Les Grands Malades du Rock'n'Roll

Rappel du dernier message de la page précédente :
Mr Park
Slyonline2 a écrit :
Moi je ne savais pas qu'il avait programmé sa mort, il ne pouvait pas savoir, mais quel mauvais timing

Je l'ai appris dans le film "coup de maître" avec Boulli Lanners, en ce moment au cinéma.
Je te le conseille d'ailleurs excellent film sur l'intégrité artistique...


Tiens, pas entendu parler de "coup de maître", je vais me rencarder, merci
Espace publicitaire à louer. Envoie "Mr Park" au 0813 pour avoir ta publicité ici.
Doc Loco
Slyonline2 a écrit :

Le groupe The Germs se forme en 1976 avec "Jan Paul Beahm".

Il est alors composé de Pat Smear (futur Nirvana - Foo Fighters), Belinda Carlisle et Lorna Doom qui décède le 16 janvier 2019.






J'ai vérifié, quasi certain qu'il s'agissait d'une homonymie ... non, il s'agit bien de la Belinda chanteuse des Go-Go's (puis en solo) . Qui fut donc brièvement batteuse des Germs, étonnant que ça m'ait échappé jusqu'ici. Tu parles d'une drôle de trajectoire!
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Slyonline2
Doc Loco a écrit :
Slyonline2 a écrit :

Le groupe The Germs se forme en 1976 avec "Jan Paul Beahm".

Il est alors composé de Pat Smear (futur Nirvana - Foo Fighters), Belinda Carlisle et Lorna Doom qui décède le 16 janvier 2019.






J'ai vérifié, quasi certain qu'il s'agissait d'une homonymie ... non, il s'agit bien de la Belinda chanteuse des Go-Go's (puis en solo) . Qui fut donc brièvement batteuse des Germs, étonnant que ça m'ait échappé jusqu'ici. Tu parles d'une drôle de trajectoire!


Oui en effet , et Pat Smear a aussi collaboré avec Nina Hagen et a eu une relation avec Courtney Love avant Kurt Cobain, c'est vraiment lui qui fait le trait d'union entre punk et grunge.
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Mr Park
Pat Smear a eu une drôle de carrière faite de hauts et de (très) bas. Après son départ des Foo Fighters il a dû vendre la plupart de ses guitares pour bouffer, c'est assez dingue quand on voit d'où il venait et où il en est maintenant. Faut dire, il n'a jamais eu de royalties de Nirvana (vu qu'il n'a pas enregistré d'album avec eux), était payé en concert au tarif de base d'un musicien de scène, et ne jouait pas non plus sur le premier album des Foo Fighters. Du coup, ça fait déjà pas mal d'argent en moins! C'est d'ailleurs pour ça entre autres que Grohl l'a repris en tant que musicien de tournée dans les Foos vers 2005-2006 avant de le faire réintégrer officiellement le groupe un peu plus tard
Espace publicitaire à louer. Envoie "Mr Park" au 0813 pour avoir ta publicité ici.
Slyonline2
Mr Park a écrit :
Pat Smear a eu une drôle de carrière faite de hauts et de (très) bas. Après son départ des Foo Fighters il a dû vendre la plupart de ses guitares pour bouffer, c'est assez dingue quand on voit d'où il venait et où il en est maintenant. Faut dire, il n'a jamais eu de royalties de Nirvana (vu qu'il n'a pas enregistré d'album avec eux), était payé en concert au tarif de base d'un musicien de scène, et ne jouait pas non plus sur le premier album des Foo Fighters. Du coup, ça fait déjà pas mal d'argent en moins! C'est d'ailleurs pour ça entre autres que Grohl l'a repris en tant que musicien de tournée dans les Foos vers 2005-2006 avant de le faire réintégrer officiellement le groupe un peu plus tard


J'avais entendu une déclaration de Dave Grohl qui disait (en substance ) qu'il était complètement investi sur un album et qu'il ne supportait plus que Pat Smear passe l'essentiel de son temps a fumer des gros spliffs plutôt qu'à faire de la musique.
Puis il lui a redonné une nouvelle chance...

