Les faits d'actualité.

Rappel du dernier message de la page précédente :
Doug_Watson
Lao a écrit :
On est d'accord l'alcool est un fléau.
El Phaco a écrit :
Pff, imagine ce que tous ces gens auraient pu faire s'ils ne s'étaient pas défoncés


Oui parce qu'ils tapaient bien l'absinthe aussi Et ré-autorisée en 2011 je crois.
lartistafred
Blow Up a écrit :
Comme d'hab c'est un cas unique dans ton entourage (et il faudrait encore prouver que c'est la cannabis qui l'a fait plongé, c'est mon cul factoriel tout ça comme dirait l'autre) qui va être le Mètre-Étalon et la référence pour juger des politiques à mener sur la libéralisation du cannabis en France. La politique du micro trottoir en somme.

Les gens sont loin de partir la tête baissée (surtout les allemands), il y a des décennies de recul et d'études sur le sujet.


Il ne faut pas confondre le produit avec la multitude de facteurs qui font une vie

Pouvoir fumer son joint peinard dans la rue n'est pas la porte ouverte à la décadence

Ce qui l'est actuellement est le pouvoir d'une minorité à décider du prix de nos loyers et de l'électricité...ça ça entraîne dans la décadence !!!!
Parce qu'ainsi on rogne sur le 'reste à vivre ' des citoyens les plus modestes...alors laissons leur de quoi se détendre.... pendant que les riches d'en foutent plein les narines et plein les veines sans jamais être inquiétés même s'ils font des dégâts collatéraux
vous recherchez un idéal, dans le sens que vous moulez votre corps, c'est ça vous développez votre corps. Vous en changez le contour et vos formes et vos muscles, pour qu'ils prennent l'apparence que vous désirez. C'est d'abord une perception abstraite du corps que vous souhaitez obtenir, vous essayez ensuite d'épouser vraiment ces formes.

Tom PLATZ
Un petit schéma pour résumer :
esprit --> troisième oeil : voit le corps idéal --> corps --> prière du corps --> esprit
Et on recommence autant de fois qu'on veut. ;-)
Lao
  • Lao
  • Vintage Top utilisateur
  • MP
La liqueur d'absinthe (qui était à l'origine un médicament ) comprend bien d'autres extraits de plantes. Elle contenait une molécule de thuyone qui est toxique. La liqueur a été ré-autorisée mais la thuyone doit maintenant être extraite pour la vente.
Ceci dit rien n'interdit d'acheter un plan de grande absinthe pour la cultiver et en utiliser pour aromatiser du thé (à petite dose car c'est très amer) ... sans alcool.
Blow Up
C'est surtout qu'à l'époque, comme il y avait moins de réglementation, ils mettaient pas mal de saloperies dans l'absinthe pour plus défoncer les gens et les rendre addicts, comme dans le vin (le vin Mariani à la cocaïne) et d'autres alcools.
"Macron est de gauche" BluesBarbu le 20/02/2021
Lao
  • Lao
  • Vintage Top utilisateur
  • MP
Citation:
Le cannabis est véritablement interdit lors de la Première Guerre mondiale, à la suite de l'explosion de son utilisation par les soldats français – le cannabis étant alors considérée comme une substance démoralisant les soldats français
étonnant non ? Le canon de rouge c'était mieux pour sortir des tranchées.

Quant à l'opium, ....
Citation:
La France utilise des agriculteurs de la minorité hmong pour produire de l'opium à destination de la Chine, pendant l'Indochine française. Pendant la guerre d'Indochine, l'opération X de trafic d'opium sert à financer les forces spéciales françaises.
cliclac
Blow Up a écrit :
Comme d'hab c'est un cas unique dans ton entourage (et il faudrait encore prouver que c'est le cannabis qui l'a fait plonger, c'est mon cul factoriel tout ça comme dirait l'autre) qui va être le Mètre-Étalon et la référence pour juger des politiques à mener sur la libéralisation du cannabis en France. La politique du micro trottoir en somme.

Les gens sont loin de partir la tête baissée (surtout les allemands), il y a des décennies de recul et d'études sur le sujet et qui vont dans le même sens. La prohibition ne résout rien et cause plus de problèmes qu'elle n'en règle.

Le chiffon rouge de la schizophrénie est ridicule, c'est d'ailleurs la moisissure argumentaire que la plupart des neuneues de droite avancent en ce moment en ne sachant définitivement pas de quoi ils parlent.
Que les gens qui ont des problèmes psychiques doivent éviter de prendre des psychotropes sans ordonnance (et encore c'est compliqué, c'est pas toujours néfaste) c'est le scoop du siècle.

https://www.drogues-info-servi(...)renie

Pas un cas unique, mais on ne peut jamais faire part d'une expérience avec toi et c'est apparemment un cas parmi d'autres .
Si tu as lu le lien que j'ai mis il y a aussi des prédispositions, sensibilités.
Après rien a foutre défoncez vous si cela vous est nécessaire moi je m'en passe très bien
El Phaco
C'est surtout que la politique du tout répressif ne sert à rien, et ton neveu en est malheureusement l'illustration.

