Le rock japonais féminin (essentiellement)

Aller à la page: ... 162 ...  
  • Publié dans groupes / artistes pros
Auteur Message
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

Répétition du dernier message de la page précédente :
Ah oui, c'est un très chouette canal et j'adore l'idée, notamment parce que ces interprétations mettent particulièrement en valeur les lignes mélodiques (délicieuses) .

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

"ADABANA", le nouveau single de NEMOPHILA (elles avaient promis trois singles en trois mois, ceci est le deuxième après le peu surprenant Ray Of Light) est sorti sur les plateformes d estreaming. Le MV sort aujourd'hui à 14H.

Bon, je connaissais déjà le morceau, puisque joué en live lors du dernier concert en streaming. Du coup, la première chose qui surprend est le mix, un peu différent de d'habitude, un peu plus ... indus? J'aime bien.

De nouveau, il y'a tout ce qui fait le recette Nemophila, mais beaucoup mieux utilisé que dans Ray Of Light! Il y'a du scream, mais en dose modérée, un bon gros refrain killer, des who-oh who-oh à reprendre en choeur - ok. Mais il y'a aussi un très réussi bridge carrément prog, une Tamu particulièrement déchaînée et inventive derrière ses peaux et un groove plus lent à la Hypnosis qui leur va très bien. Un très bon titre pour moi .

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
Laurent_Barre
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 06 Sep 15
Localisation: :)



Indus, prog, doom, il y a un peu de tout, on retrouve bien là le talent des Japonaises à jongler avec les genres. Espérons qu'elles seront bien accueillies aux USA.
Haut
Alerter un moderateur
izzyU2
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 13 Jan 14
Localisation: France

En attendant le clip du nouveau Nemophila, un live au son un peu crade de Bray Me :

Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

Ah, je reçois leur cd aujourd'hui .

Concernant Nemophila, une interview intéressante sur les deux denriers singles et la collaboration avec leur compositeur, mùais aussi l'écriture de paroles (particulièrement intéressant pour Adabana! )

https://youngguitar.jp/interviews/(...)abana

traduction française par DeepL:

Le 11 mai, NEMOPHILA a sorti "A Ray Of Light", le premier de trois mois consécutifs de sorties de single numériques. La tournée s'est déroulée dans quatre lieux jusqu'à présent, et la finale de la tournée et la tournée se dérouleront au même endroit. Le deuxième single "TSUKAHANA -ADABANA-" est sorti aujourd'hui, 22 juin, juste avant le dernier spectacle de la tournée à Haneda, Tokyo (24 juin). Nous avons interrogé l'équipe de guitaristes SAKI & Hazuki sur la première, dont le clip a déjà enregistré plus de 280 000 vues, et sur la seconde, qui a été interprétée pour la première fois lors du concert du Zepp Tour Fukuoka et qui a fait grand bruit.

Je ne pouvais pas m'imaginer mettre des mots japonais sur "A Ray Of Light", alors je me suis dit "Peut-être que c'est un texte en anglais".
YG : Trois mois consécutifs de sorties de singles, dont le premier, "A Ray Of Light", sortira le 11 mai, et le second le 22 juin. Le deuxième single, "TSUKAHANA -ADABANA-", est sorti le 22 juin. Avez-vous eu des discussions avec le groupe ou Kensuke Akiyama (producteur de son) sur la direction des nouvelles chansons que vous alliez produire pour la première fois depuis votre premier album "REVIVE" sorti en décembre de l'année dernière ?

SAKI : Il a été décidé il y a un certain temps que nous sortirions des singles sur trois mois consécutifs, et après le one-man-show de janvier (cette année), les membres du groupe ont immédiatement commencé à écrire des chansons pour cet album - sans faire de grands changements par rapport à la direction du premier album. Je pense que nous écrivions tous des chansons avec l'idée vague que ce serait bien si nous pouvions approfondir divers aspects de cela sans faire de changements majeurs par rapport à la direction du premier album...

