Yamaha Red Label Series

La rédaction - Le 03 Juillet 2019
Yamaha Red Label Series
Yamaha sort une série FG/FS Red Label qui fait référence à l'étiquette rouge des premières Yamaha FG des années 1960 et qui ont notamment été jouées lors du festival de Woodstock de 1969. Yamaha avait déjà sorti en 2016 le modèle FG180 50th Anniversary en édition limitée. Aujourd'hui c'est toute une série de 8 guitares qui s'inspirent de ce modèle vintage en y ajoutant quelques touches actuelles dont un tout nouveau système d'amplification Atmosfeel mélangeant 3 sources.

Décidemment ça bouge dans le rayon guitare acoustique de Yamaha. Après avoir présenté la nouvelle gamme Storia modernes dans leur look et leur confort de jeu adapté aux débutants, voici donc la nouvelle série Yamaha FG et FS Red Label dont l'esthétique est résolument tournée vers le vintage. On retrouve les fameuses étiquettes rouges mais aussi la forme Classic V de la tête de la guitare comme en 1966, date qui est d'ailleurs gravée sur les caches de Truss-Rod. La construction est intégralement massive avec de l'épicéa Sitka pour la table, un dos et un fond en acajou et une touche en ébène tout comme le chevalet. Le traitement ARE pour Acoustic Resonance Enhancement appliqué à la table vient assécher de façon maitrisée le bois pour reproduire les caractéristiques d'une guitare ayant été jouée pendant des années sur une guitare neuve.

Le format FG correspond au gabarit le plus large de type Traditional Western (comprendre Dreadnought), alors que le format FS, de type Concert, est plus compact et resserré. Les modèles portant le numéro 3, par exemple FG3, ont un sillet en uréa (résine), des chevilles en plastic ABS noir avec un point blanc, une plaque de pickguard noire et sont livrées en housse épaisse. Les modèles numéro 5 comme la FS5 ont quant à eux un sillet en os, des chevilles en ébène et sont protégées dans un étui rigide.

Puis viennent les modèles dont la référence comporte la lettre X comme la FGX3 qui sont les premières guitares électro-acoustiques de Yamaha qui intègre le nouveau système d'amplification Atmosfeel. Il se compose d'un piezo sous le sillet qui capte uniquement les fréquences graves pour éviter que les aigues soient nasillardes ou trop brillantes. Un second capteur placé directement sous la table près du chevalet récupère les aigues avec un résultat plus naturel. Enfin un micro interne dans la caisse de résonnance se charge des graves et des médiums. Sur les 3 boutons de contrôle placés sur l'éclisse supérieure on trouve au milieu un Master Volume, à gauche un Mic Blend pour mélanger d'un côté les 2 capteurs et de l'autre le micro. Enfin le bouton de droite ajuste l'égalisation des graves. Un système qui semble très polyvalent, adapté aussi bien au jeu en accords qu'au picking et aux solos.