


J’ai plus de respect pour la façon dont Spielberg chie un film que pour celle dont ce Skorecki chie une critique


Je me demande toujours pourquoi des gens trouvent un interet a lire la prose merdique de ce genre de crétin inutile?


Ça il faut le demander à l’auteur du post
Haut
Alerter un moderateur
Lao
Custom Méga utilisateur


Inscrit le: 07 Mar 05
Localisation: Pas loin de Rennes

bjeje a écrit :
jules_albert a écrit :
Ici s'agite l'étron magique, ......
Louis Skorecki, 26 août 1998


J’ai plus de respect pour la façon dont Spielberg chie un film que pour celle dont ce Skorecki chie une critique
tt! tt! Ceci n'est pas une critique, mais un pamphlet.
Citation:
Le pamphlet est une œuvre littéraire dont le but est de contester .... une personne ... sur le mode de la dénonciation, de la caricature, du dénigrement, de la raillerie, dans un style souvent vindicatif.
D'ailleurs c'est assez drôle de voir comme tous les éléments de son texte s'appliquent bien à lui-même. Un vrai miroir.
Haut
Alerter un moderateur
Adam Bopel
Vintage Top utilisateur


Inscrit le: 23 Nov 04
Localisation: French Caen Caen

Bon, visiblement M. Skorecki n'est pas fou du cinéma de Spielberg.

Ceci dit, derrière la violence de ses propos et son goût de la provocation pointe le dégoût que lui inspire un certain type de cinéma, considéré comme usine à fric (le cinéma Hollywoodien et ses blockbusters)... Et dont Spielberg représenterait la quintessence.

Cependant même s'il considère probablement que le cinéma peut être autre chose que du divertissement et les films des produits de consommation (avis que je partage ... sans aller jusqu'à déféquer sur le cinéma de divertissement ni mépriser aucun cinéaste... à part ceux qui méprisent eux-mêmes les spectateurs -Onteniente ), il oublie que d'immenses cinéastes (Chaplin et Bunuel) ont eux-mêmes dit que c'était avant tout une industrie.

Enfin, bien que n'étant pas forcément fan de Spielberg, j'avoue quand même lui reconnaître un talent certain pour raconter des histoires, qualité essentielle d'un bon cinéaste. Et certains de ses films qui jalonnent son impressionnante filmographie me sont chers (l'extraordinaire Duel,La Liste de Schindler, Amistad, La Guerre des Mondes, Il faut sauver le soldat Ryan et Cheval de Guerre).

_________________
Better to remain silent and be thought a fool than to speak out and remove all doubt. (Abraham Lincoln)
Beer is proof that God loves us and wants us to be happy (B. Franklin)
https://www.facebook.com/pages/Two-for-the-Road-Duo-Jazz/3428934358003[...]f=hl
Membre de la Frédéric Favarel connexion....
https://www.facebook.com/cobaltquartet/?ref=aymt_homepage_panel
Il parait que l'inventeur de la cédille est un certain «Groçon». (Ph. Geluck)
Haut
Alerter un moderateur
Page 1607 sur 1611 Tous les films que vous aimez - Au cinéma et à la maison. › début du sujet
Aller à la page: ... 1607