Hellfest 2019 Interviews : Jérémy Begoin de SP Custom

Richard Chuat - Le 09 Août 2019

Retour de l'enfer après le festival Hellfest où j'ai pu rencontrer quelques-uns des exposants sur le site du festival. On a parlé guitares, amplis, micros, etc. et je vais vous donner un petit récap' de tout ça. Je vous invite fortement à aller voir, écouter, découvrir le travail très intéressant de ces messieurs bourrés de talent. Et aujourd'hui c'est Jéremy des micros SP Custom qui ouvre le bal !

Est-ce que tu peux nous présenter la marque et nous faire un petit historique s'il-te-plaît?

Alors SP Custom a été créé en 2007 maintenant, on fabrique des micros pour guitares électrique et pour basses. Ce qui s'est passé c'est qu'à l'époque j'avais une boutique où je vendais du matos de collection, du matos vintage, donc j'avais pas mal de guitares de légende qui me passaient entre les mains et puis un jour il y a un micro, un Voodoo'59 (de Peter Florence) que j'ai installé sur ma guitare pour le tester et je me suis rendu compte que les micros que j'avais sur ma guitare était très bien mais que celui-là était encore au-dessus. Comme j'ai fait des études en électronique, j’ai une licence, je me suis dit tient on va essayer de découvrir un petit peu comment ça fonctionne, comment est-ce que c'est possible de faire la différence entre un bon micro et un excellent micro comme celui là. Donc j'ai fait mes recherches et les premiers micros sont nés à ce moment-là. Et puis est arrivé le jour où SP Custom a commencé à grimper et où je ne pouvais plus gérer à la fois la boutique qui s’appelait “Occasion Musique” à l'époque et les micros et donc je me suis mis totalement sur les micros. Il y a eu quelques années de galères où la journée j'allais couler des dalles et le soir je faisais mes micros et puis petit à petit SP Custom a réussi à devenir une marque qui fonctionne, distribuée aujourd'hui par Fred's Guitar Parts. Donc j'essaie de travailler avec le maximum de luthiers en faisant le travail de la plus haute qualité possible. 

 

Est-ce que tu peux nous parler un petit peu de ton catalogue où tu proposes des micros simple bobinage ou double bobinage, est-ce qu'on peut trouver des choses un peu particulières également?

Alors l’idée c’est de pouvoir répondre un peu à tout, alors j'aime pas copier ce qui est déjà fait parce que quand c’est déjà fait et bien fait ça sert à rien. Il y a déjà d'excellents micros qui existent donc l’idée c’était de proposer une alternative à tout qui existait déjà. Moi j'ai une culture métal, donc je connais très bien la scène rock, métal, y a pas de souci là-dessus, mais comme j'ai eu ce magasin vintage, j'ai eu entre les mains aussi les “vrais” micros. Je m’inspire plutôt de ces micros là quand je veux faire une vrai réplique d’un micro vintage plutôt que de copier un micro “moderne vintage”. Après j’essaye de répondre aux attentes de tout le monde, j'ai fais des micros pour différents guitaristes comme ceux d'Etienne Daho, de Zazie de Lofofora, de Propain, pour Nono de Trust, donc voilà du métal extrême aux choses plus rock et pop, mais aussi punk ou hardcore avec des groupes comme Punish Yourself, Tagada Jones, Les Sales Majestés, jusqu'aux choses plus intimistes comme Truffaz par exemple. C'était extraordinaire de faire les micros du bassiste de Truffaz. C'est des trucs super intéressants car c'est pas le son super classique c'est plutôt alternatif, chercher une identité spéciale pour un artiste qui travaille il faut que ce soit un outil pratique et  joli, ça représente de chouettes défis. Donc il n’y a pas de style en particulier, j'aime bien tout faire tant que c'est musical et intéressant. 

Pour répondre aux attentes de tous ces artistes dont tu viens de me parler est-ce qu'il existe déjà une large gamme de micros chez toi susceptible de correspondre à chacun, ou est-ce que tu t'adaptes en fonction des artistes?

Alors il y a toute une gamme de micro qui existe déjà et qui couvre un large panel de sons, qui va partir du jazz au métal que ce soit pour guitare ou basse dans différents formats, et après il y a la possibilité de faire du sur-mesure. Donc quand on est sur un truc un peu particulier, quand on a besoin d'un peu plus de basse ou un peu plus d'aigu ou un peu plus de dynamique, ça peut être le format aussi des fois qui est embêtant, quand on veut un micro double dans un format tout petit, ou qu'on veut un Charlie Christian dans un format Telecaster, ce genre de chose, là effectivement on va être obligé de composer et puis ça va être un vrai défi technique. À côté de ça il y a toute une gamme qui répond déjà, ce qui fait que le guitariste qui veut juste changer avec son fer à souder soi-même son micro, ou passer par un luthier pour faire ça très vite, c'est possible de faire un changement il y a une gamme qui existe. Je me suis calqué sur ce qui se fait déjà, parce que là il faut exister dans ce monde capitaliste, et puis derrière j'ai juste rajouté quelques couches de services en plus pour qui en a besoin.

 

Vous pouvez retrouver Jérémy sur :