Hazuki : L'axe reste le même, mais nous l'avons actualisé sous différents aspects... c'est l'image que j'ai.

YG : Les chansons "A Ray Of Light" et "ADABANA" ont toutes deux été écrites par Akiyama.

SAKI : Oui. En fait, les chansons des membres ont également été choisies, mais celles d'Akiyama-san ont été choisies pour les singles de mai et juin.

YG : Tout d'abord, "A Ray Of Light" est sorti en mai, quelle a été votre impression sur cette chanson lorsqu'elle vous a été présentée pour la première fois par Akiyama-san ?

SAKI : Quand nous avons entendu la chanson, nous avons tous immédiatement convenu que nous voulions la jouer.

Hazuki : Oui, nous l'avons fait. Parmi les différentes chansons qui ont été soumises, "A Ray Of Light" et "Adabana" sont celles pour lesquelles tous les membres ont dit : "Faisons-le !". Nous avons tous dit : "Faisons-le !". J'ai trouvé que c'était une chanson qui ressemblait vraiment à "LA NEMOPHILA".

YG : Personnellement, j'ai eu l'impression d'un metalcore moderne avec des éléments numériques...

SAKI : C'est ça. Nous n'avons pas fait autant de chansons "numériques" auparavant, alors j'ai pensé que ce serait bien à cet égard aussi.

YG : Et les paroles ont été écrites par SAKI, mais bien sûr, vous avez travaillé sur les paroles après avoir écouté la chanson, non ?

SAKI : Oui. J'en ai parlé dans la rubrique (série) de Young Guitar (numéro de juin 2022), mais dès que j'ai entendu le refrain de cette chanson, les mots "un rayon de lumière" me sont venus et j'ai commencé à écrire avec ce mot-clé. A ray of light" signifie "un rayon de lumière". Lorsque j'ai écrit cette chanson en mars, la catastrophe de Corona était toujours en cours et beaucoup de choses se passaient dans le monde. Je voulais faire un lien entre les mots et la situation dans le monde.

YG : J'ai été impressionné par le message positif qui consiste à vivre de manière robuste au milieu de la dureté du monde réel, tout en écrivant à ce sujet de manière réaliste.

SAKI : Merci beaucoup.

YG : Les paroles sont principalement en anglais, mais avez-vous écrit en anglais dès le début ?

SAKI : Oui. Lorsque j'ai entendu la chanson pour la première fois, je ne pouvais pas m'imaginer y mettre des mots japonais, alors je me suis dit : "Peut-être que ce sont des paroles en anglais". Puis les mots "un rayon de lumière" me sont immédiatement venus à l'esprit, et je les ai donc naturellement écrits en anglais.

YG : Je vois. Ce que j'ai trouvé surprenant cette fois-ci, c'est que " A Ray Of Light " dure trois minutes et neuf secondes - l'une des chansons les plus courtes du catalogue de NEMOPHILA. C'était intentionnel ?

Hazuki : Elle est certainement plus courte que d'autres chansons, mais je n'ai pas vraiment ressenti cela dès la première fois que je l'ai entendue. C'est comme si tu le réalisais quand on te le fait remarquer.

SAKI : "Change the world" (extrait de "Revive") dure également moins de trois minutes, mais il y a beaucoup de développement, donc il ne semble pas trop court... Lorsque j'ai entendu la version finale de "A Ray Of Light", j'ai pensé "Oh, elle ne fait que trois minutes", donc elle ne semblait pas particulièrement "courte" lorsque nous y travaillions.

YG : Maintenant, parlons des guitares. Tout d'abord, les pistes d'accompagnement sont assez complexes en termes de superposition, et combinées avec les sons numériques qui jouent en permanence, cela donne un son très chaotique.

Hazuki : Oui, mais ce n'est pas comme s'il y en avait beaucoup plus que par le passé...

