Menace de banqueroute cet été pour Gibson

Judicaël Tribillac - Le 22 Février 2018
Menace de banqueroute cet été pour Gibson
La situation financière du fabricant américain continue de s'aggraver d'après le Nashville Post qui révèle que Gibson dispose de 6 mois pour rembourser 375 millions de dollars d'obligations auxquels il faudrait ajouter 145 millions supplémentaires en cas de manquement au 23 juillet 2018. Autant dire que les choix sont limités pour Henry Juszkewicz PDG de l'entreprise qui devra probablement vendre ses parts et/ou déposer le bilan…

En octobre dernier Gibson annonçait la vente de son usine historique de Memphis et les rapports sur la dette colossale de 520 millions de dollars laissaient présager du pire. Et bien le pire c'est pour maintenant puisqu'on apprend dans le Nashville Post que Gibson doit rembourser ou refinancer pour 375 millions de dollars d'obligations avant le 23 juillet 2018 sans quoi l'entreprise se verrait condamnée à alourdir sa dette de 145 millions supplémentaires !

L'entreprise génère un chiffre d'affaire annuel supérieur à 1 milliard de dollars mais les investissements effectués pour acheter Philips et d'autres marques (Tascam, KRK Systems, Cakewalk, Stanton…) pour diversifier les sources de revenus du groupe Gibson Brands ne se sont pas traduits par les résultats escomptés. Il va donc falloir monétiser ces actifs pour réduire la dette et continuer à vendre certains des biens immobiliers du groupe. Si Henry Juszkewicz se veut rassurant, il semble désormais peu probable qu'il puisse rester à la tête du groupe au-delà du mois de juillet. Il se pourrait même qu'il soit contraint de vendre tout ou la majeure partie de ses parts pour éviter que l'entreprise ne soit contrainte de déposer le bilan. 

Même si Gibson ne fait plus l'unanimité, il suffit de se rendre sur les forums de Guitariste.com notamment pour le constater, l'hypothèse d'une fermeture définitive semble peu probable pour un tel fleuron de l'industrie américaine qui reste l'un des leaders du marché de la guitare. On peut se demander quelles seront les conséquences sur les revendeurs français (et autres également) pour qui Gibson et Epiphone représentent des investissements conséquents, générant une importante partie de fréquentation et de chiffre d'affaires… En attendant Gibson poursuit ses efforts pour séduire de nouveaux clients en développant des modèles plus actuels tels que la Modern Double Cut ou la Modern Flying V. Nous verrons cet été si Henry Juszkiewicz parvient à renverser la tendance et de quoi sera fait l'avenir de Gibson.

 

ARTICLES SUR LE MEME THEME

DISCUSSIONS SUR LES FORUMS

Lire les 3994 messages sur le sujet Gibson au bord de la faillite !

Laisser un commentaire à propos de cet article :
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :
Créer un compte gratuitement

 

Articles similaires :

Le 10 Août 2018