Quant à "fumer son pétard tranquille dans la rue", je suis plutôt contre. A la limite, le soir, quand les gamins sont à la maison, mais sinon, comme pour l'alcool, faites-ça chez vous, chez des potes, dans un jardin, ou au minimum discrètement.
"Information is not knowledge. Knowledge is not wisdom. Wisdom is not truth. Truth is not beauty. Beauty is not love. Love is not music. Music is the best..."
Frank Zappa

Tout ce que rêvez de savoir sur la Phacocaster Lionel Rouvier : https://www.guitariste.com/for(...)10641

Vds preamp M-Audio DMP3 60€ : https://www.guitariste.com/for(...).html
Slyonline2
cliclac a écrit :
Blow Up a écrit :
Comme d'hab c'est un cas unique dans ton entourage (et il faudrait encore prouver que c'est le cannabis qui l'a fait plonger, c'est mon cul factoriel tout ça comme dirait l'autre) qui va être le Mètre-Étalon et la référence pour juger des politiques à mener sur la libéralisation du cannabis en France. La politique du micro trottoir en somme.

Les gens sont loin de partir la tête baissée (surtout les allemands), il y a des décennies de recul et d'études sur le sujet et qui vont dans le même sens. La prohibition ne résout rien et cause plus de problèmes qu'elle n'en règle.

Le chiffon rouge de la schizophrénie est ridicule, c'est d'ailleurs la moisissure argumentaire que la plupart des neuneues de droite avancent en ce moment en ne sachant définitivement pas de quoi ils parlent.
Que les gens qui ont des problèmes psychiques doivent éviter de prendre des psychotropes sans ordonnance (et encore c'est compliqué, c'est pas toujours néfaste) c'est le scoop du siècle.

https://www.drogues-info-servi(...)renie

Pas un cas unique, mais on ne peut jamais faire part d'une expérience avec toi et c'est apparemment un cas parmi d'autres .
Si tu as lu le lien que j'ai mis il y a aussi des prédispositions, sensibilités.
Après rien a foutre défoncez vous si cela vous est nécessaire moi je m'en passe très bien


Si tu as une prédisposition a la schizophrénie, fumer du cannabis jeune peut éventuellement agir comme le catalyseur d'une "bouffée délirante" qui deviendra déclencheur de l'entrée dans la maladie mentale.

Idem pour les personnes bipolaires qui vont a contrario prendre des drogues plutôt pour s'apaiser mais au final cela va les amener a des comportements a risque et chaque épisode maniaque ou dépressif sera peut être déjà dépassé au moment de l'absorption... les amenant dans des états contradictoires entre excitations et apaisement extrêmes.

J'avais le fils de mon parrain qui montrait des comportements a risque et que j'ai moi même accompagné dans un centre de post cure de la Drôme.

Sa consommation et ses comportements étaient problématiques dans le sens qu'il prenait n'importe quoi pour s'annihiler (il pouvait boire de l'alcool a 90° ou du parfum, ou se faire refiler du crack par des gars qui le voyait venir.... )

Il a été diagnostiqué schizophrène bien trop tard, alors qu'il était déjà en souffrance depuis trop longtemps.
Il est mort finalement après avoir fait n'importe quoi, en fugue avec un gars.

Voilà..., que les personnes qui ont des problèmes psychiques doivent éviter de prendre des psychotropes sans ordonnance, c'est évident, mais dire que le cannabis (ou même le LSD) rend fou, c'est complétement inexact. amha.
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Slyonline2
El Phaco a écrit :

Quant à "fumer son pétard tranquille dans la rue", je suis plutôt contre. A la limite, le soir, quand les gamins sont à la maison, mais sinon, comme pour l'alcool, faites-ça chez vous, chez des potes, dans un jardin, ou au minimum discrètement.


En Hollande, les fumeurs réguliers ne fument pas dans la rue , il n'y a que les gros lourds de touristes français a la limite....

En Allemagne, la nouvelle juridiction ne permet pas non plus de fumer dans la rue ni a proximité d'une école, ça me paraît juste du bon sens.

Toi, irait-tu t'enquiller une bouteille de blanc en plein centre ville, comme un pochtron ?
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Lao
  • Lao
  • Vintage Top utilisateur
  • MP
cliclac a écrit :
.... si cela vous est nécessaire ...

A propos de schizophrénie, je connais aussi quelqu'un qui est devenu schizophrène à l’adolescence. Il n'a jamais pris de substance illicite, il était juste dans une école catho traditionaliste. Eux ne sont pas prohibés.