SAKI : Mais cette fois, la répartition des rôles entre Hazuki et moi est claire, par exemple, là où je joue " zzzzz... " sur un ton grave, Hazuki joue " tscha, tscha " sur un ton aigu. Il n'y a pas beaucoup d'endroits où nous jouons à l'unisson. À cet égard, je pense que les couches de guitare rythmique sont définitivement plus complexes.

Hazuki : Oui, cette fois, même dans les backing, nous jouons souvent séparément les uns des autres.

YG : Comment avez-vous procédé pour la production proprement dite ??

SAKI : Nous nous sommes réunis chez Akiyama-san et Hazuki et moi avons réfléchi à chaque partie. Je jouerais ce rôle de cette façon, et Hazuki et moi jouerions ce rôle de cette façon...

Hazuki : Je joue une grande phrase d'étirement dans la partie du refrain, alors faites attention à cela aussi (rires).

SAKI : Dans le passé, nous avons échangé des phrases de ce genre avec Akiyama-san, mais cette fois-ci, nous avons travaillé tous les trois au même endroit, genou à genou, ce qui fait que cela semble très compliqué quand on l'entend, mais le travail lui-même s'est fait en douceur. YG : Ce genre de chaos est ce qui le rend si spécial.

YG : La mélodie mélancolique du thème, qui chevauche un rythme aussi chaotique, est également impressionnante.

Hazuki : Oui, c'est vrai. La mélodie a été conçue à l'origine par Akiyama-san, et la phrase est comme un choc chromatique. C'est une mélodie très fantastique, n'est-ce pas ?

SAKI : Cela a été conçu à l'origine par Akiyama-san en pensant au jeu d'Hazuki, et il a pensé à des phrases pour lesquelles il pensait qu'elle serait douée.
On dirait qu'Akiyama-san a inventé les phrases qu'il pensait qu'Hazuki serait bonne à jouer. Grâce à nos activités jusqu'à présent, Akiyama-san est devenu plus conscient de mes points forts et des points forts de Hazuki, et je pense que cela se reflète dans les parties de guitare dans les chansons.

Hazuki : C'est peut-être pour cela que ça devient de plus en plus difficile... (rires).

SAKI : C'est vrai (rires).

YG : Je vois (rires). La chanson elle-même ne dure que trois minutes et neuf secondes, et j'ai donc estimé que les solos de guitare étaient également relativement compacts. Avez-vous pensé et construit les solos bien à l'avance, ou avez-vous discuté ensemble de l'ordre et du déroulement des solos ?

SAKI : On en a aussi discuté avec Akiyama-san et nous trois, et on voulait faire quelque chose qui montre chacun de nos personnages... Par exemple, si c'était moi, j'utiliserais une phrase qui est full-picking et va avec un gusto, et si c'était Hazuki, j'utiliserais un legato et va doucement. Nous avons décidé de l'ordre des phrases et les avons jouées individuellement.

YG : La partie interlude de "A Ray Of Light" a un flux de [Hazuki - SAKI - Harmony], et j'ai l'impression que dans NEMOPHILA il y a beaucoup de chansons dans cet ordre... Ce n'est pas un ordre établi, n'est-ce pas ?

SAKI : Dans "REVIVE" et "Change the world", je suis en premier et Hazuki vient après, et ça change en fonction de la chanson. Sur "A Ray Of Light", Hazuki était la première en raison du flux de la piste de fond.

YG : Quelle approche as-tu adoptée cette fois-ci, Hazuki ?

Hazuki : Cette chanson avait une image de "de l'obscurité à la lumière" dans mon esprit, alors j'ai pensé aux phrases avec cette idée en tête. J'ai pensé que ce serait un peu différent de jouer rapidement tout le temps, et j'ai également reçu le conseil d'Akiyama-san d'inclure des phrases mélodiques et des armures, donc j'ai construit lentement. Je pense que je n'ai passé du temps que sur ce solo de guitare cette fois-ci (rires). J'y ai beaucoup réfléchi et je l'ai terminé en échangeant des idées avec Akiyama-san à plusieurs reprises.