Mais cela ne nous... regarde pas... même si....
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Doc Loco
Pat m'a toujours donné l'impression d'être un gros dilettante ... mais un dilettante éminemment sympathique. A coup sûr le gars qui n'aurait jamais pensé à faire une carrière musicale et qui y a presqu'été poussé par ses amis. Et j'aime bien ce qu'il amène tant musicalement qu'humainement.
In rod we truss.

"Quelle opulence" - themidnighter

"It's sink or swim - shut up!"
Mr Park
Slyonline2 a écrit :

J'avais entendu une déclaration de Dave Grohl qui disait (en substance ) qu'il était complètement investi sur un album et qu'il ne supportait plus que Pat Smear passe l'essentiel de son temps a fumer des gros spliffs plutôt qu'à faire de la musique.
Puis il lui a redonné une nouvelle chance...


Marrant, tu as entendu ça où? J'avais vu un docu (je ne sais plus si c'est Back and Forth ou Sonic Highways) où Smear dit clairement que c'est lui qui est parti parce qu'il ne s'amusait plus, il l'a d'ailleurs annoncé en live au-dessus d'un hôtel. Je suppose que tu parles de l'enregistrement de "Color and the shape"? Tout l'enregistrement a été chaotique, Grohl voulait jouer les parties de tout le monde, il a même refait les batteries de Goldsmith, ambiance... Surtout que Grohl a par la suite renié cet album, surproduit selon lui.

Mais oui, Smear a toujours eu l'image du gars sympa, pas chiant
Espace publicitaire à louer. Envoie "Mr Park" au 0813 pour avoir ta publicité ici.
Slyonline2
Incapable de me rappeler dans quel docu j'ai entendu çà.

D'accord avec vous, Pat Smear me donne l'image d'un bon branleur mais éminemment sympathique aussi.
Et ses parties guitare d'inspiration punk efficaces.
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Slyonline2
Plus un freaks qu'un grand malade...

Jacques Minette
(1928 - 2001) ou simplement Minette


Célèbre travesti , né à Cleveland, OH, USA , de parents français et a grandi à Boston.
Il commence sa carrière artistique en 1940, il fut chassé de Boston , lui et ses semblables en 1948 et il fit tout le reste de sa carrière au Club 82 à New York.



Il était un militant actif au début du mouvement "Gay Liberation New York".

Pianiste de ragtime, il a réalisé en 1968 un album de vaudeville burlesque psychedelic Come to Me at Tea-Time.

En 1968 il semble partager les mouvements de contestation de l'époque et la contre culture : l'expérience psychedelic et la critique de la guerre du Vietnam et de LBJ (Lyndon B. Johnson)...



Hey! Hey! LBJ How Many Kids Did You Kill Today?
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Slyonline2
Bon et bien sûr... gentiment freaky...

RuPaul (né RuPaul Andre Charles le 17 novembre 1960 à San Diego, Californie) qui est une drag-queen américaine, chanteur de dance, acteur et parolier qui a connu la célébrité dans les années 1990.

L'image de drag queen amicale, qui casse avec le stéréotype de méchanceté associé à ce genre de personnalité, plaît énormément et permet à RuPaul d'accéder à la célébrité.
La chanson Supermodel (You Better Work) a atteint la 45e position sur le Billboard Hot 100.
Kurt Cobain cite la chanson comme l'une de ses favoris en 1993 et les deux ont été photographiés ensemble au MTV Video Music Awards.





Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
SupaDog
Bon alors Ru Paul queer allumé(e)? gorgious déjantées etc sans problème, mais Rock'n'Roll euh????
Parce que les grand malades ou allumés dans le show biz... ça peut faire un ou deux autres topics hein!!
Et Kurt CObain peut aussi avoir des gout de... Cobain...
Je viens de subir "Supermodeltruc.." grosse bouse disco house sans un microgramme de Rock'n'Roll dedans quand meme...
Slyonline2
Oui t'as pas tort, c'était pour rester dans les freaks mais rien de rock en effet.

Je regrette.

EDIT : et puis tu as déjà cité Jayne County, anciennement Wayne County, bien plus rock et bien plus allumé.
Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...
Slyonline2
Dee Dee Ramone (Douglas Glenn Colvin)
1951 - 2002



Plus un loser junkie magnifique qu'un grand malade, un peu au même titre que Johnny Thunders...