J'insiste souvent lourdement sur les ravages de l'alcool sur les plans personnel et sociétaux, car ça montre bien que la prohibition du cannabis n'est pas issue de raisonnements rationnels mais que c'est juste une question de culture, de morale, et d'intérêts économiques.... sinon, c'est que ça doit être nécessaire mais moi je m'en fous, je n'aime pas les effets de cette drogue.
Mr Park
cliclac a écrit :

Maintenant à plus de trente ans, trois gosses et des boulots de merde en usine il lui reste sa fumette et la bière avec les potes et plus rien d'autre


C'est le cas de millions de gens. C'est d'abord un problème de mal-être, la beuh n'est qu'un accélérateur, comme l'alcool. La plupart de mes potes sont comme ça, je l'ai été par périodes aussi (mais moi c'était l'alcool)*. Je ne trouve pas ça "honteux" d'aller à l'usine, même quand on a de bonnes prédispositions, je l'ai fait pendant deux ans et je ne regrette pas du tout, ça ouvre les yeux. Il y a des boulots où, à la fin de la journée, tu as juste envie d'ouvrir une bière (ou fumer un pétard dans son cas) parce que tu as le cerveau en bouillie à cause du bruit et des tâches répétitives.

* D'ailleurs, il me semble qu'un début serait de s'interroger sur le fait qu'autant de gens aient besoin de ça.
El Phaco
Slyonline2 a écrit :

En Hollande, les fumeurs réguliers ne fument pas dans la rue , il n'y a que les gros lourds de touristes français a la limite....

En Allemagne, la nouvelle juridiction ne permet pas non plus de fumer dans la rue ni a proximité d'une école, ça me paraît juste du bon sens.

Toi, irait-tu t'enquiller une bouteille de blanc en plein centre ville, comme un pochtron ?


Je répondais juste à ça :

lartistafred a écrit :

Pouvoir fumer son joint peinard dans la rue n'est pas la porte ouverte à la décadence
"Information is not knowledge. Knowledge is not wisdom. Wisdom is not truth. Truth is not beauty. Beauty is not love. Love is not music. Music is the best..."
Frank Zappa

Tout ce que rêvez de savoir sur la Phacocaster Lionel Rouvier : https://www.guitariste.com/for(...)10641

Vds preamp M-Audio DMP3 60€ : https://www.guitariste.com/for(...).html
Slyonline2
El Phaco a écrit :
Slyonline2 a écrit :

En Hollande, les fumeurs réguliers ne fument pas dans la rue , il n'y a que les gros lourds de touristes français a la limite....

En Allemagne, la nouvelle juridiction ne permet pas non plus de fumer dans la rue ni a proximité d'une école, ça me paraît juste du bon sens.

Toi, irait-tu t'enquiller une bouteille de blanc en plein centre ville, comme un pochtron ?


Je répondais juste à ça :

lartistafred a écrit :

Pouvoir fumer son joint peinard dans la rue n'est pas la porte ouverte à la décadence


Ah oui, pardon !
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Lao
  • Lao
  • Vintage Top utilisateur
  • MP
lartistafred a écrit :
.... Pouvoir fumer son joint peinard dans la rue n'est pas la porte ouverte à la décadence
non ! c'est la porte ouverte à une garde à vue (ou à une amende si tu as de la chance).
cliclac
Mr Park a écrit :
cliclac a écrit :

Maintenant à plus de trente ans, trois gosses et des boulots de merde en usine il lui reste sa fumette et la bière avec les potes et plus rien d'autre


C'est le cas de millions de gens. C'est d'abord un problème de mal-être, la beuh n'est qu'un accélérateur, comme l'alcool. La plupart de mes potes sont comme ça, je l'ai été par périodes aussi (mais moi c'était l'alcool)*. Je ne trouve pas ça "honteux" d'aller à l'usine, même quand on a de bonnes prédispositions, je l'ai fait pendant deux ans et je ne regrette pas du tout, ça ouvre les yeux. Il y a des boulots où, à la fin de la journée, tu as juste envie d'ouvrir une bière (ou fumer un pétard dans son cas) parce que tu as le cerveau en bouillie à cause du bruit et des tâches répétitives.

* D'ailleurs, il me semble qu'un début serait de s'interroger sur le fait qu'autant de gens aient besoin de ça.

Je suis d’accord avec tout ça, rien de honteux à bosser en usine, je l’ai fait quand j’étais lycéen juste assez pour comprendre ce que c’était.
comme beaucoup je ne voyais pas trop d’issues mais dans ma banlieue il n’y avait pas encore de cannabis sinon je pense que j’aurais pu être tenté et en abuser, disons que j’ai eu de la chance

En ce moment sur backstage...