YG : Et toi, SAKI ?

SAKI : Le rythme devient plus rapide dans ma partie, alors j'ai imaginé accélérer en même temps que lui. De plus, j'ai joué le solo d'Hazuki sans l'écouter au préalable.

YG : Avez-vous joué le solo de la personne qui a attaqué en premier sans l'écouter... principalement en raison du temps que vous pouviez consacrer à la production ?

SAKI : Oui, c'est ça. Nous enregistrions tous les deux nos solos à peu près en même temps, et ce n'est qu'au moment de ré-amplifier que je me suis dit : " Oh, Hazuki a joué un solo comme ça " (rires).

YG : Quand même, c'est génial que vos deux solos s'enchaînent si bien.

Hazuki : En effet.

SAKI : Je suis content que ça se soit bien passé (rires).

YG : Alors comment avez-vous construit les parties d'harmonie ?

SAKI : J'ai aussi créé les parties d'harmonie, en suivant le flux de mon solo. Cependant, elle varie également d'une chanson à l'autre, et Hazuki a créé les parties harmoniques pour le troisième single sorti en juillet.

YG : Vous voulez dire la personne qui a joué le solo avant que la partie d'harmonie n'y pense ?

Hazuki : Cette fois-ci, ça l'était, mais ce n'est pas toujours le cas. Cela dépend vraiment de la chanson.

Par exemple, j'ai essayé le trois doigts pour la première fois sur 'TSUKAHANA -ADABANA-' (Hazuki).

YG : Maintenant, parlons du deuxième single, 'Tsuchibana -ADABANA-'. Celui-là aussi a été composé par Akiyama-san, n'est-ce pas ?

Hazuki : Oui. Quand j'ai entendu la chanson pour la première fois, je me suis dit : "C'est ça !" (rires). (rires), et il y a un refrain au début qui dit "ooh-oh-oh-oh", alors j'ai pensé que ce serait amusant de le jouer en direct avec le public.

SAKI : Elle a une image sombre que NEMOPHILA n'a jamais eue auparavant, et c'est pourquoi j'ai pensé que c'était une chanson que je voulais jouer. Le tempo est un peu plus lent, et le son est un peu plus moderne que le métal traditionnel.

YG : Les paroles sont également écrites par SAKI et sont principalement en japonais. Quel est le thème des paroles ?

SAKI : Il y a quelque temps, j'ai rencontré une vieille connaissance pour la première fois depuis longtemps. Il était plus âgé que moi, mais il essayait de commencer quelque chose de nouveau, il avait tout l'équipement et tout le reste, et il était vraiment sérieux. Je ne pense pas qu'il soit impoli de le comparer à un bouquet de fleurs (sourires), mais j'ai été vraiment émue par la façon dont il travaillait si dur et si sérieusement à quelque chose de nouveau, quel que soit son âge. Je voulais donc écrire des textes sur le fait de s'en tenir à ce que l'on veut faire, quelles que soient les circonstances, même si cela semble gênant pour ceux qui vous entourent... Je voulais écrire des textes comme ça.

Hazuki : J'aime vraiment les paroles de ce "TSUKAHANA -ADABANA-" !

SAKI : Merci. SAKI : Merci. Nous avions l'habitude de faire participer des paroliers extérieurs à des concours de paroles, mais parfois les paroles qu'ils fournissaient ne correspondaient pas à ce que le groupe voulait vraiment dire... Nous avons donc commencé à trouver des paroles par nous-mêmes. Les membres ont donc commencé à trouver des paroles ensemble, et cette fois, tout le monde a choisi celles que j'ai écrites.

Hazuki : C'était déjà unanime.

YG : Il y a des parties qui ressemblent à du rap, mais bien sûr, tu as pensé aux paroles de ces parties, n'est-ce pas, SAKI ?