« Un jour, je suis tombé en manque chez ma mère, elle m’a retrouvé tremblant et geignant.
Ça l’a mise dans une colère noire, elle a cassé mes disques et lancé ma guitare par la fenêtre.
Comme mon père n'était plus là, elle ne me faisait plus peur et j'ai hurlé : "fous le camp d'ici, sale pute, dégage !"
Après ça, j'ai du quitter la maison, j'avais 15 ans.
J'étais dans une merde totale"

Né aux États-Unis, à Fort Lee (Virginie), aîné d'une famille de deux enfants, il passe une enfance itinérante en Allemagne, suivant son père militaire alcoolique et violent de base en base américaine au gré de ses affectations.
Sa mère est alcoolique et a 20 ans de moins que son père.

Il grandit d'abord à Munich puis à Pirmasens où il découvre le rock en lisant des magazines.
Ses parents partent ensuite vivre à Berlin. Il collectionne alors les insignes nazis.

One, Two, Three, Four....

De retour à New York au début des années 1970 avec sa mère et sa sœur Beverly, il se lie d'amitié avec Jeff Hyman (Joey) et John Cummings (Johnny).
Ils trainent ensemble, se décident à former un groupe en 1974 : les Ramones, malgré leur total manque de connaissances en technique musicale, et prenant chacun le pseudonyme de Ramone.

Il a été l'auteur de la plupart des chansons du groupe, puisant son inspiration dans ses expériences passées.

Très vite Dee Dee devient junkie, tendance alcoolique.
Il arrive néanmoins à créer son groupe et compose de superbes titres.
A cette époque (début des 70 donc), New-York se défonce sur Iggy et les Stooges, les New-York Dolls et autres précurseurs du mouvement punk.
Dee Dee devient vite un compagnon d’infortune de Johnny Thunders et autres toxicomanes de la ville

ils sont très tôt une référence à New-York et surtout au légendaire club le CBGB.
En 1977 les Ramones vont jouer en Angleterre.
Le mouvement punk y explose avec en tête d’affiche les Clash et les Sex Pistols.

Dee Dee va d’ailleurs rencontrer Sid Vicious (qui lui doit tout au passage....) à cette occasion.

« Avec Sid on est parti aux toilettes. Il y avait du vomi partout. Sur le sol, dans le lavabo, dans la cuvette.
Sid et moi on s’est immédiatement mis à vomir.
Sid a alors sorti une seringue horrible, avec une croûte de vieux sang coagulé autour de l’aiguille. Je lui ai donné du speed pour préparer un shoot. Ensuite il a plongé l’aiguille dans la cuvette des toilettes pour dissoudre le speed en remplissant la shooteuse d’eau. Il y avait du vomi, de la pisse et de la morve dans cette eau.
Sid n’avait pas l’air de trouver ça extraordinaire.
Son unique souci semblait être de s’envoyer une giclette et il était prêt à s’accommoder de n’importe quel inconfort pourvu qu’il ait son fixe. Maintenant, j’ai tout vu, je me suis dit ».

Dee Dee Ramone a toujours été la force brute des Ramones.
Ses chansons ont souvent reflété la violence de sa vie, toujours avec beaucoup d'humour et d'ironie.

Il quitte le groupe en 1989 épuisé physiquement et moralement par des années d'excès (drogue, alcool).
Il réalise quelques albums solo dont un album ayant un style hip-hop sous le pseudonyme de Dee Dee King qui est très mal reçu autant par les fans que par les critiques.

Curieusement, sa mort par overdose le 5 juin 2002 a surpris nombre de ses connaissances qui le pensaient définitivement éloigné de la drogue.

Il restera comme un des membres fondateurs du mouvement punk au même titre que ses amis Jerry Nolan ou Johnny Thunders.

Dee Dee Ramone a spécifiquement écrit qu’il ne voulait pas « être enterré dans un cimetière pour animaux », mais cela n’a pas empêché deux artistes de Los Angeles, Coyote Shivers et Pleasant Gehman, de transformer sa tombe en buffet journalier pour canards et de documenter le tout sur le compte Instagram Ramones Ducks.

https://www.rollingstone.fr/de(...)mone/

Sur sa tombe est inscrit OK.... I gotta go now



Être plutôt que paraître, brouter plutôt que paître...

En ce moment sur groupes / artistes pros...