SAKI : Oui, c'est ça. La source sonore de la pré-production avait juste ce son rythmique comme "pe, pe, pe, pe..." (rires), alors j'ai écrit les paroles sur ce thème.

YG : Bien qu'il y ait des expressions idiomatiques japonaises à quatre caractères et des phrases idiomatiques, il y a aussi des phrases anglaises célèbres et des éléments de rap mélangés, ce qui donne à la chanson un mélange japonais-occidental, ou une image apatride et légèrement chaotique.

SAKI : Oui, ça l'est. Et pour une raison quelconque, je voulais inclure des éléments de Shakespeare... J'ai mis des phrases célèbres dans le premier et le deuxième numéro.

Note de la rédaction : "To be or not to be" dans le n° 1 est tiré de Hamlet, et "All the world is a stage" dans le n° 2. Le monde est une scène.

YG : Shakespeare !?Incidemment... "A Ray Of Light" contient les paroles "Burn your heart", qui ont été traduites en japonais dans le matériel de presse par "Burn your heart". Serait-elle par hasard inspirée de cette célèbre réplique d'un personnage populaire de manga/anime... ?

SAKI : J'avais pensé à cette partie en anglais dès le début, y compris le nombre de mots, mais la traduction japonaise s'est avérée être dans le style de Mr. Purgatory (rires).

Note : La célèbre réplique "Keep your heart burning" de Kyoujuro Purgatory, le "pilier de la flamme" dans Oni-no-Blade, est "Keep your heart burning" dans le manga dans les pays anglophones, et dans le film (anime) c'est le cas. traduit par "Enflammez votre cœur".

Hazuki : De Shakespeare à "La lame du démon" ! (rires) Tu as vraiment beaucoup de connaissances et de talent d'écriture, je te respecte tellement !

YG : Avez-vous l'habitude d'écrire des paroles aussi ?

SAKI : Non, pas vraiment... "A Ray Of Light" a été le premier texte que j'ai écrit correctement.

Hazuki : C'est incroyable que tu puisses écrire des paroles comme ça !

SAKI : Vous avez également écrit les paroles de "HYPNOSIS" (de "REVIVE"). Comme je l'ai mentionné précédemment, les paroles sont aujourd'hui une compétition entre les membres, donc nous essayons tous d'écrire des paroles.

YG : Il semble que de telles compétitions entre les membres aient créé un bon effet de synergie, chacun élargissant son champ d'action en tant que musicien.

SAKI : Je le pense vraiment.

YG : Comme pour les guitares, le backing a un son chaotique ici aussi, avec des obbligations aléatoires dans les canaux gauche et droit.

Hazuki : Oui, c'est vrai. Akiyama-san m'a dit de lui laisser les obbligations aléatoires, donc c'est comme si nous jouions tous les deux comme nous le voulions.

SAKI : Lorsque j'ai enregistré ce disque, j'étais très occupé en même temps par la tournée pré-suspension de Mary's Blood et les répétitions pour cela... Je ne me souviens pas de grand-chose de cette époque (rire). Au fur et à mesure que nous le construisions, les parties d'interlude et autres devenaient de plus en plus spectaculaires, et je crois me souvenir que nous avons enregistré un grand nombre de prises...

Hazuki : Oui, nous l'avons fait (rires). De plus, SAKI-san a participé à distance depuis Osaka pendant le reamping, n'est-ce pas ?

SAKI : Oui, je demanderais à Akiyama-san et Hazuki-chan en studio depuis les coulisses du live de faire quelque chose comme "un peu plus comme ça...". C'était chaotique à cette époque (rires).

YG : Je pense que ce chaos se voit dans les chansons (rires).

SAKI : En effet (rires).

YG : Les fines phrases de picking avant la mélodie du La et dans l'outro ont également un grand impact, mais qui joue ces... ?

SAKI : C'est moi. Akiyama-san me l'a présenté, mais quand je l'ai entendu pour la première fois, je me suis dit "Oh mon dieu..." (rires).

Hazuki : (rires) Celle-là semble difficile, n'est-ce pas ?

SAKI : C'était plus difficile que les phrases complètes de picking que j'ai entendues... et j'ai eu un peu de mal jusqu'à ce que je m'y habitue. Mais c'est vraiment très impressionnant.

YG : Quel est l'ordre des solos de guitare ?

SAKI : C'est un peu délicat, ça va [SAKI?Hazuki?Harmonie, Hazuki?SAKI?Harmonie].

YG : Dans la première moitié du solo, il semble que Hazuki, qui est le deuxième attaquant, imite la phrase de SAKI, qui est le premier attaquant... ?

Hazuki : Non, je ne l'ai pas joué après avoir écouté la phrase de SAKI, c'est arrivé comme ça... Je l'ai juste joué comme je le sentais, avec beaucoup d'énergie (rires).

SAKI : C'est vraiment par hasard que nous avons fini par avoir des sons similaires (rires). Akiyama-san m'a dit : "Le premier solo doit être dans le registre grave..." et nous avons enregistré quelques prises comme ça, mais à chaque fois que je les montrais à Akiyama-san, il disait : "Je peux aller plus loin, je peux aller plus loin" (rires), et finalement nous avons abouti à cette phrase.

YG : Et dans la seconde moitié, Hazuki tape et SAKI prend de la vitesse, ce qui montre la différence entre vous deux.

SAKI : Ici non plus, on n'a pas écouté les solos des autres. J'ai juste décidé d'aller choisir...

Hazuki : J'ai joué en tapant, mais je n'ai pas décidé intentionnellement de faire quelque chose de différent après avoir écouté le jeu de SAKI, mais nous avons tous deux joué ce que nous savions faire et nous avons naturellement créé des solos avec des caractères différents...

SAKI : Au final, Akiyama-san vérifie les solos, donc je pense que c'est là que l'équilibre est atteint, mais lorsque nous connectons les solos que nous avons enregistrés sans écouter les solos de l'autre, ils s'enchaînent naturellement très bien.

YG : C'est comme si nous savions tous les deux instinctivement ce que l'autre va jouer... Au fait, que pensent les deux guitaristes du "problème de l'omission des solos de guitare", dont on parle beaucoup ?

SAKI : Oh, vous savez... (rires). (rires) Je ne suis pas du tout conscient de ça. En premier lieu, les auditeurs qui sautent les solos de guitare n'écoutent probablement pas beaucoup de musique comme NEMOPHILA... De toute façon, si nous avons besoin d'un solo, nous le mettrons, et il y a des chansons sans solos de guitare, comme 'HYPNOSIS' par exemple... Nous allons juste continuer à faire ce que nous faisons sans changer notre position. D'ailleurs, le troisième single qui sortira en juillet comporte également un solo de guitare (rires).

Hazuki : Je joue ! (rires).

YG : J'ai hâte de voir ça aussi. Pourriez-vous nous parler des guitares et du matériel que vous avez utilisés pour "A Ray Of Light" et "Tadabana -ADABANA-" ? Par ailleurs, avez-vous enregistré chacun d'eux à peu près en même temps ?

Hazuki : Presque... oui. Cette fois, j'ai enregistré avec la série Ibanez j.custom ( RG8527Z), que j'utilise toujours comme guitare principale, et je l'ai réamplifiée avec un Engle "Fireball II". Presque tous les effets ont été appliqués pendant le mixage.

SAKI : C'est presque la même chose pour moi, et la guitare est l'habituelle Killer Guitars ("KG-Fascinator Seven the Empress"). L'accordage est régulier pour les deux chansons.

YG : Enfin, pourriez-vous tous les deux nous donner un autre appel pour "A Ray Of Light" et "Tadabana -ADABANA-" ?

SAKI : Je pense que les deux chansons sont des chansons typiques de NEMOPHILA qui suivent notre style musical passé, mais je pense que nous avons été en mesure d'apporter divers nouveaux aspects aussi, donc j'espère que tout le monde peut apprécier ces aspects aussi.

Hazuki : Personnellement, je me suis essayée à trois doigts pour la première fois dans 'TSUKAHANA -ADABANA-', alors profitez-en pour l'écouter, y compris lorsque je l'utilise !

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
izzyU2
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 13 Jan 14
Localisation: France

NEMOPHILA - Adabana (MV)

Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

Je ne sais pas si c'est leur meilleur single, mais c'est assurément le plus complet, montrant toutes les facettes de leur talent. Et il y'a un vrai effort sur les fringues cette fois (je plaisante mais ça a parfois été hasardeux, et ici c'est très réussi!).

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
izzyU2
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 13 Jan 14
Localisation: France

ESCAPES, j'ai pas trouvé d'infos sur le groupe mais c'est un trio sympa :





Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

C'est sympa. Sérieusement, je me demande combien il y'a de petits groupes low budget de ce genre au Japon, je me dis parfois que ça doit être aisément un nombre à quatre chiffres .

Sinon, je ne me remets pas du break instrumental dans Adabana de NEMOPHILA . Elles ont réussi l'exploit de glisser un vrai solo de batterie à cet endroit sans dénaturer un de leurs morceaux les plus catchy, et si vous écoutez les soli de guitare qui suivent, Tamu est toujours en mode solo derrière, un peu comme lorsque Akane "accompagnait" le double solo de Misa et Kanami sur la version live de "Don't You Tell Me".

Et il y'a d'autres moments dans le morceau où elle décolle subitement, John Bonham aurait adoré! Et à chaque fois ça relance le morceau vers de nouvelles hauteurs. Elle était déjà dans mes batteurs/batteuses favoris mais elle a maintenant sa place assurée dans le petit peloton de tête.

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

Où je découvre qu'il y'a deux ans, BANSHIMOKU avait UNE bassiste . Bon, c'est vraiment les débuts du groupe et c'est pour le moins approximatif (en particulier la bassiste justement ... ) mais c'est rigolo de voir ces balbutiements - et même à 16 ans, y'en a une qui est déjà bien à l'aise sur scène


_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
DanG1101
Special Top utilisateur


Inscrit le: 28 Jan 22
Localisation: Nancy

Doc Loco a écrit :
... et même à 16 ans, y'en a une qui est déjà bien à l'aise sur scène


... chiga shion, si elle s'en donne les moyens, elle ira loin. Elle est vraiment impressionnante.

Pour en revenir au dernier titre de Nemophila, qui est un groupe que j'écoute mais sans être musicalement ma tasse de thé, je le préfère largement au ray of light que j'ai même pas fini.

La correction de leur look est plus que bienvenue, y compris au niveau de la coiffure (ah Saki..). Essayer de ressembler a des mecs hardeux ou aux musicos américaines, très bof pour moi.

C'est vrai que c'est Tamu qui impressionne, elle a l'air d'avoir la hargne. Bref elles frappent fort en ce moment que ce soit au niveau musique que communication.
Leur premier gros test sera Aftershock, j'espère que ça ira et que le public américain ne sera pas trop c....


A+
Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

DanG1101 a écrit :

Leur premier gros test sera Aftershock, j'espère que ça ira et que le public américain ne sera pas trop c....


A+


Je pense que c'est en particulier dans ce genre de circonstances qu'avoir avec soi une musicienne de scène aussi expérimentée que Saki est une bénédiction - elle sait comment engager un public dès les premières notes (quand on regarde leurs concerts, c'est frappant, en début de concert elle est toujours aux avant-postes, dès les premières secondes, à provoquer la réaction du public).

Et l'expérience de la petite tournée au Japon va leur donner une assurance supplémentaire - déjà entre le tout premier concert et celui streamé récemment, il y'a une grosse différence en matière d'aisance et de façon d'occuper la scène ( à part peut-être Haraguchi-san, elles ont d'ailleurs toutes une expérience scènique assez conséquente, quoique pas comparable à celle de Saki, mais individuellement - maintenant elles ont trouvées leurs marques en tant que groupe).

_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
izzyU2
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 13 Jan 14
Localisation: France

C'est l'anniversaire de LiSA, 35 ans déjà ! Chanteuse à succès dans l'univers de l'anisong (les génériques d'anime), LiSA est devenue en quelques années une megastar intergalactique, remplissant les plus grandes salles et enchainant tous les records dans l'industrie de la musique japonaise... bizarrement (et injustement), elle est quasi inconnue en dehors du Japon.






Haut
Alerter un moderateur
Doc Loco
Vintage Supra utilisateur


Inscrit le: 30 Jan 04
Localisation: Bruxelles, Europe

Bon anniversaire LiSA - nous on sait

Fin de la tournée des Zepp pour Nemophila aujourd'hui (avec Rottengraffty à la même affiche).
Réflexion intéressante de Tamu: "nous sommes enfin devenu un groupe". J'imagine que par là, elle veut dire qu'un groupe doit tourner et faire de la scène pour vraiment se considérer comme un groupe - ce qui n'a rien d'étonnant au Japon où la scène est primordiale! Mais je pense que ça démontre encore une fois le côté très "tête bien sur les deux épaules" de la maman du groupe, qui ne tient rien pour acquis d'office. Ca devrait leur permettre d'éviter pas mal d'erreurs


_________________
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Haut
Alerter un moderateur
herculenate95
Inscrit le: 18 Jan 21
Localisation: -

Très intéressant merci pour le partage !






meilleurs logiciels pour streamer
Haut
Alerter un moderateur
izzyU2
Custom Cool utilisateur


Inscrit le: 13 Jan 14
Localisation: France

Doc Loco a écrit :

Fin de la tournée des Zepp pour Nemophila aujourd'hui (avec Rottengraffty à la même affiche).
Réflexion intéressante de Tamu: "nous sommes enfin devenu un groupe". J'imagine que par là, elle veut dire qu'un groupe doit tourner et faire de la scène pour vraiment se considérer comme un groupe - ce qui n'a rien d'étonnant au Japon où la scène est primordiale! Mais je pense que ça démontre encore une fois le côté très "tête bien sur les deux épaules" de la maman du groupe, qui ne tient rien pour acquis d'office. Ca devrait leur permettre d'éviter pas mal d'erreurs


Oui on peut dire que NEMOPHILA est maintenant un groupe à "plein-temps"... mais j'ai toujours peur que Saki ne se lance dans un énième projet parallèle. J'ai hâte de voir comment elles vont négocier le cap du 2ème album et des tournées régulières. Jolie succès de commencer par une première tournée des salles ZEPP, signe du succès incroyablement rapide du groupe.

Attention quand même à la stratégie pro-USA du groupe, sur Reddit beaucoup ont remarqué que la société Velocity Records avec laquelle Nemophila a signé pour publier l'album Revive en anglais et assurer la promo du groupe, cette entreprise ne semble pas très sérieuse ni solide... et on a déjà vu des exemples avec Scandal qui a toujours trouvé le moyen de bosser avec des sociétés incompétentes aux USA... J'ai peur que Nemophila ne surestime son succès américain potentiel, à moins évidement qu'elles ne passent dans un late show à la TV. L'Europe me parait un terrain plus favorable qu'elle ne devrait pas délaisser (Bridear est un bon exemple)





Un peu de musique, c'est pas du tout du rock mais de l'electro plutôt sympa avec doodl :

Haut
Alerter un moderateur
Page 162 sur 184 Le rock japonais féminin (essentiellement) › début du sujet
Aller à la page: ... 162 ...